Au cours des dernières semaines, les Montréalais ont participé en grand nombre à la consultation sur l’avenir du Royal Victoria menée par l’Office de consultation publique de Montréal. Plusieurs des recommandations qui y ont été présentées sont de la responsabilité du gouvernement du Québec. Il devra en tenir compte pour la suite ! Les décisions qui seront prises dans ce contexte sont d’une importance cruciale, tant pour la protection et la mise en valeur de l’ancien complexe hospitalier que pour le mont Royal.

Publié le 1er déc. 2021
Peter A. Howlett et Carole Deniger Respectivement président des Amis de la montagne et présidente d’Héritage Montréal, et trois autres signataires*

Nos organisations s’allient pour rappeler au gouvernement du Québec qu’il a, d’ores et déjà, les pouvoirs légaux et réglementaires nécessaires pour intervenir dans ce dossier. Des outils existent pour protéger ce site emblématique, mais aussi pour lui assurer une deuxième vie à la hauteur de son histoire et digne des défis du XXIsiècle. En ce sens, nous attendons de sa part qu’il donne rapidement des directives claires à la Société québécoise des infrastructures, son bras immobilier, afin que celle-ci puisse veiller à la préservation et à la réhabilitation de ce patrimoine bâti et naturel inestimable pour le Québec et mieux les soutenir.

Des décisions incontournables devront être prises en amont

Le projet du Nouveau Vic de l’Université McGill – le seul qui ait été formellement proposé pour le site à ce jour – est assurément fort intéressant. Les défis associés à la requalification de l’ensemble du site sont toutefois complexes et des questions fondamentales demeurent. Le gouvernement du Québec doit y répondre de façon prioritaire. Considérant l’importance des investissements publics qui y seront consacrés et la valeur inestimable du lieu pour la population de Montréal et du Québec, nous sommes d’avis que, indépendamment du choix des partenaires, le gouvernement doit procéder à :

– la restauration urgente des bâtiments afin d’éviter toute dégradation supplémentaire en raison de l’inoccupation des lieux ;

– la cession par emphytéose des boisés et des espaces naturalisés du site à la Ville de Montréal à des fins d’intégration dans le périmètre du parc du Mont-Royal et pour permettre un meilleur accès de la montagne vers la ville et de la ville vers la montagne ;

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

L'ancien hôpital Royal Victoria

– le maintien de la propriété publique du sol afin d’éviter la fragmentation de l’ensemble du site et afin d’en assurer la gestion, l’entretien, l’aménagement et la protection cohérente au fil du temps, peu importent les occupants et leur nombre ;

– la mise en place d’outils d’urbanisme, de gouvernance et de financement modernes pour préserver l’intégrité du lieu, son caractère patrimonial et sa vocation civique et communautaire ;

– la tenue d’une consultation publique formelle et distincte portant sur les aspects relevant de la gouvernance et de la propriété foncière du site, incluant l’entente de développement impliquant la Ville, la Société québécoise des infrastructures et McGill, puisque ces questions fondamentales ne sont pas couvertes dans la présente consultation.

Soyons visionnaires, soyons courageux, soyons audacieux !

La requalification de l’ancien hôpital Royal Victoria est sans conteste l’une des plus importantes occasions que Montréal ait connues depuis des décennies de créer un vaste lieu civique, d’innovation et de rayonnement international pour le Québec et la métropole. En s’appuyant sur la contribution des acteurs du milieu et de la communauté tout entière pour développer une vision inspirante pour un projet exemplaire, cette requalification doit constituer un legs durable et remarquable à la société québécoise.

*Cosignataires : Sylvain Gariépy, président de l’Ordre des urbanistes du Québec ; Aline Berthe, présidente du Conseil régional de l’environnement de Montréal ; Catherine Fernet, présidente de l’Association des architectes paysagistes du Québec

Qu'en pensez-vous? Exprimez votre opinion