(Régina) Le silence est tombé dans la grande salle de Regina où sont réunis des centaines de militants conservateurs lorsque le réseau CBC a annoncé que les libéraux de Justin Trudeau devraient être reportés au pouvoir.

Mélanie Marquis Mélanie Marquis
La Presse

Les sympathisants rassemblés au International Trade Center avaient commencé à s’animer quand les résultats préliminaires des Prairies, région fertile en sièges pour le Parti conservateur du Canada (PCC), avaient commencé à déferler.

> Consultez les résultats complets 

L’enthousiasme des troupes a fléchi lorsque leurs espoirs de voir un gouvernement conservateur élu à Ottawa se sont amenuisés. Le chef conservateur suit le dévoilement des résultats dans un hôtel avec sa famille et une poignée de proches conseillers.

Andrew Scheer a été réélu dans sa circonscription de Regina-Qu’Appelle.

Le leader a fait campagne jusqu’à la toute dernière minute, aujourd’hui, allant faire du porte-à-porte dans la circonscription saskatchewanaise du vieux routier libéral Ralph Goodale en espérant l’en déposséder.

Avant que les projections d’une victoire libérale ne commencent à poindre dans les différents médias, un stratège proche du chef Scheer refusait d’envisager autre chose qu’une victoire.

Selon la Constitution du PCC, un chef qui ne parvient pas à former un gouvernement et qui choisit de ne pas démissionner doit se soumettre à un vote de confiance au premier congrès national suivant l’élection. Le prochain aura lieu en avril 2020 à Toronto.

Un début satisfaisant

Les premiers résultats en provenance des provinces de l’Atlantique étaient somme toute assez satisfaisants ; après avoir été complètement rayés de la carte en 2015, les conservateurs y ont récupéré quelques sièges.

À la dissolution de la Chambre, en septembre dernier, les conservateurs détenaient 95 sièges à la Chambre des communes et les libéraux, 177.