Source ID:; App Source:

Le gérant et la gérante d'estrade

  ...

Agrandir

  

Nos chroniqueurs Michèle Ouimet et Patrick Lagacé commentent en direct la soirée électorale.

Patrick (19h35) - Bon, Michèle, l'heure est importante. Une élection, le symbole de la démocratie; le devoir de citoyen; le passage obligé pour avoir le droit de chialer, dit-on. T'es allée voter, j'espère, Michèle? Sinon, je pense que tu vas aller en enfer...

J'ai fait mes prédictions, sur mon blogue, quant aux résultats. Les gens se sentent assez interpellés, tu peux aller voir, ici...

 

Michèle (19h48) - Mais oui, j'ai voté. Et toi, cher citoyen? Je crois que nous vivons dans la même circonscription. J'espère que tu n'as pas annulé mon vote!

Patrick (20h20) - Michèle, non, je n'ai pas voté. Rien, ni personne, ne m'interpellait suffisamment. Alors je ne pense pas avoir annulé ton vote! Bon, j'espère que tu ne vas pas me faire la morale...

TVA annonce un gouvernement libéral, si la tendance se maintient. On ne dit pas si ce sera majoritaire ou minoritaire. L'affaire est entendue, de toute façon. Pour moi, l'histoire de ce scrutin est simple: quelle sera l'ampleur de la déroute de l'ADQ? Ça et le score du PQ.

Michèle (20h25) - T'as pas voté? Comme Foglia. Bon, mon vote n'est pas annulé. Merci, je n'en demandais pas tant. Tes prédictions : 73 libéraux, 47 péquistes, 4 adéquistes et 1 Québec solidaire. Moi, je dirais plutôt: 80 libéraux, 41 péquistes, 3 adéquistes et 1 solidaire. Le solidaire? Dans Mercier. Amir Khadir. Tu y vas au pif, dis-tu sur ton blogue. Du «pur guessing». Ton guessing vaut le mien. Qui vise le plus juste? On gage? Combien? Ou quoi? Une dinde avec des atocas?

Patrick (20h27) - On gage un souper de Noël sur l'avenue du Mont-Royal, qui est à égale distance entre nos palaces respectifs, Michèle. Si tes prédictions sont les plus justes, tu paies le souper. Sinon, c'est moi. J'espère que ce sera toi. Tout le monde sait que tu as le T4 le plus imposant de la salle après Réjean Tremblay.

En passant, la solidaire dans Charlesbourg est en avance. Charlesbourg!!!

Michèle (20h35) - On se calme! Les résultats sont fragmentaires. Le Parti communiste pourrait quasiment être en avance. Je viens d'entendre le Dr Yves Bolduc, le ministre de la Santé. Il expliquait qu'il a fait une campagne très terrain. Je ne suis plus capable d'entendre cette phrase. Comme si les politiciens faisaient leur campagne dans leur salon. Très terrain. You bet!

Oups. Bernard Derome vient d'annoncer qu'on aura un gouvernement majoritaire libéral. Content? Je sens que tu vas payer le souper. Ça va te coûter cher.

Patrick (20h42) - Je sais, je sais, les résultats sont trèèèès fragmentaires. C'est juste drôle de voir une dame de QS en avance dans le coin de Québec, un terrain adéquiste. Pour le terrain, j'ai pondu un texte sur mon blogue, il y a quelques jours, où je raillais justement ces politiciens qui parlent sans cesse du terrain. Tu le sais, tu as suivi des candidats : c'est le festival olympique du «Bonjour comment allez-vous » + «Non, vous êtes une Tremblay du rang 8, vous devez connaître mon oncle, Tancrède!?» Le terrain, dans une époque hypermédiatisée où les chefs monopolisent tout? Give me a break. À la fin, je crois que 90% de la décision de l'électeur repose sur le chef et son parti; 10% sur le candidat local...

Michèle (20h46) - Fine analyse, M. Lagacé. Mais je reviens en arrière. Comment ça, le plus gros T4 de la salle? Je réagis en retard. Je m'excuse, mais je ne fais pas les Francs-tireurs, moi, Monsieur. Si tu additionnes tous tes T4, tu me bats à plate couture. Tu bats peut-être même Réjean Tremblay. Parlant de ton palace dans le Plateau...

Anyway.

Les deux transfuges sont en train de se faire battre. André Riedl dans Iberville et Pierre-Michel Auger dans Champlain. Il me semble que tu as vu Auger repasser sa chemise en bedaine à six heures du matin dans son salon. Expérience marquante, je crois.

La carte du Québec rougit, mon vieux. Et c'est parti pour quatre ans.

Patrick (21h02) - Mes analyses, tu sauras, sont toujours fines. Pour le T4 de la salle, primo, aux Francs tireurs, je ne reçois qu'un modeste pécule (je suis un très mauvais négociateur) et deuzio, ça ne compte pas, ce qu'on gagne en dehors de la salle. Je pensais qu'avec ta prime de danger pour les voyages en Afghanistan et au Pakistan, tu battais tout le monde. Demandes-tu du temps supp, au moins?

Pour les transfuges: pas de surprise, hein? C'est dommage pour Auger, c'était un bon député, je crois. Pour l'autre transfuge, Riedl, il traîne de la patte, mais par une marge mince. Blanchet, le péquiste de Drummond, est en avance. Tu le connais, t'as même visité sa bibliothèque! Une courte avance, pour lui aussi. Je pense que son interception pour alcool au volant, dans une course à trois, va rendre sa soirée très longue...

Amir Khadir est en avance! Par 300 voix. Tu imagines, s'il gagne? Les gens de Québec, qui font des boutons à cause de la Clique gauchiste du Plateau vont avoir une attaque cérébrale! Amir avait cité Gaston Miron, la dernière fois, après son honorable défaite. Qui citera-t-il ce coup-ci? Gérald Godin?

 

Michèle (21h03) - Godin, dis-tu? Mais oui. Khadir veut citer un poème de Gérald Godin dans son discours s'il est élu : «T'en souviens-tu, Godin, astheure que t'es député, t'en souviens-tu, de l'homme qui frissonne, qui attend l'autobus du petit matin après son shift de nuit...»

Imagine s'il bat le péquiste Daniel Turp et qu'il se retrouve â Québec.

Seul. Françoise David, le seul autre espoir de Québec solidaire, vient d'être battue. La gauche va rentrer pour la première fois à l'Assemblée nationale, la gauche-gauche. La gauche caviar du Plateau. Ta gauche, mon cher Patrick. Tu dois avoir les moyens de t'acheter du caviar avec tes gros T4, non?

Patrick (21h21) - Je suis un homme aux moyens modestes et aux goûts à l'avenant, Michèle. Le caviar? Ce n'est même pas bon, me dit un ami russe. Pour Godin, t'oublies le meilleur bout du poème: « il faut rêver aujourd'hui - pour savoir ce qu'on fera demain?» Qu'on soit d'accord ou pas avec sa vision gogauche de la vie, c'est rock and roll en maudit de voir un médecin qui fait campagne pour un parti marginal sur le point de, peut-être, accéder à l'Assemblée nationale. Le Dr Ferron doit sourire, quelque part, non?

Soirée électorale excitante, dans la mesure de ce qui peut être excitant, par ailleurs: plusieurs luttes serrées, qui ne se décideront que tard ce soir. Et le PLQ a une courte majorité. Plus courte qu'escompté, non?

Michèle (21h23) - L'ADQ vient d'être balayée du 450. Fini, kaput, out ! Est-ce que l'ADQ n'était qu'un fantasme né de la lassitude des Québécois pour la social-démocratie ou ulcérés par des politiciens trop politiciens? La revanche de la classe moyenne qui se sentait rejetée par les élus? Un feu de paille? Dans le fond, le 450 n'a jamais été adéquiste, je veux dire vraiment, dans le fin fond de son coeur, dans ses tripes? Qu'est-ce que tu en penses, toi, le 514 viscéral, le plateauiste fini.

Tu préfères la pizza au caviar?

Patrick (21h52) - Le 450, et beaucoup de Québécois, ont donné une chance à l'ADQ. Et l'ADQ a bousillé cette chance, en étant une Opposition inefficace, désorganisée, qui intervenait dans le débat politique au gré de la une du Journal de Montréal. C'est ce qui explique le score du parti de Mario Dumont. Le gros défaut de l'ADQ, circa 2007, si on peut faire dans le conceptuel, ce fut de mépriser l'État, à mon avis. Ils croyaient vraiment qu'un État, c'est facile à gérer, que ça se gère avec le seul gros bon sens, qu'il faut se méfier des élites et penser qu'un ministère, ça peut se gérer comme une succursale de nettoyage à sec. Les Québécois ont fait payer à l'ADQ son manque de sens de l'État, je dirais.

Ironie: je repense à tous ces commentateurs qui s'interrogeaient sur la mort prochaine du PQ, en 2007...

Prédiction: avec ce score au-delà des attentes, est-ce que Pauline Marois a gagné quelques mois de silence de sa frange pure et dure?

Surprise: le PLQ a 63 députés. C'est le seuil de la majorité! On est encore au bord d'une minorité!

Michèle (21h53) - Le Parti québécois est plus fort que prévu et les Verts et Québec solidaire s'écrasent un peu. Pourquoi? C'est le temps de sortir une de tes fines analyses. En attendant, je vais sortir la mienne, si tu permets. Les Québécois se sont sentis frustrés par les derniers événements à Ottawa: le mépris de Stephen Harper, la peur des Canadians qui disent que c'est la faute des séparatissss. Ça joue sur la fibre nationaliste des Québécois qui se tournent alors vers le Parti québécois. Et moi qui ne donnais que 41 députés au Parti québécois!

Je sens que ça va me coûter un souper dans un restaurant de la rue Mont-Royal. Qu'est-ce que tu penses du Tim Hortons?

Patrick (22h00) - Je n'ai qu'un mot à dire: Amir. Ok, deux: Amir, élu!

Michèle (22h01) - C'est Gérald Godin qui va se retourner dans sa tombe. Il avait battu le premier ministre Robert Bourassa en 1976 dans... Mercier. Belle victoire. Comme Khadir ce soir. Te souviens-tu de ce que Godin avait dit pendant sa campagne électorale? Bourassa va avoir un chien de ma chienne. Gérald Godin avait été emprisonné pendant les événements d'octobre 1970. Robert Bourassa était alors premier ministre.

Pis, le Tim Hortons?

Patrick (22h07) - Michèle, pour les Tim Hortons, pas question. Ton député est un socialiste, penses-tu que je vais t'inviter dans un resto qui exploite ses travailleurs au salaire minimum? Pas question, Michèle, je ne me la pardonnerais pas. Sans compter que je ne mange du TH seulement quand je suis dans l'impossibilité de manger autre chose. Pour 1976, Michèle, j'avais 4 ans. Non, je ne m'en souviens pas. Mais j'ai comme l'impression que M. Godin, tout péquiste qu'il était, n'aurait pas renié ce député hors norme qui vient de se faire élire, ce médecin engagé qui prône le bien commun.

Le PQ a récolté plus de voix que prévu, plus de sièges que prévu. J'ai comme l'impression que ces taloches envoyées aux souverainistes du Bloc, depuis une semaine, au Canada, ont fouetté les troupes péquistes.

Mario Dumont arrive au lutrin. Son parti a perdu 36 sièges. C'est une déroute énorme, gigantesque. Un autre chef serait forcé de démissionner sur le champ, en direct. Pas Mario. Il a fondé ce parti. L'ADQ, c'est lui; et il est l'ADQ. N'empêche, les prochaines années vont être dures: l'ADQ a perdu son statut de parti officiel à l'Assemblée nationale, avec les privilèges (argent et temps de parole) qui viennent avec. Re-n'empêche, je crois que Mario Dumont devrait quitter la politique, pour aller se ressourcer ailleurs. Il devrait aller étudier, diriger un OSBL, n'importe quoi. S'il veut être premier ministre du Québec, il doit aller s'aérer les méninges...

Michèle (22h29) - Mario Dumont en a assez. Il part. Il a donné. Son parti vient de manger toute une volée. La victoire de 2007 - il a réussi à faire élire 41 députés - était l'exception, le feu de paille. Dans le fond, les Québécois ne sont pas prêts pour élire un gouvernement de droite.

Bon, O.K., on laisse tomber le Tim Hortons. Allez, je t'invite dans un resto granole, comme Amir Khadir les aime.

Patrick (22h42) - Un resto équitable, surtout, Michèle... Tu dis que le Québec n'est pas prêt pour un parti de droite. Je pense que c'est vrai. Mais je pense que le Québec est prêt pour des idées de droite; regarde Jean-François Lisée qui parle de piquer des idées à la droite, pour les adapter à la sauce sociale-démocrate. La vraie question: l'ADQ est-elle prête pour une vie sans Mario Dumont? Qu'est-ce qui attend l'ADQ, post-Dumont? Ouch. Je ne voudrais pas porter les souliers de son successeur.

Michèle (22h42) - Et qui va succéder à Mario Dumont? Si on regarde dans les rangs des rescapés, la relève est mince, pour ne pas dire inexistante. L'ADQ va-t-elle survivre au départ de Mario Dumont? Je ne crois pas?

Il a tenu ce parti à bout de bras pendant 14 ans, dont 12 dans les rideaux de l'Assemblée nationale. Presque seul. Et lorsqu'il a finalement eu une équipe en mars 2007, il a tout bousillé, comme tu l'as dit.

Un resto équitable? Avec du vin équitable? J'sais pas. J'ai comme un doute.

Patrick (22h54) - Michèle, tu vis désormais dans la République populaire du Plateau-Mont-Royal. Il y aura bientôt une loi qui forcera les restos du Plateau à être équitables, bios et non-salaire minimum (pourboire: 25%). Prépare-toi. Je suis content de ne plus habiter Mercier...

L'ADQ ne peut pas survivre, sans Mario, point. Peut-être qu'un ou deux députés se laisseront charmer par le PLQ ou le PQ. Mort lente à l'horizon, désolé.

Et le PQ?! Le PQ a fait un meilleur score que M. Landry en 2003, privant M. Charest d'une large majorité. Pauline Marois a fermé le clapet aux purs et durs. Elle a bien raison de sourire. C'est sa première victoire de chef. Imagine si elle avait une once de charisme! Imagine si elle savait trouver les bons mots ! Elle serait première ministre, ce soir...

MICHÈLE (23h00) -Maudite belle victoire pour Mme Marois. Je te trouve un peu pisse-vinaigre. Mais c'est vrai qu'elle a autant de charisme qu'un manche à balai. C'est elle, la grande gagnante de ce soir. Et Jean Charest devrait méditer sur le taux catastrophique de participation. Un creux historique : 56,6%, selon Bernard Derome. Du jamais vu !

Tu n'es pas dans Mercier, mais tu vis dans Le Plateau. Oui, Monsieur. Je pense que tu dois réviser ta géographie. Au nord de Sherbrooke, à l'ouest d'Iberville, à l'est de Saint-Laurent. Tu VIS dans Le Plateau.

Pis je ne veux pas boire du vin équitable. Après tout, c'est moi qui paie.

Patrick (23h05) - Bon, donc, j'ai gagné le jeu des prédictions. Enfin, je suis loin du compte, mais plus près que toi! Le Pied de cochon, c'est sur le Plateau, non? J'ai justement envie d'aller manger là. Jeudi?

«Pisse-vinaigre», Michèle, arrête! Toi, la femme qui ne prend pas de bullshit, toi, la journaliste qui pose les vraies questions, toi, la fouine-merde lucide, tu me reproches au fond d'être trop lucide! Je ne le prends pas! Cesse cette solidarité féminine mal placée, tout de suite, reviens à toi ! Non, vraiment, cette victoire de M. Charest, c'est d'abord la faillite de l'opposition. Ce gouvernement a gouverné en pépère, sans trop faire de vagues, JUSTEMENT parce que l'opposition était en déroute. Ce n'est pas parce que le score du PQ est meilleur qu'escompté que le PQ doit sortir le champagne. Le PQ va être mille fois meilleur que l'ADQ, comme opposition officielle. Mais s'il avait un chef inspirant, il aurait réussi à déboulonner Jean Charest.

Michèle (23h08) - Pfff! Ce que tu peux être macho quand tu t'y mets. Non, mais, n'importe quoi. Mme Marois a réussi un bel exploit. Elle a eu un début de campagne désastreux. Rappelle-toi: la chicane dans l'Assomption, le document interne qui la traitait de snob, Jean Charest qui n'arrêtait pas de lui mettre sur le nez le bilan des années péquistes. Elle a réussi une belle remontée. Et ce constat n'a rien à voir avec ma fibre féministe. Mon vieux.

Le Pied de cocho ? T'es fou! Ça coûte super cher! J'aime bien la liberté avec laquelle tu traites mon porte-monnaie. À moins que je refile la facture à La Presse? Non, quand même. Et en plus, le Pied de cochon, c'est anti-équitable, anti-poids santé, Anti-Amir-Khadir-granole-solidaire-équitable. Ça ressemble tellllllement au Plateau: de la poutine high class, du pouding chômeur archi snob (mais bon en maudit).

Tu veux ma ruine. Si tu insistes pour aller au Pied de cochon, va falloir que je demande à Réjean Tremblay de me passer de l'argent.

Patrick (23h21) - Ok, ok, j'ai peut-être été dur avec Mme Marois. Mais j'en ai assez, des politiciens de carrìère si beiges. Même si je ne partage pas les convictions de gauche de ton nouveau député, je trouve que son élection est inspirante, surprenante, électrique. Alors voilà, peut-être que dans le cas de la chef du PQ, je reste à être convaincu. C'est vrai qu'elle a eu un début de campagne difficile au possible. La bonne nouvelle, c'est que les Québécois auront une opposition aux dents longues, énergique et expérimentée.

Pour le Pied de cochon, Michèle, je suis un rusé : je n'ai pas précisé, avant le pari, quel restaurant nous accueillerait. On a simplement dit que le perdant payait. Il y avait un trou dans ce contrat et je l'exploite sans aucune vergogne. Donc, ce sera le Pied de cochon: tout le monde sait que les camarades syndiqués qui ont été patrons (comme toi) reviennent dans la salle de rédaction avec un pont d'or, alors ne me fais pas pleurer, de grâce, sois bonne joueuse et admets ta défaite comme une grande. Prends exemple sur Mario Dumont!

Michèle (23h25) - Si au moins tu avais visé juste. Mais non! Tu as prédit 73 libéraux et 47 péquistes. Mais bon, j'avoue, j'étais dans le champ avec mes 80 libéraux et mes 41 péquistes. O.K. O.K., le Pied de cochon. Réjean, peux-tu me passer de l'argent?




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Amir élu, Françoise battue

    Pierre Foglia

    Amir élu, Françoise battue

    Bonsoir Québec! Bonsoir Mercier! Bonsoir Gouin! Bonsoir et merci à tous ceux qui ont rendu ceci possible! Merci pour cette raison d'espérer un autre... »

  • Les libéraux conservent Montréal

    Élections provinciales

    Les libéraux conservent Montréal

    L'une des plus grandes constantes aux élections québécoises demeure l'île de Montréal. Si les députés libéraux seront vraisemblablement aussi... »

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer