Source ID:; App Source:

Le CHUM, 2022

NDLR Le chroniqueur a fait un rêve qui l'a projeté dans le futur. L'année: 2022. La chronique: sur le CHUM.

Il y a quelques années, le CHUM entrait dans sa 14e année de gestation. C'était en 2009. Ça ne me rajeunit pas, je sais. Merci de ne pas me dire que je viens d'avoir 50 ans. J'arrive à l'âge où je vais avoir besoin d'un hôpital de plus en plus souvent et le dossier-du-CHUM me déprime.

Quelqu'un a du Prozac?

J'imagine que vous avez lu votre journal, hier. Cette nouvelle ahurissante sur l'arrêt des travaux du CHUM? Êtes-vous ahuris, vous?

 

Pas moi: j'ai vu neiger, monsieur. Je sais bien que ce CHUM ne soignera jamais le moindre ongle incarné.

Donc, hier, on apprenait que les travaux de construction du méga-hôpital ont été interrompus. Ce qui est bête, puisqu'on avait enfin construit les fondations de l'hôpital, après 27 ans de niaisage.

Donc, apparemment, quand le gouvernement de Stéphane Gendron, en 2017, a opté pour un éventuel CHUM dans Saint-Henri, la légendaire main gauche ne savait pas ce que la proverbiale main droite faisait.

Si vous avez manqué le scoop, donc: quelqu'un, quelque part, a omis de dire à quelqu'un d'autre que le CHUM version 4.0 se trouvait sur le tracé de la dernière bretelle en construction du tout nouvel échangeur Turcot version 2.0.

Depuis 27 ans, le CHUM était une honte qui avait le mérite de rester entre nous: un stigmate discret de notre indécision collective. Mais depuis hier, nous sommes comme Sarah Palin: une joke planétaire.

Oui, bon, en effet, quand la présidente Palin a ordonné par erreur une attaque nucléaire sur la France, l'an dernier, pour refus d'envahir la Russie, les conséquences ont été plus fâcheuses que cette erreur urbanistico-politique.

N'empêche: on ne brille pas parmi les meilleurs quand ce vieux Letterman fait un palmarès sur les Québécois, la comptabilité et le béton.

Le plus drôle, c'est que c'est la même firme d'architectes qui gérait, en PPP, la construction de Turcot et celle du CHUM.

Comme on le sait, les grands patrons de cette firme ont refait leur vie dans le Sud. Leurs pédalos sont accostés à la marina de Santa-Banana. À côté du modeste yacht de l'entrepreneur en construction québécois Tony Accurso.

Personnellement, le CHUM, j'y croyais encore, en 2009, quand le premier ministre de l'époque, Jean Charest, avait lancé l'appel de soumissions en PPP.

Mais bon, ce n'est quand même pas la faute de M. Charest si, en 2012, au plus creux de la Seconde Dépression, l'agence de crédit Standard&Poors a attribué une cote de crédit de C- à la dette du Québec.

Il faut dire que la dette de l'État s'élevait à ce moment-là à 250 milliards de dollars. Ceci expliquant cela, le CHUM n'a (encore) pas levé de terre.

En 2013, quand Pauline Marois, nouvellement élue première ministre, a décidé que le CHUM serait installé au Stade olympique, je savais que ça allait mal tourner. Je le sentais dans mes viscères.

Et quand la tour du Stade s'est écroulée sur l'aire de jeu, en pleine conférence de presse de Mme Marois, je n'ai pas été surpris, disons. Ça augurait mal: le CHUM dans le Stade! Un éléphant blanc ne peut pas accoucher d'un rhinocéros. Ni même d'une souris.

Puis, de 2017 à 2021, le Fonds monétaire international est venu sauver l'État. Le FMI avait à cette époque mis sous tutelle les ministères des Finances, de la Santé et de l'Éducation pour régler la grave crise des finances publiques nous affligeant.

Oui, le règne du FMI fut cruel. Finies, les garderies à 7$; bonjour la visite chez le doc à 70$ et le péage à 25$ entre Québec et Montréal, sur la PPP-Express. Et l'éducation à distance, via l'internet, des écoliers du primaire au secondaire, soulève des inquiétudes. Mais 200 profs pour TOUTE la province: c'est abordable en ta!

Mais la dette est désormais de 175 milliards.

Et au moins, The Economist ne parle plus du Québec comme du «Northern Zimbabwe». C'est déjà ça de pris.

Pour la vente d'Hydro-Québec à un PPP dirigé par Dick Cheney, là, je suis dubitatif. Il faudra voir. Déjà, cette histoire d'interruption de courant quotidienne panquébécoise entre 17 h et 20 h ne me rentre pas dans la tête.

Le CHUM, dont on a commencé les fondations en 2021, est donc (encore) dans le pétrin. J'ai vu neiger, je ne suis pas surpris. De toute façon, entre vous et moi, au XXIe siècle, a-t-on vraiment besoin d'un hôpital, méga ou pas?

Voyez l'ancien ministre de la Santé, le Dr Couillard, recyclé dans la santé privée, qui nous offre le tourisme médical à prix, ma foi, fort avantageux.

Le doc Couillard s'en vante dans ses infopubs à TQS: 1000$ pour une opération de la cataracte, hôtel et bouffe compris, à La Havane? Si!

Je vous raconte tout cela pendant qu'à LCN, Claude Poirier s'emballe, on le dirait en convulsions... Attendez, j'augmente le volume... L'hélicoptère TVA nous montre des images de fin du monde... Des débris, des ambulances...

Eh, misère.

L'échangeur Turcot flambant neuf?

Y vient de tomber.

Pour joindre notre chroniqueur: plagace@lapresse.ca

 




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer