(Los Angeles) Le Sommet du G7 en Italie à peine fini, le président américain Joe Biden a repris le chemin de la campagne, pour un gala de collecte de fonds à Los Angeles en présence de vedettes de Hollywood.

Les acteurs George Clooney et Julia Roberts ainsi que l’ex-président Barack Obama, dont Joe Biden a été le vice-président pendant ses deux mandats (2009-2017), assisteront à cet évènement qui a déjà rapporté 28 millions de dollars, selon son équipe de campagne, un record pour le Parti démocrate.

En regagnant le territoire américain, Joe Biden clôt une longue séquence internationale marquée par les cérémonies du 80anniversaire du Débarquement en France la semaine dernière, puis le G7 en Italie qui s’est achevé vendredi soir.

C’est donc sa vice-présidente Kamala Harris qui représente les États-Unis à un sommet sur la paix en Ukraine à partir de samedi en Suisse, sans participation de la Russie.

Ce gala en Californie, présenté par la campagne Biden comme « une démonstration de force » et une manifestation du soutien « enthousiaste » de la part de l’industrie du spectacle intervient aussi quatre jours après une épreuve personnelle pour Joe Biden, 81 ans, dont le fils, Hunter, a été reconnu coupable de détention illégale d’arme à feu.

L’humoriste vedette Jimmy Kimmel y animera une conversation entre Joe Biden et Barack Obama.

L’ambiance de ces retrouvailles s’annonce bien plus amicale que celle qui attend le président sortant lors de son premier duel télévisé le 27 juin face à son prédécesseur et candidat républicain à l’élection de novembre, Donald Trump.

Le démocrate devrait marteler son message de défense des droits des femmes et de la démocratie face à la conception du pouvoir de son adversaire.

Mais il doit également se préparer à répondre aux attaques sur son âge record pour un président américain de la part de Donald Trump, pourtant lui-même âgé de 78 ans depuis vendredi, qui se repaît des images de la démarche raide et des moments d’égarement de Joe Biden.

Le candidat républicain se rend samedi dans une église noire de Detroit (nord) pour tenter d’exploiter la récente érosion des intentions de vote en faveur des démocrates au sein de cette minorité.

Joe Biden et Donald Trump apparaissent au coude-à-coude dans les sondages et ce dernier a refait une bonne partie de son retard en termes de collecte de fonds en surfant sur l’indignation de ses partisans après sa condamnation au pénal à New York le 30 mai.