Source ID:594060f9370a349cb52f14536fb3e2b2; App Source:StoryBuilder

Accès à l'avortement: ça va mal

L'Alabama vient de voter une loi aberrante pour interdire l'avortement alors... (Photo La Presse)

Agrandir

Photo La Presse

L'Alabama vient de voter une loi aberrante pour interdire l'avortement alors que Donald Trump occupe la Maison-Blanche. C'est tout sauf une coïncidence.

Le président américain a tenté, dimanche, de se distancier de la loi en question. Il s'est dit en faveur d'exceptions en cas de « viol, inceste et protection de la vie de la mère ». Il ne bernera personne. La guerre à l'avortement vient de passer à une vitesse supérieure sur le sol américain et il est l'un des principaux responsables de cet essor.

Les deux juges (très) conservateurs nommés à la Cour suprême des États-Unis nommés par Donald Trump depuis son arrivée au pouvoir, Neil Gorsuch et Brett Kavanaugh, ont modifié l'équilibre de ce tribunal. Il penche encore plus vers la droite qu'auparavant.

Les farouches adversaires de l'avortement jubilent. Ils n'avaient pas, depuis très longtemps, senti qu'ils pouvaient peut-être enfin faire annuler Roe contre Wade, l'arrêt de la Cour suprême qui a légalisé la procédure pour l'ensemble du pays en 1973.

Cette fois sera la bonne, espèrent-ils. Ils souhaitent que la loi adoptée en Alabama soit contestée devant les tribunaux, que la Cour suprême accepte d'entendre la cause et qu'elle tranche en leur faveur.

Cette guerre contre l'avortement aux États-Unis est menée avec enthousiasme par les républicains depuis la présidence de Ronald Reagan. Et les tentatives pour restreindre le droit à l'avortement ont été nombreuses au cours des dernières décennies. 

L'accès a été réduit petit à petit, État par État, à l'aide de nombreuses lois restrictives adoptées à travers le pays.

Sans aller aussi loin que l'Alabama, d'autres États ont récemment voté des lois plus strictes que celles qui étaient mises de l'avant avant l'arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche. Plusieurs viennent ainsi d'interdire les avortements à partir du moment où l'on peut entendre les battements du coeur du foetus. Là encore, l'idée est d'espérer que la Cour suprême morde à l'hameçon.

Les intégristes chrétiens sont enhardis par la nomination de nouveaux juges, mais aussi par l'attitude du président américain sur la question : Donald Trump est un chef de guerre redoutable, qui fouette le sang des intégristes tant par ses gestes que par ses discours.

Le New York Times rapportait récemment que le mois dernier, le président s'est vanté devant ses partisans d'avoir utilisé le mot « arracher » lors d'un débat en 2016 contre Hillary Clinton. « Vous pouvez arracher le bébé du ventre de la mère » avait-il déclaré, pour s'opposer aux avortements tardifs. Parallèlement, il avait aussi dit vouloir punir les femmes qui choisissent de subir un avortement, avant de se rétracter et d'affirmer que ce sont plutôt les médecins qui doivent être sanctionnés.

Donald Trump a le même effet sur le fanatisme de la droite américaine que de l'accélérant sur un feu. Dans le dossier de l'avortement, c'est flagrant.

Malgré tout, l'espoir subsiste. La Cour suprême ne validera pas nécessairement les lois les plus radicales qui viennent d'être adoptées. Certes, sa composition a changé, mais certaines des positions et des déclarations du juge en chef John Roberts semblent démontrer qu'il veut à tout prix éviter de donner l'impression que son tribunal est un instrument politique.

La situation pourrait devenir vraiment cauchemardesque... si Donald Trump est réélu. Il pourrait alors, potentiellement, être appelé à remplacer un ou deux des quatre juges démocrates qui siègent actuellement à ce tribunal. Les républicains s'acharnent actuellement sur les droits des femmes aux États-Unis. Accrochez-vous. Nous n'avons peut-être encore rien vu.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer