Source ID:571229; App Source:cedromItem

| Commenter Commentaire (1)

Dur tournoi pour l'Abitibi

Ce sont peut-être des jeunes encore au secondaire,... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Ce sont peut-être des jeunes encore au secondaire, mais les athlètes aux Jeux du Québec ne manquant pas de passion et d'intensité.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Ronald King
La Presse

Elles ont 14 ans, et sur leurs petits visages, on lit toute l'intensité d'un septième match de la Coupe Stanley. Nous sommes aux Jeux du Québec, qui se déroulent à Longueuil et ses environs, cet été. L'équipe de basketball d'Abitibi-Témiscamingue, après un long voyage en autocar, connaît un début de tournoi difficile.

Une première défaite en arrivant et, disons-le franchement, une petite raclée aux mains des athlètes de Lanaudière, hier après-midi. 57-26.

Mais elles donnaient tout, elles n'ont jamais abandonné, et je suis toujours séduit par la passion débordante des participants aux Jeux du Québec. Les petites filles sont d'ailleurs aussi cowboys que les garçons. Elles ne craignent pas le jeu robuste et ne se plaignent jamais après un bon coup de coude ou une violente chute au sol.

Leurs partisans abitibiens étaient bruyants dans les gradins, mais pas autant que les représentants de Chaudière-Appalaches, autour du court voisin, qui tenaient tous l'un de ces seaux servant à la récolte d'eau d'érable dont ils se servaient comme de tam-tam. De loin la délégation que l'on entendait le plus.

J'ai remarqué, du côté de l'Abitibi, une leader, une petite guerrière sur laquelle Lanaudière s'acharnait. Elle se relevait chaque fois sans protester, à peine une petite flamme de colère dans les yeux.

À la demande d'entrevue, après le match, Lara-Michelle Bellemare, 14 ans, bientôt en troisième secondaire, me niaise un peu. Ne vous fiez pas à la petite gueule d'ange...

«C'est à quel sujet?

- Les Jeux du Québec.

- D'accord.

- Pas trop dures, les défaites?

- Non, ça va bien. On s'améliore. On corrige nos faiblesses...»

Lara-Michelle est une athlète complète, qui participe aussi aux compétitions d'athlétisme en sprint et en saut en longueur. Mais elle est plus heureuse avec son équipe de basketball...

«C'est ce que j'aime le plus aux Jeux du Québec. L'équipe, la famille...

- Est-ce que vous vous amusez le soir dans votre dortoir ou est-ce que vous faites les folles?

- On est censées dormir à 11 heures, mais avant, on s'amuse, on rit, on se fait des tresses...

- Des tresses?»

Elle sort son iPhone et montre des photos de la soirée précédente. Une tresse à trois têtes, y auriez-vous pensé? Ou une tresse de deux pieds qui tient droit sur la tête autour de deux bouteilles d'eau.

Parents, voilà ce que vos filles font lorsque vous n'êtes pas là...

«Es-tu bonne à l'école, Lara-Michelle?

- Oui, j'adore l'école. Ça me manque.

- Quelle est ta matière préférée?

- L'éducation physique.

- Et après...»

Lara-Michelle rigole. Elle me niaise encore. Il lui faut un certain temps avant d'ajouter... la musique, le français...

«Et que veux-tu devenir quand tu seras adulte?

- Vétérinaire pour gros animaux. Les chevaux surtout. Ce sont mes animaux préférés.»

Et puis les filles ont cédé le court à des gars de Laval et de la Rive-Sud. Un autre grand duel aux Jeux du Québec.

Une autre aventure remplie de moments qui resteront gravés dans la mémoire des athlètes des Jeux du Québec.

On quitte les Jeux du Québec en s'arrêtant devant le populaire kiosque à toutous et vêtements de toutous...

***

À l'autre bout de l'arc-en-ciel, il y a les P.K. Subban de ce monde. Je dis Subban, mais je pourrais nommer tous les millionnaires du sport professionnel... et leurs patrons.

Je n'ai vraiment pas aimé la façon dont se sont déroulées les négociations entre le CH et son défenseur-vedette. Plusieurs questions surgissent dans mon esprit.

Pourquoi l'avoir fait poireauter jusqu'à la dernière minute? Ce n'est pas comme si le CH pouvait trouver un autre P.K. Subban.

Est-ce qu'on avait des choses à lui dire? Des reproches à formuler?

Et pourquoi ce silence boudeur de Marc Bergevin? Pourquoi l'absence de messages de félicitations de la part de coéquipiers sur les réseaux sociaux?

P.K. est-il à ce point difficile à supporter au quotidien? Je n'ai pas aimé sa façon de flirter avec Eugenie Bouchard devant les caméras de télévision. Déplacé, à mon avis.

Un ami qui connaît les chiffres et les contrats me disait que celui de Subban était très «échangeable».

Je ne comprends pas. Comme si des choses qui se passent en coulisse nous étaient cachées.

De toute façon, je préfère parler de Lara-Michelle.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer