19-2: toujours des tensions entre Nick et Ben

Les relations entre les personnages de Claude Legault... (Photo: Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

Agrandir

Les relations entre les personnages de Claude Legault (à gauche) et de Réal Bossé (à droite) demeureront acrimonieuses. Au centre, le réalisateur de 19-2, Podz.

Photo: Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

Potin plateau: le bar Chez Marie-Louise dans la série policière 19-2, où les gars du poste sifflent des bières après leur quart de travail, c'est en fait la célèbre Taverna de la rue Bellechasse, dans le quartier Petite-Patrie. Voilà, vous savez tout maintenant.

Hier après-midi, toute la distribution de 19-2 y tournait une scène de fête - sans alcool - pour la sortie de désintox du grand buveur Tyler Joseph (Benz Antoine), que nous verrons au huitième épisode. Nick Berrof (Réal Bossé) placotait avec Bérangère (Véronique Beaudet) au bar, tandis que Ben Chartier (Claude Legault) se tenait à l'autre bout de la taverne. Vissé derrière son moniteur, le réalisateur Podz dirigeait le moindre geste des comédiens.

Radio-Canada amorcera la diffusion de la suite de 19-2 le lundi 28 janvier à 21h contre Toute la vérité à TVA. Drôle de coïncidence, ici: c'est Sophie Pellerin de Sphère Média qui produit Toute la vérité et qui coproduit 19-2. Ses deux bébés se battront donc l'un contre l'autre dans l'arène des BBM. La SRC a également annoncé hier que Trauma cédera sa case du mardi soir au téléroman Mémoires vives pour se déposer les mercredis à 21h, après Les enfants de la télé.

De retour à 19-2, les relations entre les deux bouillants collègues de patrouille demeureront acrimonieuses. Comme l'a remarqué Podz hier, ça valse fort entre Nick et Ben. «Ils ne sont pas faits pour être dans le même char, mais ils trouvent des terrains d'entente», note Réal Bossé en entrevue. Claude Legault enchaîne: «Ils ne viennent pas de la même place, mais ce sont deux bons flics. À deux, ils cumulent 32 ans d'expérience».

L'intrigue de 19-2 reprendra trois mois après la fin de la première saison. À tous ceux qui croyaient connaître rapidement l'identité de la fameuse taupe du poste 19, qui coule des infos au crime organisé, prenez votre mal en patience. Cette révélation tardera à apparaître dans le scénario. Les patrons de Radio-Canada ne garantissent même pas que nous apprendrons, à la fin des 10 nouveaux épisodes, qui est ce flic véreux vendant des renseignements confidentiels à des bandits. Étrange. Chose certaine, l'étau se resserrera autour du ou de la coupable.

Côté coeur, Ben vivra avec son ex-copine Catherine (Fanny Mallette) et le couple essaiera d'avoir un enfant. Par contre, la belle Amélie (Magalie Lépine-Blondeau), et soeur de Nick, troublera encore notre chevreuil national. «Ça va être compliqué pour Ben dans tous les sens», rappelle l'interprète de Ben, Claude Legault.

La vie ne sera pas plus calme chez Nick Berrof, qui refuse de signer ses documents de divorce. Lui qui avait atteint le fond du baril se «rendra compte qu'il y a un autre fond» dans ce même baril, explique Réal Bossé.

Un nouveau personnage de policière, Valérie (Marie-Évelyne Lessard), apparaîtra dans les premiers épisodes. C'est elle qui remplace temporairement la rousse Audrey (Catherine Bérubé), battue violemment dans la première année. Et non, Audrey n'est pas morte, révèle la productrice de 19-2, Sophie Pellerin. Elle reprendra arme et badge après une longue convalescence.

Le printemps érable et les agissements du matricule 728 n'ont pas trop influencé Claude Legault et Réal Bossé dans la façon de camper leurs personnages. «La crise, c'était compliqué. Il y en a qui s'en sont donné à coeur joie des deux bords. On a été hypersaturés», rappelle Claude Legault.

Quant à l'application de la loi spéciale, «ça reste une job de marde. C'est une job épouvantable que d'être pris avec une loi que tu ne veux pas appliquer», dit Réal Bossé.

Sans vendre aucun punch, une intervention policière tournera au vinaigre dans le premier épisode, ce qui brassera de nouveau les patrouilleurs.

L'auteure Joanne Arsenau ayant quitté le navire, Danielle Dansereau (Le négociateur) et Martin Forget (Km/h, Pure laine et Bienvenue aux dames) signent ce deuxième chapitre de 19-2. Pour nous remettre dans le bain, Radio-Canada repassera la première saison de 19-2 à compter du dimanche 23 décembre à 22h40, à coup de deux épisodes.

Chiffres du dimanche

Le banquier de Julie Snyder a continué de dominer l'écoute du dimanche soir avec ses 1 917 000 fidèles. Tout de suite après, la grande finale d'Occupation double a attiré 1 509 000 accros. Pour les curieux, Andréanne et Hubert ont obtenu près de 78% des votes. Les ratés dans le scrutin électronique n'auraient donc pas défavorisé Sarah et Alexandre, puisque les gagnants disposaient d'une confortable longueur d'avance. À Radio-Canada, Tout le monde en parle a été suivi par 1 234 000 amateurs.

Partager

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer