Ce matin, j'ai failli renverser avec ma voiture deux cyclistes alors que je me rendais à mon travail. Le premier m'a dépassé par la droite, à toute vitesse, alors que j'amorçais mon virage à droite après avoir fait un arrêt complet. J'ai juste eu le temps de l'apercevoir au dernier instant et de freiner net. Il m'a frôlé à moins de 15 cm. Il n'a jamais fait son arrêt ni même ralenti à l'arrêt.

Mis à jour le 24 août 2010
Serge Bourassa, La Prairie CYBERPRESSE

Ce matin, j'ai failli renverser avec ma voiture deux cyclistes alors que je me rendais à mon travail. Le premier m'a dépassé par la droite, à toute vitesse, alors que j'amorçais mon virage à droite après avoir fait un arrêt complet. J'ai juste eu le temps de l'apercevoir au dernier instant et de freiner net. Il m'a frôlé à moins de 15 cm. Il n'a jamais fait son arrêt ni même ralenti à l'arrêt.

Quinze minutes plus tard, même scénario, mais à une intersection beaucoup plus achalandée. Après avoir fait mon arrêt complet, surveillé la circulation de part et d'autre, j'amorce mon virage à gauche. Soudain surgit un autre cycliste, à pleine vitesse, qui me fait un signe de la main pour m'avertir qu'il passe devant moi (j'avais compris...). J'ai stoppé net. Le cycliste m'a frôlé de quelques pouces. L'automobiliste venant de ma droite, qui avait déjà anticipé que je terminais mon virage à gauche, a fait un arrêt d'urgence. Il a failli emboutir ma voiture. Le cycliste n'a jamais fait son arrêt ni même ralenti.

En plus de 35 ans de conduite automobile, je n'ai jamais eu un seul accident. Ce qui témoigne de mon habilité, de ma prudence, et de la chance, comme ce matin. Je connais bien les aléas de la route, conduisant aussi une moto sport et un vélo. Mais je ne peux garantir que la prochaine fois, ce genre de cycliste s'en tirera indemne.

Il existe une catégorie de cyclistes en émergence, des adultes qui revendiquent à leur façon leurs droits, en brûlant feux rouges et ignorant les arrêts, se croyant curieusement invincibles. Les statistiques risquent de leur donner tort.