Le Stade olympique et sa fameuse toiture inopérante sont au coeur de l'actualité de cette semaine. La Régie des installations olympiques nous annonce son intention d'aller de l'avant avec son projet de toit fixe. Il est bien vrai que l'actuel toit doit être remplacé, puisque celui-ci est jugé dangereux et ne permet pas la tenue d'évènement durant la saison hivernale. Cependant, doit-il absolument être fixe?

Étienne Gabrysz-Forget<br><br><i>L'auteur est étudiant à l'Université de Montréal en économie et politique.</i> CYBERPRESSE

Le Stade olympique et sa fameuse toiture inopérante sont au coeur de l'actualité de cette semaine. La Régie des installations olympiques nous annonce son intention d'aller de l'avant avec son projet de toit fixe. Il est bien vrai que l'actuel toit doit être remplacé, puisque celui-ci est jugé dangereux et ne permet pas la tenue d'évènement durant la saison hivernale. Cependant, doit-il absolument être fixe?

À mon avis, construire un toit fixe représente une solution facile à un problème complexe. Il ne suffit pas de simplement remplacer un toit qui pose problème par une structure qui sera durable et qui, dit-on, sera peu coûteuse à entretenir. Ce qu'il faut réellement, c'est trouver une vocation à notre stade et aux lieux qui l'entourent. Actuellement, le Parc olympique a l'allure d'un immense stationnement. Est-ce qu'un toit fixe saura provoquer la cure de rajeunissement nécessaire à ces lieux? Permettez-moi d'en douter puisqu'avec un toit fixe, il sera impossible de tenir des compétitions d'athlétisme, impossible d'organiser un match du Canadien en plein air et impossible d'accueillir des spectacles de très grandes envergures, comme le 360 Tour de U2, qui nécessitent un environnement ouvert. Avec un toit fixe, le Stade olympique ne saura qu'un plus gros Centre Bell.

Il faut donc faire appel à des idées plus créatives que celles proposées par la RIO. Parce qu'en laissant faire les fonctionnaires, qui jugent que la meilleure solution pour notre stade est un toit fixe inopérable, nous nous retrouverons avec un stade inopérable... et inutile.