Lyne Denault, vice-présidente à la programmation de Canal Vie, ne s'attendait pas à un tel succès. À l'hiver 2010, Les Airoldi habillent leur maison, premier projet télé commun de Jean Airoldi et de sa conjointe Valérie Taillefer, a décroché la première place des émissions les plus populaires de cette chaîne spécialisée d'Astral.

Mis à jour le 21 mai 2012
Hugo Dumas LA PRESSE

L'animateur et ex-designer Jean Airoldi était déjà une vedette de Canal Vie, mais pas Valérie Taillefer, qui avait été refusée lors d'auditions précédentes.

Le style shabby chic de leur splendide cuisine et le look french country de leur salle de lavage haut de gamme ont frappé l'imaginaire des télé- spectateurs et des téléspectatrices, comme le dirait Gabriel Nadeau-Dubois. Ça, et l'image du couple quasi parfait qu'ils projettent, comme s'ils apparaissaient en permanence dans un reportage photo du magazine Vanity Fair.

Tout semble impeccable chez les Airoldi, autant leurs vêtements preppy Lacoste et leurs sofas sans taches de nourriture que leurs deux adorables fillettes, Ève et Lily-Rose. «Nous avons reçu une avalanche de courriels sur leur naturel à l'écran. Valérie et Jean sont hyper généreux et forment une famille adorable», confie Lyne Denault de Canal Vie.

Oui, il y a une part de rêve dans Les Airoldi habillent leur maison et sa suite, Les Airoldi habillent leur cour, «mais ce n'est pas très loin de la réalité», assure Lyne Denault.

Pour marquer ses 15 ans d'existence, Canal Vie balade présentement ses têtes d'affiche dans plusieurs centres commerciaux du Québec et les Airoldi attirent les foules. «Les gens font la file pour les voir. Ils les trouvent beaux», relate l'attachée de presse de Canal Vie, Nathalie Roy.

La domination des Airoldi ne s'arrêtera pas là. Après la maison et la cour, Jean Airoldi et Valérie Taillefer enregistrent présentement Les Airoldi retapent leur chalet, qui prendra les ondes de Canal Vie en avril 2013. Le chalet en question, c'est en fait un shack de 1200 pieds carrés acquis en novembre dernier à Saint-Hippolyte, dans les Laurentides, pas très loin de la résidence secondaire de Louis-François Marcotte et Patricia Paquin.

«C'était vraiment une cabane à moineaux. Nous l'avons acheté pour le terrain», indique Jean Airoldi, qui admet être une peu «freak du contrôle de l'image».

Les Airoldi retapent leur chalet s'annonce plus relax que les séries précédentes, moins gadget, l'extravagance ayant été laissée en ville. Aucun meuble valant plus de 100$ n'a été inclus dans les rénos, à l'exception, bien sûr, de la télévision et des électroménagers.

Jean et Valérie ont écumé les brocantes, le comptoir Emmaüs à Québec, Kijiji et LesPac.com pour dénicher tables de chevet et lits, qu'ils ont bien sûr remodelés à leur goût. «Tout a été pensé pour économiser», note Jean Airoldi.

Avant de s'embarquer dans le projet du chalet, Jean Airoldi a posé une seule condition: pouvoir y manger des crottes au fromage - genre Cheetos - avec ses deux filles. Car à la maison, où tout est blanc immaculé, cette activité gourmande qui tache les doigts est formellement interdite. «Vous allez voir ça dans le premier épisode», rigole Jean Airoldi.

Canal Vie assure qu'elle ne finance pas toutes les rénovations des Airoldi. La chaîne débourse pour les deux tourtereaux la même somme que pour une émission comme Design VIP. Responsable de «la ligne éditoriale», c'est Jean Airoldi lui-même qui négocie avec les commanditaires pour bonifier son budget de production.

«Tout le bottin de l'Union des artistes pense que tout est gratuit chez moi et que tout est donné. C'est faux. Oui, j'ai des cadeaux, mais je travaille fort en maudit. La domotique, j'en ai pour 60 000$ dans ma maison, mais je n'ai eu que 15 000$ de commandite. Le tapis chauffant dans ma cour, je l'ai payé au prix régulier. Les 15 000$ de moulures que j'ai eues en commandite, ça m'a coûté 23 000$ de ma poche pour les faire installer. Et la piscine de 45 000$, j'en ai payé 25 000$. Moi, je sais que je ne suis pas un voleur», explique Jean Airoldi.

Tout comme sa femme, qui tient seule les guides de Laisse faire, j'vais l'faire, Jean Airoldi ne chôme pas en solo. En septembre, il amorcera le tournage de l'Académie Airoldi, qui remplacera Airoldi pour une sortie, où six femmes apprendront en dix semaines à être leur propre maquilleuse, coiffeuse et styliste. Comme René Angélil à Star Académie, Jean Airoldi dirigera une équipe d'experts en mode et beauté, qui distilleront leurs conseils aux recrues.

En attendant, la maison de rêve du couple à L'Île-des-Soeurs, payée 960 000$, n'est pas à vendre. Pas encore, du moins. «Pour faire un profit, il faudrait qu'on la liste à 1,6 million», révèle Jean Airoldi.

D'ici là, les Airoldi auront peut-être le temps de rénover leur cabanon ou leur roulotte et peut-être même de «pimper leur char», qui sait.

***

Je lévite

Avec illico 2 de Vidéotron. Informez-vous au service à la clientèle du câblodistributeur afin de savoir si votre terminal peut accueillir la deuxième génération de ce service de télé numérique. Si oui, n'hésitez pas. Le nouveau illico est pas mal plus beau, plus rapide et plus moderne que l'ancien. Et il permet une gestion très efficace de la consommation de tout mordu de télévision.

Je l'évite

Les pubs «maison» faites par les dragons. J'adore l'émission Dans l'oeil du dragon. Mais pas mal moins les segments publicitaires où les dragons vantent les mérites de la Ford Fusion ou d'une entreprise dans laquelle ils ont investi. C'est un mélange des genres très malheureux et ce n'est vraiment pas pour moi, alors, comme dirait l'autre, je passe.

Pour joindre notre chroniqueur hdumas@lapresse.ca

Photo: fournie par la production

Pour marquer ses 15 ans d'existence, Canal Vie balade Valérie et Jean Airoldi dans plusieurs centres commerciaux.