Source ID:; App Source:

L'insondable mystère du pointage de crédit

Le score que le consommateur obtient en consultant... (Photo Archives PC)

Agrandir

Le score que le consommateur obtient en consultant son dossier de crédit n'est pas nécessairement celui qu'utilisent des agences de crédit comme Équifax ou TransUnion.

Photo Archives PC

En vérité, en vérité, je vous le dis, le pointage de crédit est un insondable mystère. Ces trois petits chiffres qui synthétisent votre dossier de crédit jouent un rôle capital dans votre vie financière : votre pointage fait en sorte que vous obtiendrez ou pas du crédit, qu'on vous accordera un taux d'intérêt avantageux ou exorbitant.

Pourtant, impossible de savoir exactement comment les agences de crédit établissent ce fameux pointage. On connaît un peu les ingrédients, mais la recette reste secrète. Pire : les consommateurs sont obligés de payer pour connaître leur pointage.

Et il serait aussi fort utile que les consommateurs sachent exactement comment est établi ce fameux pointage qui va de 300 à 900, le plus haut score étant le meilleur.

Présentement, ils sont dans le brouillard. Récemment, un jeune homme dans la trentaine qui a commencé à investir dans l'immobilier me racontait que son pointage de crédit qui se situait autour de 770 depuis plusieurs années a mystérieusement fondu à 740. « Je paye tous mes comptes à jour. Je paye tout le solde de ma carte de crédit chaque mois. Dans toute ma vie, je n'ai jamais payé un sou d'intérêt sur les cartes de crédit », jure-t-il.

Que s'est-il donc passé ? Dans chaque banque, on lui donne une explication différente pour justifier la baisse de 40 points de son pointage. Une banque soutient même que son score est encore plus bas, à 713. D'où vient cette différence ?

Il faut savoir que les agences de crédit comme Équifax ou TransUnion ont chacune leur méthode pour établir le pointage de crédit. Et ces dernières années, elles ont développé toutes sortes d'autres pointages pour répondre à des besoins spécifiques. Le score que le consommateur obtient en consultant son dossier de crédit n'est donc pas nécessairement le même que celui que l'entreprise utilise.

Rien pour aider les consommateurs à s'y retrouver ! Voici huit trucs pour améliorer votre pointage de crédit.

PAYEZ RUBIS SUR L'ONGLE

Payez vos factures à temps : c'est le facteur le plus important. Ne laissez jamais traîner un petit solde impayé, par exemple 5 $ sur un vieux compte de cellulaire. Même si le montant est insignifiant, l'impact peut être dévastateur.

Pour profiter au maximum de la période sans intérêts des cartes de crédit, certains font leur versement la veille de la date limite. Mauvaise idée ! Faites votre paiement une semaine d'avance. Mieux : inscrivez-vous au paiement automatique pour éviter les petits retards bêtes.

N'ATTENDEZ PAS DE VOUS ENLISER

Si vous êtes incapable de payer le solde de votre carte de crédit au complet, faites au moins le paiement minimum. Si vous êtes incapable de rembourser vos dettes comme prévu, communiquez immédiatement avec votre prêteur pour trouver une solution. Si vous attendez quelques mois, votre pointage de crédit sera déjà amoché et il sera peut-être trop tard pour consolider vos dettes.

ÉVITEZ D'AVOIR LE NEZ COLLÉ SUR VOTRE LIMITE DE CRÉDIT

Quand vous utilisez votre limite de crédit au complet, vous envoyez le signal que vous êtes en détresse aux agences de crédit.

Si possible, n'utilisez pas plus du tiers de votre limite de crédit. Cela améliorera votre pointage. Si vous utilisez régulièrement les deux tiers du crédit accordé, ce n'est pas trop grave. Mais si vous dépassez 75 %, ce sera nuisible, prévient Denis Doucet, porte-parole de Multi-Prêts.

NE FAITES PAS TROP DE DEMANDES DE CRÉDIT

Un trop grand nombre de demandes de crédit fera fondre votre pointage. Alors, ne dépassez pas deux demandes par année, suggère M. Doucet.

Vous êtes du genre à vous laisser séduire par les offres de transfert de solde des cartes de crédit, question de profiter d'un taux d'intérêt de 0,9 % durant six mois ? Du genre à adopter une nouvelle carte de crédit parce l'émetteur offre des récompenses aux nouveaux adhérents ? Erreur ! Les agences de crédit croiront que vous êtes instable ou en manque de crédit.

MAGASINEZ D'UN COUP SEC

Lorsque vous magasinez un prêt-auto ou une hypothèque, essayez de le faire en l'espace de deux semaines. Toutes les demandes de renseignements faites pendant ce temps-là sont généralement regroupées et considérées comme une seule demande, indique l'Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC).

SOYEZ FIDÈLES

« Plus votre compte est ouvert depuis longtemps, et utilisé, mieux c'est pour votre pointage de crédit », explique l'ACFC.

Avis aux consommateurs volages : votre pointage peut baisser si vous ouvrez plusieurs nouveaux comptes ou si vous fermez ceux que vous avez depuis longtemps. Si vous voulez faire le ménage dans vos cartes de crédit, il est préférable d'annuler les plus récentes et de garder une vieille carte de crédit (s'il n'y a pas de frais annuels) en prenant soin de l'utiliser de temps en temps pour qu'elle reste active.

TROUVEZ LA COMBINAISON GAGNANTE

Trop de crédit n'est pas bon. Mais un seul type de crédit (exemple : carte de crédit) peut aussi nuire à votre pointage. Idéalement, vous devriez avoir plusieurs types de crédit : carte de crédit, prêt-auto, marge, etc. Posséder une deuxième carte de crédit d'un type différent, par exemple un compte dans un magasin, peut même être avantageux pour vous, indique l'ACFC.

ENDOSSEZ À VOS RISQUES ET PÉRILS

Attention avant d'endosser le prêt d'un parent ou ami. Votre dossier de crédit sera entaché s'il arrête de rembourser... sans vous le dire.

La cote de crédit, cette grande incomprise

- La moitié (50 %) des Canadiens n'ont aucune idée des facteurs qui influencent la cote de crédit personnelle.

- Seulement le quart des Canadiens (24 %) affirment connaître leur cote de crédit.

- La majorité des consommateurs ne savent pas comment obtenir leur dossier de crédit. Les deux tiers (65 %) ne peuvent pas dire si la démarche est gratuite ou pas.

- Quatre personnes sur cinq ne savent pas comment contester une entrée dans leur dossier de crédit.

- À peine 15 % des Canadiens affirment avoir déjà demandé leur dossier de crédit dans le passé.

Source : ACFC, Sondage général sur la connaissance, les attitudes et le comportement des consommateurs de services financiers




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer