La plupart des Occidentaux utilisent machinalement des ustensiles pour manger tous les jours.

Sylvain Charlebois Sylvain Charlebois
Collaboration spéciale

Une nouvelle étude suggère cependant que les personnes ayant un degré élevé de maîtrise de soi en alimentation sont susceptibles de consommer plus de nourriture si elles touchent directement les aliments avec leurs mains. Le fait de manger avec les mains nous fait manger davantage. Les résultats révèlent aussi que la nourriture nous procure des sensations plus agréables lorsque nous la touchons plutôt de la manipuler avec des ustensiles.

La nouvelle recherche publiée dans le Journal of Retailing se base sur quatre expériences pour démontrer que manger des aliments avec les mains affecte notre perception de la nourriture et influence la quantité que nous ingérons. Pensez à la nourriture que vous mangez toujours avec vos mains – hamburger, hot-dog, frites, croustilles. Pour un grand nombre, il est à peu près impossible de ne manger qu’une seule croustille du sac. Cependant, pour ceux qui n’ont pas une bonne maîtrise d’eux-mêmes, manger avec ou sans ustensiles importe peu.

L’étude nous rappelle à quel point nos mains ainsi que nos ustensiles jouent un rôle prédominant dans nos vies. Notre habitude d’utiliser des ustensiles ne date pas d’hier. La fourchette, la cuillère et le couteau ont chacun leur histoire particulière.

Les cuillères et les couteaux, par exemple, sont les plus anciens ustensiles de cuisine au monde. Il y a plus de 500 000 ans, les anciens peuples utilisaient des coquillages pour ramasser leur nourriture.

Aujourd’hui, les choses sont un peu plus sophistiquées. La plupart des pays utilisent une certaine forme de fourchette, cuillère et couteau, principalement en métal. Dans le cas de la fourchette, selon les auteurs Peter James et Nick Thorpe, elle a probablement été inventée durant l’Empire romain oriental de Byzance où les fourches ont été utilisées pour la première fois au IVsiècle.

Bien sûr, ce n’est pas tout le monde qui utilise le trio d’ustensiles que nous connaissons ici. Les Orientaux manient les baguettes, inventées il y a environ 5000 ans, d’abord pour cuisiner, puis pour manger. Les baguettes servent d’outils essentiels pour la cuisine dans les pays d’Asie de l’Est comme la Chine, le Japon, la Corée et le Viêtnam. Dans certaines régions du monde, les ustensiles n’existent à peu près pas et un produit comestible les aide à manipuler la nourriture. En Éthiopie, par exemple, le pain joue ce rôle et permet aux gens d’apporter la nourriture à leur bouche.

Les plus vieux ustensiles au monde

Mais les plus vieux ustensiles du monde demeurent nos doigts et nos mains. Dans la plupart des régions de l’Afrique, en Inde et au Moyen-Orient, les doigts constituent l’outil de choix à la table. Bien que cette pratique puisse parfois être perçue comme insalubre ou impropre, il y a toujours certaines règles à suivre. Par exemple, dans certains cas, manger avec la main gauche relève de l’impolitesse absolue, et prendre de la nourriture avec sa main au complet constitue un geste ingrat. Il faut manger avec le bout des doigts uniquement afin de limiter la propagation de germes.

Sans ustensiles, les risques de contamination augmentent, cela va de soi.

Vous pouvez imaginer qu’avec le SRAS de 2003 et le nouveau COVID-19, les ustensiles peuvent jouer un rôle important pour limiter la propagation d’une maladie. Les ustensiles, en principe, nous protègent. La récente étude sur les mains et l’alimentation nous dit aussi que l’on peut mieux apprécier la nourriture en la mangeant avec nos mains, pourvu qu’une bonne maîtrise de soi existe.

L’étude nous indique aussi que les ustensiles nous imposent une certaine discipline à table, surtout pour ceux chez qui les excès de table constituent un problème. Donc, la prochaine fois que vous vous apprêtez à manger un repas avec couteau et fourchette ou cuillère, sachez que ces inventions vous gardent en santé. Mais si vous avez le contrôle de vous-même, se faire plaisir de temps à autre en mangeant avec ses mains n’est pas farfelu.