Source ID:; App Source:

Les accusés de la MMA

Les trois accusés: Thomas Harding (à droite), Jean... (Photo Mathieu Bélanger, Reuters)

Agrandir

Les trois accusés: Thomas Harding (à droite), Jean Demaître (au centre) et Richard Labrie (à gauche).

Photo Mathieu Bélanger, Reuters

« Criminellement responsable » ?

Je n'accepte pas que, pour un convoi de wagons sans freins, dont les locomotives sont toutes arrêtées, il n'y ait eu aucun signal, aucune alarme, aucun gyrophare activé. Au moins, un texto aurait dû être transmis à un employé. Est-ce que toute l'industrie fonctionne ainsi, incluant le CN et le CP? Si oui, l'industrie est criminellement responsable de ce qui est arrivé! Si c'est uniquement la MMA, elle et ses dirigeants sont criminellement responsables! J'irais jusqu'à dire que le chauffeur du train qui a «oublié» les freins est responsable (c'est un humain qui, comme vous et moi, peut oublier), mais il n'est pas criminellement responsable. À moins que ce soit Transports Canada qui soit criminellement responsable pour avoir accepté de diminuer les règles de sécurité du transport ferroviaire, afin de minimiser les frais d'exploitation des compagnies ferroviaires? Pour un peu moins de profits, la sécurité ferroviaire aurait-elle dû être augmentée au lieu d'être diminuée, considérant le volume accru du pétrole transporté?

Pierre Drolet, Neuville

Un seul responsable

J'éprouve beaucoup de compassion envers les gens de Lac-Mégantic. Trouver un coupable pour tout ce qu'ils ont subi est normal et je suis persuadé que, dans la même situation, je réagirais exactement comme eux. C'est une épreuve terrible de perdre parents et amis. Cependant, je ne suis pas d'accord avec les accusions portées aujourd'hui contre des travailleurs de la MMA. Ces derniers ont suivi les directives de la compagnie. Jamais ces personnes n'ont pensé commettre un geste criminel dans le cadre de leur travail. Avait-on le droit de présenter d'honnêtes travailleurs menottes au poignets? C'est vraiment trop! Seul le président de la MMA devrait répondre à ces accusations. C'est le seul responsable de ce désastre.

Serge Villeneuve, Boucherville

Moyens disproportionnés

Les autorités policières ont employé des moyens disproportionnés pour arrêter Thomas Harding, l'ingénieur de train accusé de négligence criminelle ayant causé la mort. M. Harding a été arrêté à son domicile par l'escouade tactique lourdement armée, alors qu'il avait offert de se rendre volontairement en cour si des accusations étaient portées contre lui. De plus, le fait de faire comparaître M. Harding et les deux autres accusés devant les citoyens au centre sportif aménagé en cour de justice était démesuré. Les citoyens mentionnaient toutefois que le grand absent dans toute cette histoire est le président de la MMA, Edward Burkhardt, celui qui a déjà été reconnu coupable dans les esprits de bien des Méganticois. Le mauvais état des voies ferrées et des ponts sur lesquels circulent les trains et le fait qu'on transporte du pétrole dans les villes du Québec, ce n'est quand même pas la faute de Thomas Harding et des employés de la MMA.

Jocelyn Boily, Québec

Quelle honte !

Ne trouvez-vous pas que notre justice est efficace vis-à-vis la tragédie de Lac-Mégantic? Trois petits employés, travaillant dans des conditions impossibles, sont arrêtés pour avoir causé ce drame horrible. 

Mais où est le président de la MMA, le présumé lobbyiste derrière ce système d'équipage-solo de train, quasi unique au Canada, et responsable de locomotives avec les pires records d'entretien? 

De plus, où sont les responsables de World Fuel Services, qui a organisé le transport du pétrole dans des wagons déficients DOT-111? Où sont les hauts fonctionnaires de Transports Canada qui ont octroyé le permis à la MMA pour le droit très rare d'équipage solo, tout en permettant les wagons DOT-111 déficients et le faux affichage des contenus? 

Mais eux, ce sont des personnes importantes avec des couches de protection. Alors on peut être fiers aujourd'hui d'avoir mis le grappin sur trois petits employés sans aucun pouvoir sur leurs conditions de travail. Ils vont maintenant devoir lutter pour leur vie. 

Quelle honte!

David Hanna, Montréal




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer