Source ID:; App Source:

Les imbécillités de 2008

Dossiers >

Rétrospective 2008

Actualité

Rétrospective 2008

Consultez les articles et admirez les images qui ont marqué l'année 2008 »

Réjean Tremblay
La Presse

Ce ne fut pas une année comme les autres. Elle a commencé par des avertissements qui ne concernaient que les États-Unis. Les Amerloques étaient en train de se planter avec leur «papier commercial». Nous autres, tout était beau, Stephen Harper nous le disait.

On finit l'année dans une déprime économique mondiale et une récession qui pointe le nez au Québec. Et 2009 sera bien pire.

 

Un instant! Lâchez la patate, 2009 sera géniale, 2009 sera mémorable. 2009 est l'année du centenaire de la Flanelle! Ça veut dire plus de livres de photos qui racontent la même histoire, évidemment; ça veut dire des DVD en quantité industrielle; ça veut dire encore plus de fefans qui ne savent ni écrire ni lire et qui vont inonder les blogues comme c'était le cas hier avec celui de François Gagnon; ça veut dire plus d'émissions de télé où on va célébrer le dernier but du Canadien marqué par le glorieux Untel «qui est sur le point d'éclater»; ça veut dire du gros cash pour Oncle George, qui en a beaucoup besoin et qui a une ÉNORME rencontre avec ses banquiers à la fin de janvier. Ça veut dire que la planète peut couler, c'est un détail puisque 2009, est l'année du centenaire!

Ave George, ceux qui vont mourir et faire faillite te saluent!

***

C'est sans doute la contraction du temps qui vient avec l'âge, mais 2008 a passé à un rythme d'enfer. C'était hier que les fefans détruisaient 15 voitures de police et vandalisaient une partie du centre-ville parce que le Canadien venait de gagner une série éliminatoire de PREMIÈRE ronde. Généreux partisans, vous avez payé un million pour remplacer ces voitures et beaucoup plus en heures supplémentaires pour les policiers et les cols bleus qui ont nettoyé les cochonneries des vandales, avec vos impôts et vos taxes. Vous êtes d'autant plus généreux que les profits du Canadien finissent à Denver ou à Liverpool (quand certains ne les refilaient pas dans des paradis fiscaux des Antilles) et ceux de RDS, le partenaire bienheureux, atterrissent dans les coffres de TSN et des propriétaires à Toronto.

Vous payez et le valeureux capitaine n'est toujours pas capable de vous dire bonjour dans votre langue. Mais vous êtes tellement bons, tellement gentils, tellement compréhensifs, tellement doux, tellement accommodants, tellement québécois...

Personnellement, c'est au lendemain du saccage que j'ai vécu ma plus belle histoire du printemps. Mon héroïne s'appelle Zoé, elle a presque 3 ans maintenant et elle a enfin grossi un peu. C'est à Zoé que le docteur Verboky, cette fée aux mains bénies, a transplanté un coeur déniché à Philadelphie. Dans la nuit qui a suivi le premier match de la série. À la fin, les Flyers ont battu le Canadien mais on s'en sacre, n'est-ce pas, quand Philadelphie donne un coeur à une enfant qui se meurt à Montréal?

Et si Alex Kovalev a été l'Artiste pour les fans et les fefans, pour des centaines d'enfants au pays et en Russie, il a été le grand frère qui a donné argent, talent et temps pour permettre qu'on les soigne et qu'on les guérisse.

Ave Alex. Ave docteur Verboky. Les enfants qui guérissent vous saluent!

***

Des fois, c'est l'imbécillité qu'on retient d'un grand évènement. Les Jeux de Pékin, je les ai vécus à la télé, un peu, et dans La Presse, beaucoup. Je trouve que le décalage horaire, loin de nuire aux journalistes qui ont du talent, les avantage. Ils doivent trouver d'autres histoires, d'autres angles et faire revivre les Jeux d'une autre façon. J'ai adoré les lire à chaque jour.

L'imbécillité, c'est celle des fonctionnaires de Sports-Québec qui, pour ne pas nuire à leur calendrier de bureaucrates assis sur leur bacon, ont refusé de sélectionner Chantal Petitclerc parmi les finalistes au titre d'athlète féminin de l'année. Mme Petitclerc est l'athlète de l'année au Canada, l'athlète de l'année de La Presse, lauréate d'à peu près tous les honneurs et trophées de l'année au pays et elle ne figurait même pas parmi les finalistes au gala de Sports-Québec! Hier, je suis allé consulter leur site internet pour être sûr que je n'avais pas fait un cauchemar. Bande d'incompétents, on y parle encore du gala «qui aura lieu le 17 décembre» et on donne encore les noms des gagnants de 2007.

Mme Michelle Courchesne aime remplir son rôle de ministre responsable des sports. J'espère qu'elle va aller fourrer son nez dans ce repaire de petits amis et de grands penseurs. Quand on est capable de manquer autant de jugement, imaginez ce qu'on est incapable d'inventer comme turpitudes.

Une autre grande imbécillité de 2008 aura été l'agression contre Bobby Nadeau par Jonathan Roy. On a vu également la puissance des images de la télé qui a présenté ces images en boucle tout autour de la planète. Jonathan, qui rêve sans doute d'une carrière internationale, peut se vanter d'avoir été vu en Asie et en Afrique. C'est quand même quelque chose, dirait Mario.

On a pu voir aussi la puissance de l'alliance entre Jacques Tanguay, Patrick Roy et Gilles Courteau, quand les trois potentats qui dirigent dans les faits la Ligue junior majeur du Québec ont trouvé le moyen de pénaliser davantage les victimes que les agresseurs dans cette affaire.

Malheureusement, la ministre Michelle Courchesne a trouvé le moyen de se planter royalement, c'est le cas de le dire, dans l'histoire. Comme je l'appréciais beaucoup comme ministre, je suis donc d'autant plus déçu qu'elle ait perdu tant de crédibilité en quelques heures. Mais je suppose que c'est la politique qui le veut ainsi.

***

On a eu un Grand Prix du Canada. On a eu une course de NASCAR. C'est débile, l'an prochain, il n'y aura plus de Grand Prix de Formule 1 et on se demande encore de quoi aura l'air le NASCAR alors que les gouvernements américain et canadien doivent allonger une vingtaine de milliards pour sauver GM et Chrysler. Pensez-vous que les constructeurs américains vont s'engager à coup de centaines de millions dans la course de stock-cars?

La perte du Grand Prix de F1 fait mal à Montréal et au Québec. Mais quand j'ai fini par obtenir à peu près toutes les informations «confidentielles» dans ce dossier, j'ai mieux compris que Normand Legault n'avait plus le choix. Que Bernie Ecclestone était hors de contrôle. Que la Formule 1 comme on la connaissait ne pouvait que subir des transformations profondes.

C'est commencé. Un grand manufacturier comme Honda vient de laisser sa place à un multimilliardaire mexicain qui va s'amuser pendant quelques années avec son jouet. Mais ce n'est qu'un frein temporaire.

Montréal n'aura pas son Grand Prix en 2009. Mais c'est possible pour 2010 et on peut espérer vraiment fort pour 2011. Ça sera peut-être une F1 différente, une structure nouvelle, articulée autour des constructeurs, mais je ne crois pas que l'Amérique du Nord soit privée d'une course internationale pendant plusieurs années.

***

L'année 2008 a été une bonne année dans le sport. J'ai choisi d'éclairer davantage quelques points plus sombres mais la planète sport a été égale à elle-même. Comment passer sous silence la formidable réussite du Championnat du monde à Halifax et surtout à Québec? L'organisation de Jacques Tanguay a été plus qu'à la hauteur et a donné une sorte de coup d'envoi aux Fêtes du 400e. Le succès engendre le succès et ce fut vrai pour les deux évènements.

Impossible de négliger la formidable machine de marketing du Canadien, qui pourrait donner des leçons à n'importe quel prof universitaire dans l'art de vendre un produit qu'on ne contrôle même pas. Pas plus tard qu'hier, je visitais la boutique des Panthers de la Floride et je trouvais ça bien chiche. Pas grand-chose là-dedans quand on a enlevé les chandails du Canadien. Eux autres, y ont pas de g-string roses avec l'écusson du Canadien sur le point sensible.

Par contre, j'ai été impressionné par les Panthers Dancers qui sont commanditées par le Dr Albert, chirurgien esthétique! T'as le panneau publicitaire en plein dans la face. Marie-Chantal Toupin ne ferait pas mieux.

On a vu tomber les records, Usain Bolt en tête. On a vu Alexandre Despatie gagner l'argent et le coeur des jeunes au cinéma. On a vu Alex Kovalev être beau capitaine. On a vu Carey Price être aussi bon qu'on le chantait...

Bien hâte de voir de quoi va avoir l'air 2009!

DANS LE CALEPIN - Mes meilleurs voeux à mes amis motards, le Kid de la Grande Allée, le Capitaine, Jean Pagé, Pierre Racine, Jacques Dupuis, Luc Doyon, Pierre Couture, Lucien Rémillard et les autres de la Randonnée des pauvres. Meilleurs voeux surtout aux lecteurs. Je vous rencontre un peu partout, même à Mana, au Burkina Faso, où les expatriés de Val-d'Or se distraient en suivant le Canadien sur l'internet et cyberpresse. D'habitude, que ce soit à Montréal, à Paris ou à Chicoutimi, les grandes capitales que vous fréquentez, vous me saluez par un vibrant: «Pis, on va-t-y aller loin c'tte année?» Ça me fait plaisir, sachez-le, même si je n'ai aucune idée de ce qui va arriver au Canadien. Et enfin, une bonne année à Carbo et à Bob Gainey que j'ai retrouvés avec plaisir, lundi soir, à Sunrise. Il ne faut pas oublier que dans une année de récession, c'est Carbo et Gainey qui vont être responsables de la bonne humeur du peuple. Un dernier souhait à tous les fefans. Ne changez pas, vous êtes parfaits. Vous aidez tous les Québécois. Quand ils se regardent, ils se désolent parfois mais quand ils se comparent aux fefans, ils se consolent vite. Merci de votre apport à la société. Et n'oubliez pas que si vous vous demandez si vous êtes un fefan, vous ne pouvez pas en être un. Réfléchissez bien là-dessus et bonne année.

 




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer