Catherine Perrin n'imitera pas Christiane Charette, qui adore animer dans la quasi-obscurité, et réglera la lumière à haute intensité dans le studio qu'elle occupera à partir du 22 août dans le sous-sol de la grande tour de Radio-Canada.

Hugo Dumas LA PRESSE

«Christiane, son énergie interne naturelle est déjà à 200. Moi, je veux vraiment capter les moindres détails du visage devant moi. La lumière me stimule», explique Catherine Perrin en entrevue.

Son nouveau magazine radiophonique, dont le titre n'a pas encore été choisi, pivotera autour des deux grands axes «culture et société». Les collaborateurs et l'équipe de réalisation n'ont pas encore été sélectionnés.

Dans le ton, Catherine Perrin adoptera une approche analytique tout en se laissant «vibrer». «Christiane avait cette capacité-là de s'abandonner», note Catherine Perrin, qui misera aussi sur sa rigueur et sa fantaisie. «À la télévision, on m'a beaucoup dit que mon image était plus froide que ma personne», glisse-t-elle.

Les sujets qui l'allument, outre la culture? L'éducation, les grands enjeux de société, les relations de travail, la santé et l'environnement. S'installera-t-elle dans le studio 18, celui occupé par Christiane Charette pendant cinq ans, où trône un magnifique piano? Peut-être. En tant que musicienne (elle est claveciniste), Catherine Perrin adorerait qu'un tel instrument meuble son environnement de travail.

La nomination à ce poste-clé dans la grille du 95,1 FM a alimenté le moulin à rumeurs pendant plusieurs semaines. Stéphan Bureau aurait aussi été pressenti pour atterrir dans ce créneau convoité. Radio-Canada ne s'en cache pas: plusieurs émissions pilotes ont été enregistrées avec une série de candidats différents. «Les candidatures que nous avons eues étaient de bonnes candidatures», souligne le directeur général de la radio de Radio-Canada, Patrick Beauduin.

La décision d'embaucher Catherine Perrin a été prise la semaine dernière, dans le plus grand secret. Et Patrick Beauduin a insisté et répété son message hier: les voix, les opinions et les idées chez Catherine Perrin proviendront de partout. «Il faut plus de diversité», martèle-t-il.

C'est au début de l'adolescence, alors qu'une mononucléose la clouait au lit, que Catherine Perrin est devenue amoureuse de la radio. «J'ai une reconnaissance infinie pour ce média J'ai eu le coup de foudre pour la radio, à 13 ans, couchée dans mon lit. Je me souviens d'Andréanne Lafond et Lizette Gervais, qui coanimaient La vie quotidienne», se remémore-t-elle.

Le titre Du côté de chez Catherine, que Catherine Perrin emploie pendant des remplacements ponctuels, changera probablement. Ce n'est pas la première fois que la voix de l'animatrice-musicienne résonne entre 9h et 11h sur les ondes de Radio-Canada. Pendant trois ans, à la fin des années 90, elle a dirigé une quotidienne sur la (feu) Chaîne culturelle, présentée en direct du Palais Montcalm, à Québec. Elle a aussi piloté Le septième à Télé-Québec ainsi que Six dans la cité et On fait tous du showbusiness à la SRC. Catherine Perrin a également été la chroniqueuse culturelle chez René Homier-Roy pendant quatre ans.

Tant qu'à avoir les deux patrons de la radio dans la même pièce, j'en ai profité hier pour les cuisiner à propos de la rentrée radiophonique. Voici les émissions reconfirmées par la SRC pour l'automne: C'est bien meilleur le matin de René Homier-Roy, L'après-midi porte conseil avec Dominique Poirier, Désautels, Maisonneuve en direct, les week-ends avec Joël LeBigot et À la semaine prochaine. Jacques Bertrand et Franco Nuovo reprendront leur micro habituel fin août, début septembre, assure Radio-Canada.

Les rendez-vous qui disparaissent: Vous m'en lirez tant de Lorraine Pintal, La semaine verte version radio, 275-Allô et Ados radio. Attention, ici: la SRC catapultera en ondes une nouvelle émission littéraire, qui remplacera celle qui a été écartée. Les ados auront aussi leur case à eux, indique Patrick Beauduin.

Quant à Ouvert le samedi, la formule changera, selon Anne Sérode, directrice de la Première Chaîne, mais Michel Lacombe reviendra à l'antenne, ça, c'est certain. Selon nos informations, M. Lacombe se cantonnera davantage dans la politique. Et parlant de politique, c'est Emmanuelle Latraverse qui succédera à Daniel Lessard à la barre des Coulisses du pouvoir. M. Lessard vient de quitter la télévision publique pour profiter de sa retraite après 40 ans de services.

Nouveau téléroman à TVA

Ça s'appelle temporairement O', comme le spectacle du Cirque du Soleil à Las Vegas. Et ça racontera l'histoire de la famille O'Hara, propriétaire d'une grande entreprise d'eau embouteillée. Dans O', les O'Hara, cinq frères et soeurs, se réunissent régulièrement chez le chef du clan, Samuel, où ils discutent notamment de leur entreprise.

TVA parle d'un téléroman contemporain et urbain écrit par José Fréchette, qui a signé la série Tribu.com et le film French Kiss, mettant en vedette Claude Legault et Céline Bonnier. Les rôles d'O' n'ont pas encore été distribués. Le tournage s'enclenchera cet automne sous la supervision des producteurs Sophie Deschênes et Vincent Gabriele de chez Sovimage (Musée Eden, 19-2, Le négociateur).

À sa grille, TVA compte déjà trois téléromans en marche: Destinées, La promesse et Yamaska. O', dont la diffusion commencera en janvier 2012, en remplacera-t-il un? Ou s'ajoutera-t-il à l'offre existante? Mystère.