Cette semaine, les élèves du primaire reviennent en classe… ensuite, ce sera le tour des plus vieux. Le défi demeure de taille pour le personnel éducatif qui devra reconstruire un climat scolaire propice aux apprentissages. Mais créer un climat scolaire sécuritaire et bienveillant en contexte de pandémie, ça ne s’improvise pas ! Cela veut dire ré-enseigner et s’assurer encore et encore du respect des mesures sanitaires qui auront été oubliées, enseigner les matières scolaires, mais aussi veiller au développement d’un ensemble de compétences aujourd’hui jugées essentielles au bien-être des élèves et à leur réussite scolaire.

CLAIRE BEAUMONT CLAIRE BEAUMONT
Psychologue, professeure et titulaire de la Chaire de recherche Bien-être à l’école et prévention de la violence, faculté des sciences de l’éducation, Université Laval

Déjà avant la pandémie, le Conseil supérieur de l’éducation s’inquiétait du taux d’anxiété et de dépression élevé chez les jeunes. Comme la crise actuelle risque d’aggraver la situation, toutes les qualités d’un bon climat scolaire devront être réunies pour soutenir le développement harmonieux de nos jeunes. C’est d’abord par de petits gestes quotidiens et par l’instauration de routines sécurisantes que le personnel enseignant, soutenu par l’équipe éducative, participe au développement et au maintien d’une bonne santé mentale et au bien-être de l’ensemble des élèves. Leur travail est important et pour cela, il ne faut pas manquer une occasion de leur exprimer notre gratitude.

Pour faciliter leur travail, un petit aide-mémoire comprenant 10 pratiques essentielles a été conçu à la suite des consultations que nous avons menées auprès du personnel scolaire de 15 régions du Québec entre le 9 novembre et le 3 décembre dernier. Ces pratiques rappellent cinq principales composantes du climat scolaire : la sécurité, l’environnement physique, l’équipe collaborative, les pratiques éducatives et les compétences sociales et émotionnelles des élèves et du personnel. Elles soulignent aussi diverses façons de socialiser à l’école.

Top 10 des pratiques essentielles pour un retour en classe réussi en janvier 2021

1. Le maintien des mesures sanitaires… pour se sécuriser, bien vivre ensemble et bien travailler.

2. Un leadership proactif pour se préparer, sécuriser, informer, guider et insuffler de l’optimisme.

3. Le leadership partagé pour se découvrir, partager les forces de l’équipe, collaborer, apprendre les uns des autres, se sentir efficace et… socialiser.

4. La consultation et la participation des élèves pour qu’ils se sentent entendus, utiles, qu’ils se découvrent et… socialisent.

5. Une communication bidirectionnelle avec les parents pour comprendre les contextes et répondre adéquatement aux besoins des élèves.

6. Le partage de pratiques nouvelles entre collègues pour se mettre à jour, se fixer de nouveaux repères et… socialiser.

7. Des objectifs scolaires réalistes, qui tiennent compte du contexte et du soutien disponible pour recréer la motivation des élèves, leur redonner l’espoir de réussir et les accompagner vers la réussite.

8. L’intérêt porté au bien-être des collègues pour se connaître, s’apprécier, se soutenir et… socialiser.

9. Les activités agréables et les émotions positives à multiplier à l’école, pour s’amuser, se découvrir des talents, des goûts nouveaux, se motiver et… socialiser (l’école est l’un des seuls lieux aujourd’hui où les élèves peuvent socialiser en contexte sécurisé ; pourquoi ne pas multiplier les évènements festifs ?).

10. L’enseignement des compétences sociales et émotionnelles pour aider les élèves à se comprendre, à comprendre l’autre, à s’autoréguler, à prendre des décisions éclairées et à… socialiser.