Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip

L'aviation générale québécoise à deux vitesses

Jonathan Beauchesne
 

Jonathan Beauchesne

CPL, CPA, CMA, M. Fisc. Trésorier et directeur délégué aux dossiers aéroportuaires, Aviateurs et pilotes de brousse du Québec

L'aviation générale, un fleuron de notre économie, est essentielle en raison de l'étendue du territoire québécois et du besoin de relève au niveau des pilotes. Elle est actuellement attaquée par certains citoyens qui, comme c'est souvent le cas au Québec, sont minoritaires, mais parviennent à imposer leurs vues à la vaste majorité. Parler de crise serait exagéré, car, dans l'ensemble, elle se porte bien au Québec et est en croissance en dépit de la hausse constante des frais d'exploitation et d'autres contraintes opérationnelles.

Il y a cependant des situations où la logique semble remplacée par les émotions. Un exemple récent étant le feu vert accordé pour le recours collectif de 2072 riverains du Lac-à-la-Tortue, en Mauricie, contre Bel-Air Laurentien Aviation, Aviation Mauricie et la Ville de Shawinigan. Les deux entreprises citées offrent des tours d'hydravions aux touristes de la région.

Rappelons le contexte : des citoyens se plaignent des opérations d'hydravions touristiques qui ont cours depuis 1995 sur le lac à la Tortue. Ceux-ci ont vu leur fréquence augmenter en 2008 lorsqu'une deuxième hydrobase a été mise en service. En conséquence, les plaignants réclament 5000 $ pour chacun des 2072 résidents riverains en guise de dédommagement pour le dérangement causé par le bruit des appareils.

Bien que la demande de recours collectif comble en tous points les aspects juridiques à respecter au Québec, il convient d'en souligner le non-sens. Les requérants ne verront jamais un sou de cette demande. Exiger près de 52 m$ à deux PME et une municipalité est une utopie. Les deux PME baisseront pavillon et disparaîtront du paysage de la Mauricie, avec les dizaines d'emplois bien rémunérés qui y sont associés. Pour une ville de la taille de Shawinigan, de telles pertes feront mal à coup sûr, d'autant plus que les jeunes, qui composent une bonne partie des pilotes de ces petites compagnies aériennes, désertent à grande vitesse les régions. Est-ce l'objectif visé par ces résidents ?

Sans tomber dans le jeu du « j'étais là avant toi », il importe de rappeler que l'hydrobase du Lac-à-la-Tortue est la plus ancienne du Canada. Il s'agit carrément du berceau de l'aviation au Québec (avant même l'aéroport de St-Hubert, qui a vu le jour en 1927). Le premier hydravion, La Vigilance, s'y est posé en juin 1919.

D'un côté, nous avons les aéroports qui se développent avec des villes qui les soutiennent, car elles ont réalisé l'apport économique que procure une telle activité (citons, Lachute, Drummondville, Trois-Rivières, Gatineau, Val-d'Or, Amos, etc.) et d'autres qui s'acharnent à détruire ce qui a été bâti depuis des décennies (le premier en lice est l'aéroport de St-Hubert et, maintenant, l'hydrobase du Lac-à-la-Tortue).

Nous avons donc une aviation générale québécoise à deux vitesses : une qui croît et qui se développe au sein de sa collectivité et une autre qui se voit assaillie par le syndrome du « pas dans ma cour ».

Personnellement, je choisis la première alternative, elle génère une activité économique importante, offre de belles perspectives d'emplois à nos enfants et soutient les communautés. L'aviation générale est un secteur dans lequel les Québécois excellent. Cette réalité doit perdurer et être encouragée. Il faut échanger de bonne foi au besoin avec les aviateurs, car impliquer les tribunaux ne fera qu'enrichir les avocats et appauvrir la société dans son ensemble.

Partager
Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip


Commentaires (11)

Commenter cet article »

  • Et M. patrickd123,
    Pour pouvoir demander un dédommagement, on doit déjà avoir subi les dommages. Donc vous nous demandez d'attendre que notre santé soit détériorée pour poursuivre... Merci de votre grande attention. Des gens de Neuville ont déjà entamé des procédures judiciaires qui se font à grand frais pour tenter de prévenir les dommages en s'appuyant sur des faits prouvé par des études très sérieuses. Espérons que justice sera faite et que les intégristes économiques seront remis à leur place. L'intégrisme économique c'est ce que prône M. Beauchesne par le texte ci-dessus: si c'est bon pour l'économie, c'est bon... Même si ça fait au détriment de la santé et de l'environnement qui ont eux-aussi pourtant des coûts économiques, c'est là toute l'affreuseté de la chose. D'ailleurs le seul intérêt économique de ces aéroport n'existe même pas. Toute l'aéronautique au grand complet est déficitaire depuis sa création c'est très connu parmi les économistes.

  • M patrickd123, veuillez noter que j'ai spécifié que la pluspart des pilotes sont des gens très bien.
    Vous êtes vous déjà demandé pourquoi vous étiez souvent la cible de citoyens frustrés comme vous dites?
    Le respect ça ne fonctionne pas à sens unique.

  • "Pour le moment plusieurs pilotes ne méritent aucun respect"
    Et vous osez parlez de respect!!!! Non mais je rêve. Pourrait-on savoir en quoi ces pilotes manquent-ils de respect. Il sont utilisateurs d'un aéroport qui, à moins d'informations contraires, n'est pas clandestin! Vous saurez monsieur, que les pilotes font partie de ceux qui respectent les lois, notamment parce que leur propre sécurité en dépend. J'en ai vraiment marre d'être constamment la cible de citoyens frustrés. Si vous pensez être lésé par la présence d'un aéroport, poursuivez les autorités concernés. Utilisez l'argent que vous obtiendrez en dédommagement pour diminuer le prix de vente de votre maison et déménagez qu'on ne vous entende plus.
    Signé: un pilote qui apparement, ne merite aucun respect......

  • La croyance véhiculée au sein de la population est qu'il faut être millionnaire pour posséder un avion. Pourtant, il est possible d'acquérir un bon appareil pour 20 000 ou 25 000 $, soit le prix de certains motos ou bateaux par exemple.
    La plupart des pilotes québécois sont issus de la classe moyenne et font des sacrifices pour pouvoir s'adonner à leur passion (ou aller chercher la qualification supplémentaire qui leur permettra de trouver un emploi). Ils sont également très ouverts à partager cette passion avec les autres. Et ces gens le leur rendent bien : chaque évènement aérien au Québec attire des milliers de personnes et les pilotes ne demandent pas mieux que d'échanger afin de pouvoir transmettre leur passion. Il n'y a aucun égo gonflé dans la communauté des pilotes.
    Quant à l'avgas, oui ce carburant contient une faible quantité de plomb (je ne me mettrai pas la tête dans le sable, car c'est la réalité). Toutefois, des solutions sont actuellement sur la table de recherche afin que ce carburant soit remplacé dans un avenir rapproché par du carburant sans plomb.

  • Félicitations aux plaignants du Lac-a-la-Tortue. Je vous souhaite enfin de retrouver la paix après tant d’années. Comme citoyen de Neuville, je sympathise avec votre cause. L’expansion démesuré et l’absence d’éthique chez les promoteurs en aviation privé cause des problèmes de santé chez les citoyens qui habitent aux alentours des aérodromes. Des avions qui utilisent souvent une technologie qui date des années 50 ne devraient pas avoir le droit de voler au dessus des zones habités.

  • M. Beauchesne à déjà donner son appui aux promoteurs de l'aérodrome de Neuville. Pourtant ce même aérodrome se construit sans respecter les lois, en plus de ne pas respecter les directives et recommandation du TP1247F, un document de Transports Canada qui traite entre autre de l'intégration harmonieuse des aéroports dans l'environnement. Le président de l'AQTA(Association Transport Aérien Québécoise) à déposé ce même document après son témoignage à l'avant projet de loi de l'Urbanisme et de l'aménagement de Territoire du Qc.(Sept.2011) et demandé au Gouv. de voir pour le faire respecter par les villesdans l'objectif d'éviter les recours collectifs futurs. Le président de l'AQTA à lui aussi donner son appui au contreversé projet de Neuville. Cet industrie et leurs dirigeants, veullent que les villes du Qc. respectent le document TP1247F et qu'elles fassent des études d'impact (courbes de sonores et autres) pour mieux encadrer le dévellopement autour des aéroports. Par contre, les faiseurs d'aérodrome eux, n'ont pas besoin de faire leurs devoirs pour obtenir l'appui de ces mêmes dirigeants. Si on comprends bien, ce qui bon pour Pitou n'est pas bon pour Minou. Il faut des pistes à tout prix, mais à qul prix au juste? La Santé, la Sécurité et le droit à la vie paisible de simple citoyen valent beaucoup plus qu'un industrie accompagné d'un lot de nuisances, une industries bien souvent relié à de simples loisirs. Non! La liberté des uns devrait s'arrêter où celle des autres commence! Nous sommes tous égaux! Bravo M. le Juge!

  • M. Beauchesne, qui semblez écrire sous le pseudonyme de Jgl100, vous faites l'erreur de croire que les citoyens incommodés sont contre l'aviation, ce qui est totalement faux. Nous sommes seulement contre le fait que les gens de l'aviation n'aient aucune loi provinciale ni municipale à respecter et que la loi fédérale ne protège aucunement les citoyens. Cela laisse le champs libre à des gens qui ont des égos gros comme le monde de nuire à leur concitoyens. La majorité des pilotes sont des gens très biens, mais une minorité telle que celle qui sévit par exemple à Neuville, se fout complètement de la sécurité et du bien-être des citoyens au sol et du patrimoine d'un village.
    L'aviation générale est une source très important de plomb dans l'environnement qu'une étude américaine a prouvé être très néfaste pour les enfants habitants à moins de 1 km. Pourquoi l'aviation générale a-t-elle une permission spéciale de polluer par le plomb alors qu'aucun autre citoyen ne peut faire ça? Pourquoi les promoteurs d'aéroport peuvent-ils s'installer dans des endroits habités (que les fonctionnaires de Transports Canada considèrent d'une façon absurde comme non habités)? Pourquoi ont-ils le droit de saccager des terres agricoles et des ruisseaux alors qu’aucun autre citoyen n'a le droit de faire ça? Pourquoi ont-ils le droit de faire du bruit plus que tout le monde?
    Que ces gens respectent les lois et ils gagneront le respect de leur concitoyens. Pour le moment plusieurs pilotes ne méritent aucun respect. Et vous, vous vous poser en défenseur de ces gens sans scrupule, c'est honteux!

  • J'ajouterais M. Beauchesne que votre pensée dichotomique est très dangereuse. Comme si il n'y avait que 2 choix: promouvoir ou empêcher l'aviation. Et si il y avait un 3e choix: celui de la promouvoir mais avec les respect des collectivités? Ce respect passerait premièrement par le respect des lois.

  • Bravo M. Beauchesne,
    L'aviation général est très importante au Québec contrairement à ce que certains croient. Saviez que des pilotes font des vol bénévolement pour amener des gens de régions éloignés à leurs rendez-vous dans les hôpitaux des grandes villes. Que plusieurs compagnie qui font vivre une majorité des travailleurs du Québec se servent des aéroports d'aviation général pour réussir à avoir les contrats qui leurs permettront de continuer à faire travailler ces personnes...Que beaucoup de pilotes privés font la promotion de l'aviation général auprès des jeunes de différentes façons...Que l'aviation général peut venir au secours de gens en difficultés de tous genres...Que le moyen de transport le plus sécuritaire est l'aviation. Qui n'a pas déjà rêvé d'aller faire un tour dans les airs, de voler, de tous voir de haut...je n'en connais pas! Tous ce que je peux vous dire c'est que l'aviation générale n'est pas un monde fermé et que quiconque veut aller voir y sera bien reçu. Je ne comprend pas le commentaire de Monsieur Simard sur l'égo des pilotes, je suis piloté et j'ai été président fondateur de l'association des pilotes et propriétaires de l'aéroport de Mascouche pendant près de 3 ans. Pendant ce mandat, j 'ai parcouru la province de Québec et des pilotes avec des égos de la façons dont vous le décrivez, je n'en n'ai pas rencontré. Des pilotes avec une générosité pour leurs passions de l'aviation et le désir de la transmettre, oui, je n'ai rencontré plusieurs.
    Jgl

  • Ce qui est comique avec l'aviation générale, c'est qu'il semble que ceux qui en bénéficient (habituellement des gens avec un assez bon revenu pour se payer ce genre de joujou) ne se soucient pas le moindre du monde de ceux qui doivent les endurer. La cour de ces gens n'est pas à côté des petits aéroports (on pourrait aussi parler des grands, car Montréal a une aviation générale à PETairport, toujours incapable d'obtenir les chiffres sur la quantité de volatiles qui s'ajoutent à l'aviation commerciale - et les petits avions peuvent faire presque ce qu'ils veulent). C'est comme les gens qui conduisent des gros 4x4 sur les routes et qui se croient supérieurs à tous les autres. On peut presque les entendre dire: tasse-toé!
    En sus, les petits avions utilisent l'"avgas" qui contient encore une quantité de plomb.

  • M. Beauchesne défend tous les aérodromes qui dérangent les citoyens comme aussi celui à Neuville, qui lui, est arrivé très très longtemps APRÈS les citoyens. M. Beauchesne ne semble pas comprendre que certains citoyens peuvent être incommodés par le bruit, le plomb et les dangers d'accident que représentent ces avions de loisirs. Facile de parler de pas dans ma cours quand on a même pas de cours soi-même.
    Les citoyens devraient avoir le droit de protéger leur patrimoine face aux affairiste, voilà ce qui manque dans la loi sur l'aéronautique tout comme dans la loi sur les mines.
    Le Québec est encore assez grand pour pouvoir trouver des endroits qui n'incommode personne pour faire joujou avec leur petits avions. Mais non, ces pilotes du dimanche ont l'égo trop gonflé à bloc et ils veulent s'implanter parmi les citoyens pour des raisons obscures.
    Bravo au juge qui a su voir clair dans la situation de Lac-à-la tortue et qui a autorisé cette demande en recours collectif.
    À bas les affairistes et les lobbyiste sans scrupules et vives le droit des citoyens à vivre en paix.

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;
la liste:9856:liste;la boite:1830524:box; Le tpl:300_op-articles-photos.tpl:file;

LE CERCLE LA PRESSE >

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Un groupe de commentateurs citoyens qui profitent d'une vitrine exceptionnelle sur l'accueil du site web. Les membres sont sélectionnés par la salle de rédaction pour la pertinence de leur propos, leur expertise, le style et la qualité de leur écriture.

Participez

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

image title
Fermer