(Iqaluit, Nunavut) Justin Trudeau ne croit pas que sa position sur la loi québécoise sur la laïcité lui coûtera des votes au Québec.

La Presse canadienne

Le chef libéral a dû revenir une fois de plus sur ce sujet, mardi, alors que le débat de la veille, bien que s’adressant à un public anglophone, a fait une large place à cet enjeu.

Selon M. Trudeau, les Québécois savent très bien qui il est, et ce, depuis longtemps. Il estime que sa position — ne pas intervenir maintenant pour contester la loi, mais se réserver l’option de le faire plus tard — est la plus raisonnable.

Le chef libéral a aussi été invité à commenter l’attaque personnelle lancée contre lui au tout début du débat de lundi par le chef conservateur. Selon lui, cela démontre qu’Andrew Scheer croit que le vote du 21 octobre est à propos de Justin Trudeau plutôt qu’à propos des Canadiens, de leur avenir et de la lutte aux changements climatiques.

La campagne libérale était au Nunavut, mardi après-midi. M. Trudeau en a profité pour insister sur l’importance de la protection de l’environnement et vanter son plan de mettre un prix sur le carbone pour favoriser la diminution des émissions à gaz à effet de serre.