Deuxième banque en importance au Canada, la Banque TD occupe le cinquième rang des institutions financières au Québec. L'organisation y talonne de près la Banque de Montréal depuis qu'elle a entrepris, il y a 10 ans, une expansion importante de ses activités. Sylvie Demers, la nouvelle présidente de la TD pour le Québec, ne cache d'ailleurs pas que son mandat est d'élargir encore davantage l'empreinte de la banque en sol québécois.

Publié le 29 juill. 2016
Jean-Philippe Décarie LA PRESSE

C'est sous l'impulsion de Christine Marchildon, présidente sortante de l'institution pour le Québec, que la TD a atteint la taille importante qu'elle occupe aujourd'hui dans la province. En 10 ans, le nombre de succursales de la banque est passé de 84 à 134 alors que ses effectifs ont doublé pour passer de 2500 à 5000.

« Là, on a ralenti un peu le rythme d'ouverture de nouvelles succursales mais contrairement à certaines de nos concurrentes, nous, on n'en ferme pas », souligne Sylvie Demers, qui est devenue première vice-présidente, réseau des succursales, en mai 2015 puis présidente, Direction du Groupe TD au Québec, en novembre dernier.

La nouvelle PDG est réellement ce qu'on peut appeler un « produit » de la Banque TD puisque c'est là qu'elle a amorcé sa carrière, en 1985, tout juste après avoir complété des études en finances à HEC Montréal.

« J'ai commencé comme directrice de comptes commerciaux à la succursale de la rue de Bleury, au centre-ville de Montréal. J'étais la première femme au Québec à occuper une telle fonction pour une grande banque.

« J'ai fait ensuite du financement corporatif - des gros prêts allant jusqu'à 800 ou 900 millions - en étant responsable de tout le portefeuille du secteur des communications. J'avais des entreprises telles que BCE, TVA, Cogeco, Vidéotron », rappelle-t-elle.

Sylvie Demers a développé par la suite une polyvalence totale puisqu'elle a été successivement vice-présidente de la gestion de patrimoine chez TD Waterhouse pour l'Est du Canada, présidente du marché de l'affinité pour le secteur des assurances, vice-présidente, responsable de la stratégie pour la grande région de Toronto, puis vice-présidente, stratégie des affaires, pour le secteur du détail à l'échelle nationale.

LE VENT DANS LES VOILES

Sylvie Demers a été évidemment ravie de revenir s'occuper du développement de la TD au Québec, surtout dans le contexte où l'institution a résolument, selon elle, le vent dans les voiles.

« Les affaires vont bien pour nous. Nos activités de gestion de patrimoine ont doublé au Québec depuis 10 ans. On est fortement implantés dans le secteur de l'assurance avec Meloche Monnex, ses bureaux à Montréal et Laval et ses deux centres d'appels pour tout l'est du Canada. » - Sylvie Demers

« On a aussi un nouveau centre d'appels à Montréal pour notre carte Visa et nos activités bancaires. Et, surtout, le Québec se classe depuis six mois au premier rang à l'échelle nationale dans plusieurs catégories importantes », se réjouit la présidente.

Ainsi, la Banque TD au Québec arrive première pour la croissance des volumes d'affaires par rapport au plan stratégique, à la profitabilité pour les secteurs commerciaux et de détail et, enfin, au premier rang en ce qui a trait à la conformité dans la gestion de ses opérations.

« On a maintenant une opération complète au Québec et j'ai rapatrié à Montréal deux directeurs du marketing, un pour les médias sociaux et l'autre pour note volet communautaire. Je préfère qu'on adapte nos activités à notre culture plutôt que de courir le risque de vivre avec des traductions », souligne Sylvie Demers.

La Banque TD au Québec obtient également la première note au Canada pour la qualité de son service à la clientèle, le critère numéro un dans l'évaluation de la performance d'une banque.

Sylvie Demers souhaite renforcer encore davantage l'identification de la TD au Québec. À défaut d'ouvrir de nouvelles succursales, le groupe a conclu un accord l'an dernier avec Ultramar pour y installer ses guichets automatiques dans chacune des 170 stations-service.

« C'est excellent pour notre marque et cela augmente considérablement le nombre de points de service où nos clients peuvent réaliser des transactions », explique la présidente.

Sylvie Demers prévoit tout de même l'ouverture de succursales dans certaines régions où elle n'est pas présente. En Beauce, par exemple, ou dans l'ouest de Montréal puisque sa dernière succursale sur l'île se trouve à Saint-Laurent.

« J'ai visité jusqu'à maintenant 90 % de nos succursales. Je vais aller dans les prochains jours en Gaspésie et en Abitibi pour compléter ma tournée. Je veux que nos gens soient sensibilisés à l'étendue de l'offre de nos services. On peut accompagner nos clients pour tous leurs besoins financiers, d'assurance, de fiducie ou de courtage », indique Sylvie Demers.

Au golf sous la pluie

Sylvie Demers aime véritablement le golf. Le jour où s'est déroulée notre ronde, la pluie semblait vouloir ne pas cesser de la matinée et pourtant, jamais notre invitée n'a évoqué l'éventualité de se contenter de jouer neuf trous seulement. « Non, j'aime trop le golf pour ça. Les conditions n'étaient pas idéales, mais il n'était pas question pour moi d'arrêter », explique-t-elle, d'autant qu'elle n'avait pas eu l'occasion de jouer depuis le début de la saison. « Habituellement, j'ai un handicap de 16 mais je n'ai pas beaucoup joué au cours des deux dernières années. J'espère me reprendre durant mes vacances cet été », confesse Sylvie Demers.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Sylvie Demers prévoit l’ouverture de succursales de la Banque TD dans certaines régions où elle n’est pas présente. En Beauce, par exemple, ou dans l’ouest de Montréal puisque sa dernière succursale sur l’île se trouve à Saint-Laurent.

Photo Martin Chamberland, La Presse

Sylvie Demers, nouvelle PDG de la Banque TD, est réellement ce qu’on peut appeler un « produit » de cette banque puisque c’est là qu’elle a amorcé sa carrière, en 1985, tout juste après avoir complété des études en finances à HEC Montréal.