Source ID:374153; App Source:cedromItem

| Commenter Commentaires (8)

TVA perd Isabelle Racicot

Isabelle Racicot ne sera pas à la barre... (PHOTO NINON PEDNAULT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Isabelle Racicot ne sera pas à la barre de Ça finit bien la semaine cet automne. TVA n'a pas renouvelé le contrat de l'animatrice pour la rentrée.

PHOTO NINON PEDNAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Isabelle Racicot a toujours fait du bon boulot, autant à Deux filles le matin qu'à la barre de son talk-show du vendredi, Ça finit bien la semaine, à TVA. Empathique, allumée et bien préparée, l'animatrice sait mettre ses invités à l'aise et leur soutire des confidences étonnantes, sans jamais être agressive ou arrogante.

C'est difficile ici de ne pas jouer la carte de la couleur, mais Isabelle Racicot est aussi une des rares têtes d'affiche de TVA à représenter la diversité culturelle du Québec d'aujourd'hui.

Malheureusement, nous ne verrons pas Isabelle Racicot à l'antenne de TVA cet automne, à moins d'un revirement inattendu. Selon nos espions, TVA n'a pas renouvelé le contrat de l'animatrice pour la rentrée.

Pourtant, Ça finit bien la semaine restera dans la grille d'automne avec les mêmes décors, le même concept, mais avec une nouvelle capitaine au gouvernail, nous dit-on. Après avoir remplacé Michel Jean et Annie Gagnon par Paul Larocque au magazine J.E., on sent clairement que TVA désire changer le visage de ses vendredis soir.

Isabelle Racicot n'a pas répondu à nos demandes d'entrevue, hier. Chez TVA, la ligne officielle se lit comme suit: «La programmation d'automne n'a pas encore été annoncée et nous ferons nos annonces officielles en temps et lieu.» Ben coudonc.

Toujours à propos de Ça finit bien la semaine, le magazine a fait l'objet de négociations au moment où Éric Salvail a appris la fin de Fidèles au poste!, selon nos sources. Quand Éric Salvail a demandé à ses patrons de TVA ce qu'ils lui réservaient pour septembre, ils lui ont offert de s'asseoir dans un des fauteuils de Ça finit bien la semaine aux côtés d'Isabelle Racicot, qui est une de ses très bonnes amies dans la vie.

Éric Salvail a refusé et a mis le cap sur V, qui lui offrait un alléchant contrat à long terme et son propre talk-show quotidien de fin de soirée. V venait ainsi de faire la plus grosse prise de sa jeune histoire.

De retour à TVA, plusieurs scénarios de coanimation ont ensuite été évoqués pour Ça finit bien la semaine. Rien n'a abouti. Et Isabelle Racicot a été écartée de sa propre émission. Dommage. Très dommage.

Clodine à Radio-Canada

Clodine Desrochers a été la reine des avant-midi de TVA pendant 13 ans. Puis, au printemps 2012, la quotidienne Tout simplement Clodine s'est éteinte et Clodine Desrochers a discrètement rangé ses casseroles.

La voilà qui rebondira à Radio-Canada cet automne, mais pas dans une cuisine laboratoire. Clodine Desrochers tiendra plutôt les rênes du nouveau magazine qui remplacera C'est ça la vie, une émission assez ennuyeuse qui s'éteindra après six saisons en ondes.

Le concept du nouveau projet de Clodine Desrochers me semble, hélas, peu prometteur. Sur papier, du moins. Extrait de la description fournie par la SRC: «À partir d'une image d'archives ou d'un moment marquant de notre histoire, l'animatrice créera des liens inattendus qui nous amèneront à découvrir la société telle qu'elle est aujourd'hui.» Ouf.

C'est ça la vie, une émission produite à Ottawa, a successivement été dirigée par Élaine Ayotte, Philippe Schnobb et Marcia Pilote. À l'époque de 3600 secondes d'extase, Marc Labrèche imitait souvent Philippe Schnobb, qui s'endormait pendant que ses invités lui parlaient de sujets vraiment rasoir.

Nouveaux vendredis à Explora

Bonne nouvelle: la chaîne scientifique de Radio-Canada sera débrouillée pendant tout le mois de juin pour les abonnées de Vidéotron, Bell Télé, Cogeco et Telus. Explora en profite donc pour catapulter en ondes trois nouvelles séries, qu'elle diffusera les vendredis entre 20h et 23h. Cette programmation estivale, qui cible les téléspectateurs masculins, s'inscrit dans ce qu'Explora appelle ses «vendredis tout-terrains».

La plus intéressante des trois nouveautés - et de loin - s'appelle Pêche à haut risque (21h), version française de Wicked Tuna, une production de National Geographic. On y suit des pêcheurs de thon géant de Gloucester, au Massachusetts, qui se livrent une bataille féroce pour la capture de ces immenses poissons pouvant valoir jusqu'à 20 000$ chacun. C'est vraiment très bien bricolé comme docuréalité. Et les personnages y sont hyper attachants. Début: 7 juin.

À 20h, place à Au coeur des abysses, qui nous amène au plus profond des océans. La série est animée par Robert Ballard, cet explorateur sous-marin qui a découvert l'épave du Titanic en septembre 1985. Ça commence également le 7 juin.

Puis, à 22h, Stan Lee et les super-humains se mettra à la recherche de gens qui possèdent de véritables pouvoirs ressemblant à ceux des superhéros. Stan Lee, pour ceux qui ne le savent pas, est le cocréateur de personnages de bandes dessinées comme les X-Men, Hulk et Spiderman. Première diffusion: le 14 juin.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer