Voici deux témoignages en hommage au grand reporter et animateur Pierre Nadeau, qui s’est éteint hier à l’âge de 82 ans.

Le prince des journalistes

Les jeunes Québécois ne peuvent savoir ce qu’a représenté Pierre Nadeau pour les gens des générations antérieures, à quel point on était fier de lui, de son talent, de son insolente séduction et de ses éclatants succès à la télévision.

Mon premier travail dans le monde des médias, ce fut dans le cadre de Pierre Nadeau rencontre sur les ondes de Télé-Québec au début des années 80.

Je l’ai revu un long moment l’an passé. Il avait gardé les traces de sa beauté, il était encore tout là, plein de dignité, s’intéressant toujours à ce qui se passait au Québec et dans le monde.

Merci, Pierre. Fais un bon voyage.

— Christian Dufour, politicologue

Le grand Pierre Nadeau

J’ai été un proche collaborateur de Pierre Nadeau à l’émission Le Point comme journaliste à la recherche durant quelques années, puis comme réalisateur aux reportages à l’émission Enjeux. Nous avons été quelques privilégiés, dont je suis, à travailler étroitement avec le grand Pierre Nadeau.

Il était mon idole de jeunesse. C’est lui qui, par son exemple, m’a amené à me lancer dans le journalisme. Imaginez le sentiment que j’ai éprouvé le jour où j’ai travaillé avec lui dans les années 80 et 90.

Il y a quelques années, la FPJQ l’a honoré en lui remettant le prix hommage Judith-Jasmin pour l’ensemble de sa carrière. Il méritait tellement ce prix. Comme toujours, il avait été superbe dans ses remerciements.

Pierre Nadeau avait d’immenses qualités comme intervieweur, animateur et journaliste sur le terrain. Dès qu’une caméra était actionnée, il illuminait l’écran par sa seule présence et son sens de la communication. Sur le terrain, il avait toujours la curiosité du jeune reporter qui fait de nouvelles découvertes. Pour les gens de ma génération, il est celui qui nous a fait découvrir le monde dans des émissions comme Le 60. Il suscitait également la crainte chez la classe politique tant il maniait bien l’art de l’entrevue.

À l’émission Le Point, il a parcouru le monde entier afin de nous aider à saisir les enjeux internationaux. Comme réalisateur à l’émission Enjeux, j’ai eu l’immense privilège de développer des reportages sur le terrain avec lui.

Il était magnifique, comme toujours.

Enfin, il a été un exemple pour la qualité et la maîtrise de la langue française à la télévision.

Le grand Pierre Nadeau nous a laissé un bel héritage : la passion pour le journalisme de qualité.

— Alain Saulnier, professeur invité au département de communication de l’Université de Montréal

Appel à tous : vos souvenirs de Pierre Nadeau

Quel est votre meilleur souvenir de Pierre Nadeau, le grand reporter ? Faites parvenir votre réponse, en moins de 250 mots, à debats@lapresse.ca.