Àvoir les publicités qui annoncent des voitures à 169$ par mois, on a l'impression que les autos ne coûtent plus qu'une bouchée de pain. Mais il s'agit d'une dangereuse illusion d'optique. En réalité, l'automobile dévore une part grandissante du budget des Canadiens. Même que l'auto passe avant le frigo!

Mis à jour le 30 janv. 2013
Stéphanie Grammond LA PRESSE

En 2010, les ménages canadiens ont consacré environ 8100$ au transport privé, selon une estimation de Statistique Canada. C'est 1000$ de plus que leur budget d'alimentation. Tout le contraire d'il y a 15 ans, alors que les Canadiens mettaient 1300$ de plus dans leur frigo que dans leur auto.

Étrange, car le prix moyen des véhicules neufs vendus au Canada a progressé moins vite que l'inflation durant cette période.

Mais il faut réaliser que le prix de vente n'est que la pointe de l'iceberg. Il représente seulement le tiers des frais annuels d'utilisation d'un véhicule. Quand on additionne tous les autres coûts (assurance, carburant, entretien, etc.), on s'aperçoit qu'il en coûte pratiquement 10 500$ par année pour rouler 18 000 kilomètres par année dans une berline comme la Toyota Camry.

Beaucoup d'argent! Mais pour ceux qui veulent mettre au régime leur budget auto, il existe plusieurs avenues:

1 D'abord, ne vous laissez pas endormir par les mensualités dérisoires. Souvent, les constructeurs étirent le financement sur 72, 84 ou même 96 mois pour que leurs voitures paraissent plus abordables. Mais huit ans, c'est vraiment long. Même si les taux sont bas, ça coûte cher d'intérêt.

Et puis, si vous revendez le véhicule à mi-chemin, sa valeur de revente sera inférieure à la somme qu'il vous restera à payer, surtout sur les modèles qui se déprécient vite. Vous risquez de vous retrouvez facilement avec un «trou» de 5000$, selon les calculs de CAA-Québec qui dénonçait ce type de financement dans une étude publiée en 2012.

2 Si vous changez souvent d'auto, achetez une marque qui aura une bonne valeur de revente, comme Toyota ou Honda, pour ne pas vous faire rattraper au détour. La dépréciation est un coût caché, car une auto perd 35 à 40% de sa valeur en deux ans. Les sites de petites annonces sur l'internet donnent une bonne idée des prix de revente, tout comme le guide annuel des voitures d'occasion de Protégez-Vous. Le Canadian Blackbook et l'américain ALG sont d'autres sources intéressantes.

3 Autre solution: achetez d'occasion ou conservez votre auto longtemps. Non, vous n'aurez pas la paix d'esprit d'une auto neuve avec une garantie «mur à mur». Mais les voitures sont plus durables et plus fiables qu'avant. Même si l'entretien vous coûte plus cher, vous serez gagnant d'acheter une auto vieille de quatre ans, avec 80 000 kilomètres.

4 Achetez un véhicule qui correspond à vos besoins. Est-il nécessaire de rouler en VUS pour faire la navette au boulot soir et matin? Vous pourriez opter pour une voiture plus compacte, quitte à installer un porte-bagages sur le toit au besoin, ou à louer un plus grand véhicule pour votre semaine de camping en famille. En achetant plus petit, vous économiserez non seulement sur le coût d'achat, mais aussi sur le carburant, année après année.

5 Le prix de l'essence a grimpé d'environ 30% depuis 2010. Optez pour un modèle moins gourmand, en consultant le guide de consommation de carburant sur le site de Transports Canada. Et pourquoi ne pas vous passer d'un moteur turbo? Sur un modèle comme la Kia Optima, par exemple, cela ajoute plus de 5000$ au prix de vente, dit Jesse Caron, recherchiste chez CAA-Québec. En sacrifiant un peu de puissance, vous roulerez à meilleur prix.

6 Méfiez-vous aussi des nombreuses options qui ajoutent au poids du véhicule et qui gonflent la facture de carburant et d'entretien. Tentés par des jantes sportives? Attention! Lorsqu'il faudra installer des pneus d'hiver, il pourrait vous en coûter de 400 à 500$ de plus, prévient M. Caron.

7 Avant de changer d'auto, vérifiez le prix de l'assurance qui représente environ le quart des frais annuels d'un véhicule. Or, il y a des écarts de prix considérables pour des modèles comparables. Les véhicules les plus volés coûtent plus cher à assurer. Le Groupement des assureurs automobiles publie la liste des favoris des voleurs (Ford F150, Toyota Camry, Honda Civic, etc.).

Magasinez en demandant plusieurs soumissions, car la prime d'assurance peut aller du simple au double d'un assureur à l'autre, pour le même véhicule. Afin de réduire votre prime, vous pouvez aussi songer à relever vos franchises, si vous êtes capable de payer au lieu de réclamer pour de petites sommes.

8 Ne lésinez pas sur l'entretien: ce serait un bien mauvais calcul. Toutefois, vous pouvez réduire la facture en confiant l'entretien à un garagiste auquel vous avez confiance, plutôt qu'au concessionnaire. Si vous suivez scrupuleusement le calendrier d'entretien et que vous gardez toutes les preuves, cela n'empêchera pas le constructeur d'honorer la garantie.

9 Passez-vous d'auto! Troquez votre voiture contre les transports en commun, le taxi, une formule de partage de voiture comme Communauto ou la location occasionnelle d'une voiture.

En éliminant une voiture, vous pourriez réduire vos dépenses de 10 500$ par année. Une vraie bouffée d'air dans le budget. À ce compte, il vaut peut-être la peine de se rapprocher de la ville et des transports en commun, même si les maisons y coûtent plus cher. Un pensez-y-bien pour les banlieusards qui en ont marre de poireauter sur l'autoroute.

--------------------

LES COÛTS D'UTILISATION D'UN VÉHICULE

Dépréciation 3633$ 34,8%

Assurances 2667$ 25,5%

Carburant (10,12 cents/km) 1822$ 17,4%

Coût du financement (prêt auto) 1025$ 9,8%

Entretien (4,60 cents/km) 828$ 7,9%

Pneus (1,96 cents/km) 353$ 3,4%

Permis de conduire et immatriculation 124$ 1,2%

COÛT TOTAL PAR ANNÉE 10 452$ 100%

COÛT TOTAL PAR JOUR 28,64$

NB: Calculs réalisés pour une Toyota Camry LE 2012 en fonction d'un prêt sur 4 ans à un taux de 7,5%. Souvent, les acheteurs peuvent obtenir un meilleur taux de financement. La voiture roule 18 000 kilomètres par année. Source: Association canadienne des automobilistes : Coûts d'utilisation d'une automobile édition 2012