Sur des enjeux allant de la pandémie aux changements climatiques, en passant par la place du Québec, quatre chefs se sont affrontés jeudi soir lors du premier débat de la campagne fédérale. La Presse a vérifié certaines affirmations.

Publié le 3 sept. 2021
Judith Lachapelle
Judith Lachapelle La Presse
Julien Arsenault
Julien Arsenault La Presse
Florence Morin-Martel
Florence Morin-Martel La Presse
Mathieu Perreault
Mathieu Perreault La Presse

Justin Trudeau

Affirmation

« Presque 80 % de tous les Canadiens ont fait leur part et se sont fait vacciner ; 20 % ont choisi de ne pas se faire vacciner. »

Vérification

Selon les données sur la vaccination contre la COVID-19 au Canada en date du 27 août 2021, 65,49 % de la population totale et 74,85 % des 12 ans et plus étaient entièrement vaccinés. En ce qui concerne la population partiellement vaccinée, il s’agit de 72,50 % de la population totale et de 82,72 % des 12 ans et plus. Dans les faits, 17,28 % des 12 ans et plus et 27,50 % de la population totale n’ont reçu aucune dose.

Affirmation

« On a réduit de 25 % les tarifs en termes de cellulaire, mais on sait qu’on a encore du travail à faire. »

Vérification

À la fin de juillet, un rapport du ministère de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie faisait état d’un déclin oscillant entre 9 % et 25 % des forfaits les plus populaires. Les données étaient compilées par la firme Wall Communications, qui fait autorité en la matière. Toutefois, les habitudes des utilisateurs changent et ceux-ci consomment de plus en plus de données, ce qui pousse la facture mensuelle vers le haut. La Presse rapportait en août dernier que le coût par année d’un forfait de téléphonie mobile était de 689 $ au Québec en 2015 et qu’il était passé à 990 $ en 2019. Même si les prix de forfaits ont fléchi, le Canada demeure l’un des pays où on paie le plus cher son service sans fil. Selon Wall Communications, il n’y a qu’au Japon que l’on trouve des prix plus élevés pour des forfaits à moins de quatre gigaoctets par mois.

Erin O’Toole

Affirmation

Le chef conservateur a accusé Justin Trudeau d’avoir manipulé une vidéo sur Twitter.

Vérification

Twitter a qualifié de « manipulation » un message publié par Chrystia Freeland en début de campagne. Elle relayait une vidéo tournée lors de la course au leadership conservatrice où l’on peut entendre Erin O’Toole répondre oui à une question sur la possibilité de recourir à des services médicaux privés à l’intérieur du programme public. Les conservateurs ont souligné qu’il avait ajouté que « l’accès universel est essentiel » et que le secteur privé ne serait utilisé que pour stimuler l’innovation, ce qui a été coupé dans le montage de la vidéo libérale. À noter, le Commissaire aux élections fédérales a rejeté la plainte des conservateurs au sujet du tweet de Mme Freeland.

Affirmation

« On doit régler la situation à Roxham. »

Vérification

Le chef conservateur fait référence au chemin Roxham, à Saint-Bernard-de-Lacolle, où des migrants entrent au Canada de façon irrégulière des États-Unis. En juillet, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a intercepté 28 personnes, soit le même nombre qu’en janvier, février, mars et avril. Les mois de mai et juin ont chacun vu passer seulement une douzaine de personnes. Il s’agit d’une forte baisse en comparaison de ce qui se passait avant la pandémie. En mars 2020, la GRC y interceptait 49 personnes… par jour ! Pour « régler le problème » de l’entrée irrégulière au chemin Roxham, les organismes de défense des migrants ont maintes fois plaidé pour que le Canada mette fin à « l’Entente sur les tiers pays sûrs », en vertu de laquelle le Canada et les États-Unis se reconnaissent comme deux pays offrant une protection adéquate aux demandeurs d’asile, ce qui leur permet de refuser l’accès aux demandeurs franchissant la frontière de manière régulière.

Yves-François Blanchet

Affirmation

« Il y a environ 100 000 personnes au Québec qui n’auraient plus besoin de la PCRE. »

Vérification

Du 20 juin au 3 juillet, 128 670 demandes pour la Prestation canadienne de relance économique (PCRE) ont été acceptées, selon les données de l’Agence du revenu du Canada. Parallèlement, il y avait 146 865 postes vacants dans la province après les trois premiers mois de l’année, d’après les données de Statistique Canada. Le Québec représentait ainsi le quart des postes vacants au pays après le premier trimestre. Il y a toutefois des nuances entre l’adéquation entre le manque de travailleurs et la mesure d’aide fédérale. Parmi les critères d’admissibilité à la PCRE, il ne faut pas avoir touché une série de prestations, comme une prestation d’assurance-emploi. Il s’agit par exemple de travailleurs autonomes ou indépendants.

Affirmation

« On ne peut pas diminuer les émissions tout en ayant Trans Mountain. »

Vérification

Une analyse de Greenpeace attaque l’analyse ayant justifié l’approbation de l’oléoduc par le gouvernement sur deux points. Premièrement, les émissions de gaz à effet de serre liées à l’extraction du pétrole qui y transitera seraient entre 14 et 17 mégatonnes de CO2 par an. Or, pour respecter l’engagement canadien de réduire de 30 % les émissions par rapport à 2005, elles doivent baisser à 523 mégatonnes, par rapport à 730 mégatonnes en 2019. Le nouvel oléoduc augmentera donc de 7 % à 8 % l’effort nécessaire en réduction d’émissions. Deuxièmement, l’analyse gouvernementale estime que si le Canada ne produisait pas plus de pétrole, d’autres pays le feraient. Greenpeace rétorque que si le monde respectait les accords de Paris et limitait le réchauffement à 2 °C, la production mondiale de pétrole diminuerait certainement.

Jagmeet Singh

Affirmation

Le chef néo-démocrate dit vouloir créer une preuve de vaccination délivrée par le fédéral pour faciliter les voyages au le pays.

Vérification

En effet, il existe quelques différences quant à la reconnaissance du statut vaccinal entre les provinces canadiennes. Si l’homologation des vaccins est faite par le gouvernement canadien (Santé Canada), les campagnes de vaccination sont menées par les provinces. L’une des différences entre le Québec et les autres provinces est notamment le fait que les personnes qui ont contracté la COVID-19 sont considérées comme adéquatement vaccinées au Québec après une seule dose de vaccin – ailleurs au pays, elles doivent avoir reçu deux doses. Des discussions entre le fédéral et les provinces ont lieu depuis le printemps pour la production d’une preuve de vaccination « canadienne », qui permettrait notamment aux citoyens et résidents au Canada de faire reconnaître leur preuve vaccinale plus facilement à l’étranger.

Affirmation

« Les profits ont tué nos aînés. »

Vérification

Jagmeet Singh veut interdire l’ouverture de tout nouveau foyer à but lucratif destiné aux personnes âgées ayant besoin de soins parce que, a-t-il déclaré, la situation était pire durant la pandémie dans ces établissements que dans les établissements publics. C’est ce qu’a notamment démontré une enquête publiée en mars dernier par La Presse à l’aide des chiffres du ministère de la Santé et des Services sociaux : le taux de mortalité était plus élevé dans le secteur privé non conventionné que dans les établissements publics et privés conventionnés. Dans les CHSLD publics et privés conventionnés, le taux de mortalité était le même, à quelques dixièmes de point près, soit respectivement 14,2 % et 14,6 %. Les CHSLD privés non conventionnés, eux, ont nettement moins bien fait, avec un taux de décès de 18,5 %.