Source ID:; App Source:

Courrier des lecteurs

Les commissions d'enquête se multiplient comme si c'était la solution à tous... (Archives Le Soleil)

Agrandir

Archives Le Soleil

Gaspillage de fonds publics

Les commissions d'enquête se multiplient comme si c'était la solution à tous les problèmes de notre société. Une commission sur les conditions de vie des aînés dans les résidences et les CHSLD serait probablement un gaspillage des fonds publics, en plus de ne pas changer grand-chose. La situation dans ces endroits est connue depuis longtemps; il faut donc en toute urgence procéder à la mise en place de solutions. Les millions sont à mettre sur le terrain: ajout de personnel, formation du personnel, car l'approche avec les aînés en perte d'autonomie est une spécialité. Et, concrètement, rénover les lieux, car bien des chambres ne sont pas appropriées pour les besoins des occupants. Arrêtons cette épidémie de commissions et soyons efficaces dans l'action.

Yolande Dumont

Soins à domicile insuffisants

On nous apprend que les urgences sont toujours bondées et que le temps d'attente a encore augmenté malgré les efforts de multiples ministres de la Santé. La parenté de ces ministres est-elle allée mourir à l'urgence après avoir essayé d'avoir des services à domicile, a-t-elle occupé un lit d'hôpital pendant des mois en attente d'une place, s'est-elle fait dire par une infirmière d'Info-Santé que la seule chose à faire est... d'aller à l'urgence? Les soins à domicile, on en parle depuis des décennies, mais ils sont administrés en trop faible dose. Pour faire sortir les malades des urgences, on aurait tout intérêt à faire sortir les médecins avec eux!

Marie Laramée, Montréal

Le grand ménage

Pourquoi le PQ a-t-il raté sa mission de faire du Québec un pays? Parce qu'il veut faire plaisir à tout le monde pour prendre et garder le pouvoir. Jamais l'indépendance du Québec ne se fera à moins d'un immense ménage dans les partis politiques et, au premier chef, au PQ. Faut-il se débarrasser du PQ? Pas nécessairement. Le premier geste que ce parti devra poser, c'est de mettre Pauline Marois et toute sa garde rapprochée à la porte (et sans récompense politique) pour enfin faire de ce parti ce qu'il n'a jamais été, un parti indépendantiste. Ensuite, si la commission Charbonneau réussit à démasquer l'ampleur incroyable qu'ont prise la corruption et la collusion au Québec, le PLQ implosera. Bon débarras! Québec solidaire est peut-être un parti de gauche (caviar), mais il n'est certes pas indépendantiste. La Coalition avenir Québec, un clone avorté du PLQ, est promise à un brillant avenir dans les bas-fonds de la politique au Québec. Reste Option nationale qui a rejeté à trois reprises le projet républicain. Vraiment, on est mal barrés.

Michel Laurence, Montréal




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer