L’actualité bouge vite. Retour sur des nouvelles qui ont attiré l’attention cette semaine, histoire de vous faire une tête à temps pour vos soupers du week-end.

Un 1er juillet marqué par la crise du logement

PHOTO JOSIE DESMARAIS, LA PRESSE

Jenny Akerley et son fils de 7 ans

Victimes d’éviction, familles à la rue, cris du cœur des organismes : la crise du logement a encore une fois marqué le jour du déménagement. La Presse a recueilli plusieurs témoignages, dont celui de Mario Lortie, forcé de quitter son logement du quartier Saint-Michel après 27 ans. « Ça m’empêche de dormir quand je pense à ce qui m’attend », a raconté l’homme de 62 ans à notre journaliste Isabelle Ducas. Une angoisse qui habite aussi Jenny Akerley, mère de famille monoparentale qui a dû se tourner vers l’Office municipal d’habitation de Montréal pour être hébergée d’urgence avec son fils de 7 ans. « Dès que tu dis que tu as un enfant, ils ne veulent pas, et quand tu es sur l’aide sociale, ils te demandent ce qu’est ton emploi, et si tu as un mauvais crédit, ça ne t’aide pas plus », a-t-elle confié à Quentin Dufranne.

Lisez l’article « Crise du logement : jeté à la rue après 27 ans »
Lisez l’article « Un autre 1er juillet marqué par la crise du logement »

L’extrême droite « aux portes du pouvoir » en France

PHOTO JULIEN DE ROSA, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Jordan Bardella, président du Rassemblement national

C’est dimanche qu’aura lieu en France le second tour des élections législatives qui pourraient faire de Jordan Bardella, président du Rassemblement national (RN), le nouveau premier ministre du pays. La formation d’extrême droite a obtenu près de 33 % des voix lors du premier tour le 30 juin dernier. « L’extrême droite est aux portes du pouvoir », a réagi l’actuel premier ministre Gabriel Attal, dont la formation a été boudée par les électeurs. Pour faire barrage au RN, de nombreux candidats du Nouveau Front populaire (gauche) et du camp présidentiel (centre) se sont désistés en vue de ce second tour. La politique française et ses particularités s’invitent à table ce week-end ? De Paris, notre chroniqueuse Laura-Julie Perreault propose un compte rendu éclairant des résultats du premier tour et des questions qui restent en suspens jusqu’au scrutin de dimanche.

Lisez l’article de notre chroniqueuse « Le triomphe solitaire »

Trump, président-roi

PHOTO TOM BRENNER, ARCHIVES THE NEW YORK TIMES

Donald Trump, lors d’un évènement de campagne en Virginie, le 28 juin dernier

Toute une semaine qu’a vécue le candidat Donald Trump alors que la majorité conservatrice à la Cour suprême s’est rangée aux arguments de ses avocats en accordant une immunité presque totale au président en exercice. « Chaque fois qu’il utilisera son pouvoir officiel, le président est maintenant un roi au-dessus des lois », écrit carrément la juge dissidente Sonia Sotomayor dans une opinion au ton très grave. La juge dit même craindre « pour la démocratie » américaine. Un avis que partage notre chroniqueur Yves Boisvert. Le juge en chef insiste pour dire que le président n’est pas au-dessus des lois. Mais à part s’il vole une banque, presque toute action criminelle imaginable d’un président a rapport avec sa fonction. Y compris un acte de corruption : cela implique ses pouvoirs. Bref, cette immunité devient « une arme chargée » entre les mains du président, affirme notre chroniqueur.

Lisez la chronique « Trump, président-roi »

Une solution écolo à un différend territorial

PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE

Le projet du directeur général de la section québécoise de la Société pour la nature et les parcs, Alain Branchaud, « a une valeur écologique assurée », selon lui.

Bombe géopolitique ou coup de génie pour la nature ? La SNAP Québec propose de transformer en aire protégée un territoire aussi vaste que la Belgique, objet d’un litige territorial entre le Québec et Terre-Neuve-et-Labrador depuis plus d’un siècle, rapporte Philippe Mercure dans une chronique. Selon l’organisation à l’origine du projet, ce différend a ironiquement contribué à préserver ce territoire sauvage, sur lequel les Innus peuvent continuer de chasser et de pratiquer des activités traditionnelles. Bien sûr, cette proposition risque de susciter diverses réactions. Mais si elle permet aux Innus de protéger leur culture tout en aidant les deux provinces canadiennes à atteindre leurs objectifs de conservation, ne devrait-on pas au moins l’étudier plutôt que de se braquer ?

Lisez la chronique « Paix verte au Labrador »

Courtiers en conflit d’intérêts

PHOTOMONTAGE LA PRESSE

Des courtiers immobiliers profitent de clients âgés, dénoncent des organismes de défense des aînés.

Des courtiers immobiliers ont été sanctionnés par le comité de discipline de leur organisme d’autorégulation (OACIQ) récemment pour avoir revendu à leur profit des propriétés achetées au rabais à des personnes âgées. Dans un cas, une propriété a été vendue par un courtier avec un profit de 52 000 $ moins de deux semaines après qu’il en eut officiellement pris possession. « C’est de la maltraitance financière. Ça ne peut pas continuer comme ça », a dénoncé la présidente du Réseau FADOQ, Gisèle Tassé-Goodman, à notre journaliste Isabelle Dubé. « Ça ressemble à ce qu’on appelle des délits d’initié », a affirmé pour sa part le président provincial de l’Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP), Paul-René Roy. L’un des courtiers en question, Roger Fleury, ne voyait pas la situation du même œil. « Il n’y aura plus de courtiers immobiliers si on n’a pas le droit d’acheter. »

Lisez le dossier d’Isabelle Dubé « Ils achètent au rabais, revendent à gros prix »