Source ID:363647; App Source:cedromItem

| Commenter Commentaires (14)

Pageau! Pageau! Pageau!

Après avoir passé le plus clair de sa... (Photo Chris Wattie, Reuters)

Agrandir

Après avoir passé le plus clair de sa saison dans les mineures, le Gatinois Jean-Gabriel Pageau a explosé avec trois buts contre le Canadien, poussant les partisans ottaviens à scander son nom sur l'air des «olé, olé, olé» bien connu à Montréal.

Photo Chris Wattie, Reuters

François Gagnon
La Presse

Une heure avant le match, lorsque les premiers «Go Habs Go!» se sont mis à résonner à l'intérieur de la Place Banque Scotia, le responsable de l'animation a pesé sur le piton: il a grimpé le volume et les notes de Carry On Wayward Son, l'un des deux grands succès du groupe Kansas, sont aussitôt venues à bout de l'enthousiasme des fans du Canadien.

Une fois la partie commencée, Jean-Gabriel Pageau, qui a mené le bal avec un tour du chapeau, et ses coéquipiers des Sénateurs se sont assurés de les garder cois.

Non, mais quelle raclée le Canadien a encaissée hier! Il en a pris plein les buts sur le plan hockey d'abord, se faisait humilier 6-1. Il en a pris plein le dos, encaissant les mises en échec les plus percutantes de la rencontre. Il en a pris plein la poire alors que les cinq joueurs impliqués dans la bagarre générale qui a éclaté à mi-chemin en troisième période ont encaissé des décisions unanimes.

Histoire d'ajouter l'injure à l'insulte ou de prolonger le supplice, Paul MacLean s'est permis de réclamer un temps d'arrêt alors qu'il ne restait que 17 secondes à faire au match. Une claque au visage qui a fait plus mal à Therrien que le score final, le mauvais but accordé par Price en début de troisième, but qui a amorcé le commencement de la fin pour son équipe et toutes les taloches encaissées par Ryan White qui a eu la très mauvaise idée de jeter les gants devant Jared Cowen.

Si le Canadien a perdu aux points et aux poings sur la patinoire, ses partisans ont aussi perdu dans les gradins. J'espère d'ailleurs que mon ami Ron Fournier et tous ses apôtres qui colportaient depuis une semaine que les buts du Canadien étaient plus chaudement applaudis que ceux des Sénateurs à la Place Banque Scotia avaient les oreilles ouvertes hier. Car, s'il est clair que le Tricolore profite d'un appui historique indéniable à Ottawa, les partisans du Canadien étaient très minoritaires dans les gradins. Et comme leurs favoris n'ont rien fait pour les pousser à souligner leur présence, les fans du Canadien ce sont les Pageau! Pageau! Pageau! chantés en choeur et avec coeur sur des airs de Olé! Olé! Olé qu'on a surtout entendus hier. Ce sont les Carey! Carey! Carey! chantés avec un brin ou deux de dérision dans la voix et les «This is our house» qui ont fait résonner le domicile des Sénateurs.

Secoué par l'issue du match, un partisan du Canadien qui a attendu une quinzaine de minutes avant que quitter l'enceinte s'est permis de hurler un «Go Habs Go!» bien senti en sortant. C'est toutefois un «Go home!» mieux senti encore que l'écho lui a répondu!




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer