Grâce au film Louis Cyr, les Québécois s'intéressent à nouveau aux hommes forts. Dans les médias, on peut lire de courtes biographies de ces athlètes. Parmi eux se trouve mon arrière-grand-père: Victor Delamarre.

Sara-Kim Delamarre

L'exploit le plus célèbre de mon aïeul demeure un dévissé de 309 livres et demie. Le tout pour un homme de 5'6'', et de moins de 200 livres. Malheureusement, on a pu lire récemment, dans les journaux ou sur des blogues, des affirmations cherchant à discréditer plusieurs hommes forts, dont mon ancêtre. On dit de certains qu'ils étaient des peureux refusant de s'affronter entre eux. Pour mon aïeul, on a dit qu'il refusait de faire peser ses poids.

Le record de Victor Delamarre a été vérifié, reconnu par plusieurs hommes dans un acte attesté devant notaire, et accepté par le temple de la renommée du Canada. Je suis propriétaire du fameux poids, poids qui avait été fait sur mesure pour Victor et que vous pouvez admirer au musée qui lui est consacré à l'Ermitage de Lac-Bouchette.

Apprenant mes origines, plusieurs personnes me demandent: est-ce que Victor Delamarre était plus fort que Louis Cyr? On dirait que plusieurs ont peur que je réponde par l'affirmative, montant aux barricades dès que j'ouvre la bouche pour répondre à cette question. Voici cependant mon opinion sur le sujet. Louis Cyr est décédé en 1912. Victor avait alors à peine 24 ans. Louis Cyr était, pour Victor, le modèle suprême. C'est grâce à Louis Cyr qu'un petit garçon de famille très modeste a décidé, un jour, de devenir un homme fort. C'est grâce à Louis Cyr que le petit Victor a cru en la fierté de sa race, comme il aimait si bien le dire lui-même. Louis Cyr a ouvert la voie à ce petit Canadien français, et lui a permis de croire qu'il pouvait, lui aussi, arriver à battre des records. Ce qu'il a fait, en l'honneur de son idole et de son peuple.

Victor a battu le record de Louis Cyr. C'est un fait documenté. Mais était-il plus fort? Nous ne le saurons jamais. Les deux hommes n'ayant pas vécu à la même époque, ils n'ont jamais pu s'affronter dans un duel de force. Je sais que Victor en aurait rêvé, tout comme un petit garçon d'aujourd'hui peut rêver de compter dans le but de Patrick Roy. Non pas pour l'écraser. Mais parce que c'est LE Patrick Roy. Son idole.

Comparer Victor à Louis Cyr, c'est comparer Céline Dion à Alys Robi, Mario Lemieux à Maurice Richard, Lucian Bute à Mohammed Ali. On ne peut pas faire une telle comparaison. Ils étaient de deux époques différentes, avaient des moyens qui étaient différents, ce qui a engendré des résultats qui ne sont pas comparables.

Derrière chaque personnage historique se cachent des souvenirs, des anecdotes. Et même si ces personnages sont morts depuis longtemps, ils vivent à travers des familles, encore aujourd'hui. Ils demeurent vivants dans les mémoires de dizaines de personnes, ils vivent à travers des souvenirs, et chaque référence à ces héros est, pour leurs familles, une fleur ou un affront, selon le cas. Mais, chaque fois, ces références vont droit au coeur.