À l’heure où le numérique envahit notre vie privée et professionnelle, Roger T. Duguay et Renaud Margairaz proposent une définition des nouvelles règles du savoir-être et de l'étiquette.

Vous croyez peut-être que ce que vous publiez sur vos médias sociaux ne regarde que vous ? Attention, cela pourrait vous coûter votre poste.

PHOTO FOURNIE PAR LES ÉDITIONS LA PRESSE

Éviter les faux pas à l’ère du numérique 

Au début de l’année 2018, une Française a quitté son bureau en laissant sa session Facebook ouverte sur son ordinateur. Ses collègues ont alors vu apparaître sur son écran les messages qu’elle échangeait avec ses amis dans le cadre de conversations privées. Il s’agissait de propos injurieux et dénigrants envers ses supérieurs, ses collègues et son entreprise.

Son employeur a alors décidé de la licencier pour faute grave et la Cour d’appel de Toulouse lui a donné raison. Les juges ont estimé que si les conversations étaient visibles par toutes les personnes présentes dans l’entreprise, elles avaient donc perdu leur caractère privé et confidentiel.

Pour finir, la salariée licenciée a même été contrainte à verser 1500 euros à son ancien employeur pour couvrir les frais du procès.

[...]

Avoir une présence sur les médias sociaux est devenu un incontournable.

Plutôt que d’essayer de fuir ces nouveaux canaux de communication, il vaut mieux apprendre à les dompter. Pour le bien de vos vies personnelle et professionnelle, vous devez donc prévenir les éventuels faux pas numériques.

[...]

Aujourd’hui, 85 % des recruteurs font des recherches en ligne sur les candidats avant de leur proposer un emploi. Seriez-vous prêt à laisser passer le job de vos rêves simplement parce que vous avez négligé votre réputation numérique ? Probablement pas. Ce constat ne s’applique pas uniquement aux entrevues d’embauche. Que vous souhaitiez évoluer dans votre organisation, attirer de nouveaux clients ou encore engager de nouveaux talents, votre présence numérique est un outil puissant pour servir ou… desservir vos intérêts.

[...]

Et votre propre réputation numérique dans tout ça ? 

Étape de préparation

Vous souhaitez analyser votre réputation numérique ? Avant de vous lancer dans l’exercice, vous devez être conscient que votre propre vision est toujours biaisée. Vous avez tendance à vous voir d’une certaine façon et à vous reconnaître certaines forces et faiblesses. Toutefois, un inconnu qui tape votre nom sur Google n’aura pas cette perception en tête.

Ainsi, pour que cet exercice soit utile, il se doit d’être objectif. Nous vous recommandons de trouver une personne dans votre entourage prête à réaliser l’analyse pour vous. Si vous lisez ce livre seul, chez vous, vous n’aurez d’autre alternative que de faire l’exercice vous-même. Dans ce cas, il est important de vous mettre à la place de quelqu’un qui ne vous connaît pas.

Que l’analyse commence !

Prenez votre téléphone et lancez une minuterie de deux minutes. Un recruteur ou un client dépassera très rarement ce laps de temps pour en savoir plus sur vous.

Utilisez ensuite votre portable et tapez votre nom complet sur Google.

En l’espace de 120 secondes, explorez les différentes sections.

– Quels sont les premiers liens qui apparaissent sur la première page des résultats ? Vous concernent-ils ? Sont-ils pertinents ?

– Est-ce que la section « Images » de Google fait ressortir des photos professionnelles et à jour vous concernant ? Qu’est-ce que ces photos disent sur votre personnalité ?

– Êtes-vous présent dans la section « Actualités » de Google ? Y trouve-t-on des informations positives vous concernant ?

– Est-ce que vos médias sociaux professionnels sont présents sur la première page de résultats Google ? Sont-ils à jour ? Qu’est-ce que votre biographie dit de vos savoir-faire et savoir-être ?

Deux minutes, c’est très court. Après vous être bien imprégné de votre première impression numérique, répondez à ces trois questions en ne vous basant que sur les résultats de votre recherche.

– En toute objectivité, comment seriez-vous décrit par quelqu’un qui ne vous connaît pas (en ce qui a trait à vos savoir-faire et à vos savoir-être) ?

– Êtes-vous à l’aise avec cette présentation ? Si la réponse est non, qu’auriez-vous aimé qu’un inconnu trouve sur vous/pense de vous ?

– Comment pourriez-vous vous y prendre pour transmettre une image plus juste de vous-même, de vos compétences et de votre personnalité ?

[...]

Que faire en cas de problème de réputation ?

En réalisant cet exercice, vous avez trouvé une photo peu flatteuse de vous ? Seul problème : elle est hébergée sur un site qui ne vous appartient pas.

Comme nous l’avons vu, votre empreinte numérique ne s’efface pas, elle s’accumule. Toutefois, cette image est visible et peut entacher votre réputation, vous devez donc réagir.

Votre premier réflexe doit être de contacter le responsable du site internet en question. Envoyez-lui un message en prouvant votre identité et en précisant la nature du contenu que vous souhaitez voir disparaître. En restant diplomate, dans la plupart des cas, cela fonctionne très bien.

Dans le cas contraire, et si cette référence négative se trouve sur une plateforme connue (YouTube, Facebook, etc.), contactez le service de modération du site et dénoncez l’utilisation de votre image contre votre gré. La protection de la vie privée des utilisateurs est un sujet brûlant pour de nombreux réseaux sociaux, qui ont tendance à agir de plus en plus efficacement lorsque des enjeux de ce genre surviennent.

Enfin, il se peut que le problème ne vienne pas de la présence de références négatives, mais plutôt de l’absence de références. Vous vous retrouvez peut-être noyé dans une mer d’homonymes ou de liens non pertinents ? Ne cherchez pas de coupable : c’est votre manque d’activité numérique qui en est la cause. Dans ce cas de figure, il est grand temps d’agir et de commencer à vous positionner comme un expert dans votre domaine.

Éviter les faux pas à l’ère du numérique 

Roger Duguay et Renaud Margairaz. Éditions La Presse, 2019. 280 pages