Source ID:16587; App Source:CinemaWilliam

| Commenter Commentaires (7)

Monsieur Lazhar en tête d'une liste étrange

Fellag dans Monsieur Lazhar.... (Photo fournie par la production)

Agrandir

Fellag dans Monsieur Lazhar.

Photo fournie par la production

C’est une liste de finalistes étrange. Une liste qui va dans tous les sens, en ratissant large et en multipliant les incohérences.

Sans surprise, Monsieur Lazhar de Philippe Falardeau mène, avec neuf sélections, la course à la 14e soirée des Jutra, qui aura lieu le 11 mars et dont les candidats ont été dévoilés hier matin au Monument-National. Suivent dans l’ordre Coteau Rouge d’André Forcier (huit citations) et Café de Flore, de Jean-Marc Vallée, sept fois sélectionné... mais pas dans la catégorie du meilleur film.

Fort de son succès critique et populaire - plus de deux millions de recettes aux guichets - et de sa récente sélection comme finaliste à l’Oscar du meilleur film en langue étrangère, Monsieur Lazhar fait figure de grand favori de la remise de prix du cinéma québécois.

Le film de Philippe Falardeau a été retenu, logiquement, dans la plupart des catégories de pointe: film, réalisation, scénario, acteur (Fellag) et acteurs de soutien (les jeunes Émilien Néron et Sophie Nélisse).

Ce qui semble moins logique, c’est l’absence quasi totale d’En terrains connus de Stéphane Lafleur, l’un des films les plus intrigants et aboutis de la dernière année, sélectionné au Festival de Berlin (excusez du peu), qui doit se contenter d’une seule candidature au Jutra du meilleur son. Stéphane Lafleur, le grand oublié de cette sélection, ainsi que ses acteurs principaux Francis La Haye et Fanny Malette, auraient mérité à mon sens bien meilleur sort.

Une autre omission étonnante de cette sélection est celle de Sébastien Pilote dans la catégorie de la meilleure réalisation, alors que Le vendeur se trouve, heureusement, dans celle du meilleur film. Sélectionné à Sundance il y a un an, ce premier film remarquable se démarque particulièrement par la subtilité de sa mise en scène.

Coteau Rouge d’André Forcier se trouve dans la même situation: en lice pour le Jutra du meilleur film, mais pas pour celui de la meilleure réalisation. En revanche, Micheline Lanctôt et Jean-Marc Vallée sont cités parmi les finalistes à la meilleure réalisation alors que Pour l’amour de Dieu et Café de Flore ne se retrouvent pas parmi les candidats au Jutra du meilleur film. Allez y comprendre quelque chose.

Bonne cuvée

Il faut dire, il est vrai, à la décharge des membres du jury des Jutra, que la compétition était particulièrement relevée cette année. La catégorie du meilleur film reflète d’ailleurs une variété de genres, du cinéma d’auteur plus pointu (Nuit #1 d’Anne Émond) au cinéma populaire de qualité (Starbuck de Ken Scott). On le constate aussi dans l’excellente sélection de courts métrages et de documentaires en lice.

Dans la catégorie du meilleur acteur, on peut prévoir une chaude lutte entre des candidats de grand talent: Fellag, Monsieur Lazhar en personne, Patrick Huard, au sommet de sa forme dans Starbuck, le jeune Charles-Antoine Perreault pour Une vie qui commence de Michel Monty, Mario Saint-Amand pour Gerry et Gilbert Sicotte, exceptionnel dans Le vendeur.

Mario Saint-Amand, absent de la soirée des Génie, tout comme Gilbert Sicotte, pour cause de non-inscription de leurs films par leurs producteurs, est également finaliste au Jutra du meilleur acteur de soutien pour Coteau rouge. Contrairement à Paul Doucet, un autre étonnant «oublié» des Jutra, pourtant extrêmement convaincant dans le rôle de Coco Léopold, dans Funkytown de Daniel Roby (candidat seulement au prix du meilleur maquillage).

À la cérémonie des Jutra, contrairement à celle des Prix Génie qui aura lieu trois jours plus tôt, tous les films ayant pris l’affiche au moins une semaine en salle sont éligibles. Ce qui explique la présence étonnante parmi les finalistes de La peur de l’eau, un film extrêmement bancal de Gabriel Pelletier, qui vient de prendre l’affiche, mais qui a été projeté pendant un mois aux Îles-de-la-Madeleine en novembre. Ce thriller burlesque a été retenu dans les catégories du meilleur son et de la meilleure actrice de soutien (Sandrine Bisson).

Chez les actrices, Céline Bonnier (Coteau Rouge), Catherine De Léan (Nuit #1), Julie Le Breton (Une vie qui commence), Vanessa Paradis (Café de Flore) et Madeleine Péloquin (Pour l’amour de Dieu) se disputeront le Jutra. Le Jutra du film s’étant illustré à l’extérieur du Québec sera quant à lui remis à l’un des cinq finalistes parmi Incendies de Denis Villeneuve, Curling de Denis Côté, Café de Flore de Jean-Marc Vallée, Monsieur Lazhar de Philippe Falardeau et Le vendeur de Sébastien Pilote.

Rappelons que le Jutra hommage sera décerné à la cinéaste Paule Baillargeon. Animé pour une deuxième année consécutive par Sylvie Moreau et Yves Pelletier, le 14e gala des Jutra, mis en scène par Brigitte Poupart, sera télédiffusé par Radio-Canada, le 11 mars à 19h30.

Liste des finalistes par catégorie

MEILLEUR FILM

Coteau Rouge

Le vendeur

Monsieur Lazhar

Nuit #1

Starbuck


MEILLEURE RÉALISATION


Anne Émond Nuit #1

Philippe Falardeau Monsieur Lazhar

Micheline Lanctôt Pour l’amour de Dieu

Ken Scott Starbuck

Jean-Marc Vallée Café de Flore

MEILLEUR SCÉNARIO

Philippe Falardeau Monsieur Lazhar

André Forcier, Linda Pinet, Georgette Duchaîne Coteau Rouge

Léonardo Fuica, Demian Fuica, Martin Poirier La run

Sébastien Pilote Le vendeur

Ken Scott, Martin Petit Starbuck

MEILLEURE ACTRICE

Céline Bonnier Coteau Rouge

Catherine De Léan Nuit #1

Julie Le Breton Une vie qui commence

Vanessa Paradis Café de Flore

Madeleine Péloquin Pour l’amour de Dieu

MEILLEUR ACTEUR

Fellag Monsieur Lazhar

Patrick Huard Starbuck

Charles-Antoine Perreault Une vie qui commence

Mario Saint-Amand Gerry

Gilbert Sicotte Le vendeur

MEILLEURE ACTRICE DE SOUTIEN

Sandrine Bisson La peur de l’eau

Anick Lemay Frisson des collines

Sophie Nélisse Monsieur Lazhar

Louise Portal Le bonheur des autres

Sonia Vachon Le sens de l’humour

MEILLEUR ACTEUR DE SOUTIEN

Antoine Bertrand Frisson des collines

Nicolas Canuel La run

Émilien Néron Monsieur Lazhar

François Papineau Une vie qui commence

Mario Saint-Amand Coteau Rouge

FILM S’ÉTANT LE PLUS ILLUSTRÉ À L’EXTÉRIEUR DU QUÉBEC

Café de Flore Jean-Marc Vallée

Curling Denis Côté

Incendies Denis Villeneuve

Le vendeur Sébastien Pilote

Monsieur Lazhar Philippe Falardeau

MEILLEUR DOCUMENTAIRE


Ce coeur qui bat Philippe Lesage

Inside Lara Roxx Mia Donovan

John Max, a Portrait Michel Lamothe

La nuit, elles dansent Isabelle Lavigne et Stéphane Thibault

Les tortues ne meurent pas de vieillesse, Hind Benchekroum et Sami Mermer




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer