Source ID:376799; App Source:cedromItem

| Commenter Commentaires (9)

Stoppons l'hémorragie (et Sookie)!

L'interprète de Sookie dans True Blood, Anna Paquin,... (Photo: Reuters)

Agrandir

L'interprète de Sookie dans True Blood, Anna Paquin, et Stephen Moyer, qui joue Bill Compton dans la même série.

Photo: Reuters

Il faut qu'on se parle de Sookie. Oui, de Sookie Stackhouse, l'héroïne faussement ingénue de la série True Blood de HBO qu'incarne Anna Paquin (La leçon de piano) depuis plus de cinq ans déjà.

Cette blonde Sookie m'énerve. Profondément. Incapable de choisir entre Bill, Sam, Alcide ou Eric et constamment en train de s'exprimer comme une fillette de 4 ans, Sookie m'exaspère, m'épuise. Je ne suis plus capable de la voir pleurer aux deux secondes ou prendre une 53e mauvaise décision qui mettra tout son entourage dans le trouble.

La - très mauvaise - cinquième saison de True Blood, qui vient d'être commercialisée en DVD et que Super Écran relaie depuis l'automne dernier, a fourni encore plus de munitions aux détracteurs de Sookie, qui souhaiteraient, comme la vampire Pam De Beaufort (ma préférée), la voir s'évanouir dans le bayou.

Honnêtement, qui est encore capable d'entendre Sookie se plaindre de son statut de fée ou de la voir écarquiller les yeux à répétition, comme une biche effarouchée? Souvent, on a l'impression que Sookie n'est pas plus brillante que son frère Jason Stackhouse, qui est loin d'être une 100 watts, rappelons-le. C'est officiel: Sookie Stackhouse mérite le titre du personnage le plus involontairement désagréable de la télévision américaine.

Je ne sais pas ce que les créateurs de la cinquième année de True Blood ont fumé, ou même l'auteure des livres Charlaine Harris, mais leur stock était périmé. Si vous n'avez pas encore vu ce chapitre, je vous ordonne d'arrêter de lire tout de suite.

Quelle saison décevante, qui s'est enfoncée dans un délire religieux ridicule autour de la déesse Lilith et ses disciples plus fêlés les uns que les autres. Vraiment, était-ce nécessaire d'intégrer le segment sur la femme assassinée en Irak et le monstre de fumée qui hantait Terry Bellefleur comme dans Perdus? Du grand n'importe quoi.

Le mouvement des Sanguinistas a apporté très peu d'eau au moulin scénaristique. Même chose avec tout ce qui entourait les décisions politiques de l'Autorité vampirique et du mouvement raciste des Obamas: inintéressant.

L'arrivée de l'acteur Christopher Meloni (Law & Order: SVU) promettait beaucoup. Tout s'est cependant effondré après la disparition (rapide) de son personnage, le modéré Roman. Et j'ai vraiment hâte que Lafayette, comme Sookie d'ailleurs, accepte ses pouvoirs surnaturels et qu'il apprenne à mieux s'en servir. Tout ça fait du surplace depuis trop longtemps.

Point positif: la vampire rousse Jessica a pris du pic et la transformation de Tara nous a montré son côté encore plus noir, tordu.

La sixième saison de True Blood débutera à la mi-juin sur HBO et le 13 octobre sur Super Écran. J'espère que la qualité sera plus A+ que O- cette fois.

LCN à l'international

Bonne nouvelle pour les consommateurs d'informations internationales. Le réseau LCN, qui appartient au Groupe TVA, programmera cet automne un magazine quotidien consacré aux nouvelles provenant d'un peu partout sur la planète. Son animateur: le journaliste et ex-animateur de La course Évasion autour du monde, François Bugingo.

Selon nos espions chez TVA, cette nouvelle émission, dont le titre n'a pas été dévoilé, passera du lundi au jeudi à 20h. Il n'est pas exclu que François Bugingo, tel un Anderson Cooper à CNN, puisse piloter son magazine en direct d'un évènement chaud sur le globe.

Cet ajout diversifiera l'offre de LCN. Oui, Denis Lévesque peut être très divertissant en soirée (et je l'écris sans ironie). Reste que le téléspectateur désire parfois du contenu un brin plus nutritif. LCN pourrait ainsi gruger d'autres parts de marché à RDI.

Nouvelle comédie pour Martin Petit

Le fameux sketch Les pêcheurs de Martin Petit, qui a souvent été joué au festival Juste pour rire, traversera de la scène au petit écran cet automne. Le concept est tout simple. Martin Petit part taquiner le poisson avec des copains humoristes, une activité qui sert de prétexte à toutes sortes de confidences sur l'amitié, la politique, la paternité ou l'actualité en général.

Le tournage se déroulera cet été au (faux) chalet de Martin Petit, que la production louera dans les Cantons-de-l'Est. Cette comédie de situation, qui comportera 13 épisodes de 30 minutes, s'appellera, vous l'aurez sans doute deviné, Les pêcheurs. Radio-Canada l'a inscrite à sa grille de septembre. Jean-François Asselin (François en série, Nos étés) la réalisera, tandis que Martin Petit, Dominic Sillon (du duo Dominic et Martin) et Éric K. Boulianne signeront les textes. Claude Meunier a été assigné comme conseiller au scénario.

Plusieurs artistes ont déjà confirmé leur visite au chalet de Martin Petit, dont Guy A. Lepage, François Morency, Cathy Gauthier, Michel Courtemanche, Jean-Michel Anctil, Marie-Lise Pilote, André Sauvé et Yves P. Pelletier.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer