Selon une étude réalisée pour l'Association des pathologistes du Québec, entre 15% et 20% des tests visant à déterminer le traitement approprié pour les femmes atteintes d'un cancer du sein seraient erronés.

LA PRESSE

L'étude, dont les résultats ont été révélés hier par la télévision de Radio-Canada, laisse penser que des centaines de femmes ont pu recevoir un traitement inapproprié au type de cancer dont elles souffraient.

Êtes-vous parmi les femmes qui ont dû subir ce genre d'examen au cours des dernières années? Comment réagissez-vous à cette nouvelle? Selon vous, comment devrait maintenant agir le ministère de la Santé? Faut-il refaire tous les tests qui ont été administrés dans le passé?

Vos commentaires seront publiés sur Cyberpresse. Si vous souhaitez que votre opinion paraisse aussi dans La Presse, prière de le signer ou envoyez le directement à forum@lapresse.ca.