Le Parti libéral a fait le plein de dons électoraux hier, alors que l’ancien président des États-Unis, Barack Obama, a endossé la candidature de Justin Trudeau.

Mélanie Marquis Mélanie Marquis
La Presse

« Hier, nous avons connu notre meilleure journée depuis le début de la campagne en matière de financement de la base », a écrit la formation dans un courriel envoyé via une liste de distribution, aujourd’hui.


L’ex-président américain s’est invité dans la campagne électorale en publiant un tweet en appui à Justin Trudeau. Il a enjoint les Canadiens à confier un deuxième mandat au premier ministre sortant « travaillant » et « efficace ».


Ce tweet, qui a jusqu’à présent été aimé plus de 300 000 fois, a fait sourciller. Mais selon Élections Canada, il ne contrevient pas à la Loi électorale et ne constitue pas une ingérence étrangère dans le processus démocratique canadien.


Le chef libéral Justin Trudeau a refusé aujourd’hui de dire si lui ou son équipe avaient sollicité l’ancien locataire de la Maison-Blanche. Il s’est contenté de dire que Barack Obama était capable de « se faire sa propre idée ».


Il n’a pas été possible de savoir quel montant le Parti libéral a recueilli.