Source ID:; App Source:

Le poids du Dr Barrette : ce qu'en pensent nos lecteurs

Le Dr Gaétan Barrette.... (PHOTO ARCHIVES, LE DROIT)

Agrandir

Le Dr Gaétan Barrette.

PHOTO ARCHIVES, LE DROIT

La Presse


France Desjarlais

Biochimiste à la retraite

MALADIE GÉNÉTIQUE

Je suis offusquée des propos de Pauline Marois sur l'apparence physique du Dr Gaétan Barrette. L'obésité est une maladie causée par des gènes de prédisposition combinés à des débalancements des hormones de la satiété et de la faim produites par le tissu adipeux. Un spécialiste de la recherche en alimentation a déjà dit que le devenir d'une personne obèse est d'engraisser. Très peu d'obèses réussissent à maintenir une perte de poids significative sur le long terme. Un ministre de la Santé affecté d'une maladie chronique, n'est-ce pas l'idéal pour connaître le réseau de l'intérieur? René Lévesque était un gros fumeur. Pendant des années, il a donné le mauvais exemple aux Québécois. Mais personne n'a dit qu'un fumeur n'avait pas le droit d'être premier ministre.

Michelle Bachand

L'auteure habite à Gatineau

CHERCHEZ L'ERREUR

Invoquer toutes sortes de raisons (culturelles, médicales, socioéconomiques) pour justifier un poids excessif n'est qu'une façon de noyer le poisson et de conforter les obèses dans leur pathologie.

Pour rester mince, il faut d'abord avoir de saines habitudes de vie et un comportement alimentaire équilibré. Pour maigrir, il faut avoir la volonté de s'attaquer à la racine du mal, le plus souvent c'est la fourchette et le verre. Il n'y a pas de miracles, il faut consentir des efforts pour atteindre un mieux-être.

Refuser de regarder en face ces évidences, c'est la plupart du temps faire preuve d'un manque flagrant de volonté. Le monde médical ne cesse de nous parler des dangers de l'obésité et l'on a un candidat, aux prochaines élections provinciales, qui est lui-même obèse et qui représente le monde médical. Cherchez l'erreur!

Diane Lesage

Auteure de Osez être ronde. Bien vivre avec son poids

LES PRÉJUGÉS

Il serait grand temps que soient remis en question les préjugés voulant que poids élevé rime automatiquement avec mauvaise santé. Grand temps aussi que les personnes concernées relèvent la tête et expriment leur ras-le-bol d'être déconsidérées, sans que l'on prenne en compte que nombre d'entre elles actives et acceptantes face à leur réalité corporelle fondamentale, sont plus en santé que des minces sédentaires et stressées. Réjean Hébert, ministre de la Santé sous un éventuel gouvernement péquiste, qui vante les mérites de la prévention pour diminuer les coûts de santé, sait pertinemment que ce n'est pas en méprisant les gens, comme l'a fait Mme Marois avec le Dr Barrette, qu'on les soutient à tendre vers la meilleure santé possible.

Christian Gagnon

L'auteur habite à Montréal

UNE QUESTION DE CRÉDIBILITÉ

Bien sûr que personne n'est parfait. Mais objectivement, à la question posée à Mme Marois quant à savoir si un ministre de la Santé devrait donner l'exemple en matière de «saines habitudes de vie», la réponse est oui. Et en 2012, un ministre de la Santé ne devrait pas fumer. Et un ministre de l'Éducation devrait envoyer ses enfants à l'école publique, comme l'a souligné Mme Marois. J'ajouterais qu'un ministre des Finances devrait payer ses impôts rubis sur l'ongle sans recourir aux paradis fiscaux, ne devrait pas payer comptant pour éviter de payer la TPS et la TVQ, et ne devrait pas embaucher des travailleurs au noir. Tout cela est une affaire de crédibilité. Si M. Barrette s'est senti visé, c'est son problème.

Éric Blais

L'auteur est avocat

DISCRIMINATOIRE

Pour Pauline Marois, il est socialement acceptable de discriminer à l'emploi une personne en raison de son apparence physique, soit son poids. Eh bien, Mme Marois devrait relire l'article 15 de la Charte québécoise des droits et libertés et peut-être qu'elle apprendra que de telles pratiques sont illégales et inacceptables au Québec. Dire qu'elle veut diriger notre nation!

Thérèse Giroux

L'auteure habite à Terrebonne

KAMPAÏ ÉLECTORAL

Le Dr Barrette s'amuse à nous confier que sa santé n'est pas importante et qu'il s'occupe plutôt de celle des autres. Dans les médias, il se dit gourmand et déclare qu'un repas diète, ce n'est pas très «goûteux». Que diriez-vous d'une réunion des AA avec un conférencier qui se présenterait sur la scène avec une bière à la main? À la question piège «Un ministre de la santé a-t-il un devoir de saines habitudes de vie?», logiquement, Mme Marois a répondu par l'affirmative. Sacrilège! Bref, le Dr Gaétan Barrette invite les Québécois à se préoccuper de leur santé, alors que lui... bof! Kampaï, M. Barrette!




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer