• Accueil > 
  • Débats 
  • > Quand Sean Couturier éclipse Evgeni Malkin 
Source ID:; App Source:

Quand Sean Couturier éclipse Evgeni Malkin

François Gagnon
La Presse

(Pittsburgh) Fidèle à ses habitudes, Maxime Talbot multipliait les blagues avec les journalistes dans le vestiaire des Flyers vendredi matin.

Quand je lui ai souligné à quel point Sean Couturier m'avait impressionné lors du premier match, il est soudainement devenu plus sérieux.

Et après m'avoir écouté défiler les compliments reliés au calme affiché par ce grand ados de 19 ans qui donne ses premiers coups de patin en carrière en séries éliminatoires et sa grande efficacité en défensive, Talbot m'a lancé : «Tu n'as rien vu encore. En plus d'afficher toutes les qualités défensives qui lui permettent d'affronter avec succès les meilleurs trios des équipes adverses, Sean est capable de marquer des buts. Il a des bonnes mains. Un bon tir. Il a beaucoup de qualités offensives et je suis convaincu qu'il enfilera des saisons de 25 à 30 buts dans la LNH.»

Après un match au cours duquel Couturier a signé son premier tour du chapeau en carrière pour aider les Flyers à renverser les Penguins 8-5 et signer une deuxième victoire consécutive dans la guerre de la Pennsylvanie, Talbot m'attendait triomphant dans le vestiaire des Flyers.

«Et puis! Je ne suis pas un menteur», que Talbot m'a lancé avec son sourire espiègle.

Malkin muselé

Sean Couturier a marqué trois buts important vendredi. Il a permis aux Flyers de niveler le score à deux reprises : une première fois avec 2,7 secondes à écouler en deuxième période pour égaler les chances 4-4; une deuxième fois 17 secondes après que Tyler Kennedy eut redonné les devants 5-4 aux Penguins en tout début de dernier engagement. Couturier a finalement scellé l'issue de la rencontre en marquant un premier but d'assurance après que Jaromir Jagr eut donné les devants (6-5) aux Flyers pour la première fois du match. Mais la bonne...

S'il s'est attiré les éloges des fans et des journalistes avec ces trois buts, Couturier s'est imposé dans l'oeil et le coeur de ses entraineurs et de ces des Penguins en muselant complètement Evgeni Malkin à cinq contre cinq pour un deuxième match de suite.

«C'est certainement un feeling spécial d'avoir marqué ces buts et d'avoir été efficace en défensive, mais bien honnêtement, c'est la victoire qui importe le plus à mes yeux», a lancé le jeune joueur de centre qui tenait entre ses doigts la rondelle commémorant son tour du chapeau.

Premier choix (huitième sélection) des Flyers lors du dernier repêchage, Couturier a terminé sa soirée de travail avec un différentiel de plus-4. Evgeni Malkin a terminé sa soirée de travail avec un différentiel de moins-4.

Une statistique qui explique, en partie, pourquoi les Penguins se retrouvent avec un recul de 0-2 à combler dans cette série.

Un recul inquiétant pour les partisans des Penguins et pour tous les observateurs qui les donnaient gagnants dans la série qui les oppose aux Flyers. Car les Flyers n'ont encore jamais échappé une série éliminatoire après s'être offert une avance de 2-0. Et comme ils revendiquent 17 victoires, c'est du solide.

Bon départ

Les deux défaites font bien sûr très mal aux Penguins. Mais ce qui fait plus mal encore, c'est que pour un deuxième match de suite, Sidney Crosby et ses Penguins ont une fois encore amorcé le match avec force. Et comment! Quinze secondes seulement s'étaient écoulées au cadran lorsque Sidney Crosby a donné les devants 1-0 à son équipe.

L'attaque à cinq a également débloqué. Blanchie en trois occasions lors de la première rencontre, Chris Kunitz a doublé l'avance des Penguins dès le première avantage numérique de la soirée.

Comme il avait dû le faire mercredi, l'entraîneur-chef des Flyers Peter Laviolette a aussitôt réclamé un temps d'arrêt pour calmer et/ou secouer ses joueurs.

Maxime Talbot, en désavantage numérique a ramené les Flyers dans la rencontre. Mais Paul Martin a redonné une avance de deux buts aux Penguins avant la fin du premier engagement.

Puis, le match s'est emballé avec quatre buts marqués en périodes médiane, cinq autres au dernier tiers.

Claude Giroux s'est également signalé dans le camp des Flyers signant lui aussi un tour du chapeau. Il a ajouté trois mentions d'aide.

Histoire d'offrir une source de consolation à ceux qui comptent les Penguins comme battus, j'aimerais rappeler que le Canadien a battu les Bruins, à Boston, lors des deux premiers matchs de la série opposant les deux équipes en première ronde l'an dernier. Et que les Bruins l'ont finalement emporté en prolongation lors de la septième et décisive rencontre. Cela dit, les Flyers sont bien meilleurs que le Canadien ne l'était l'an dernier.

La guerre de la Pennsylvanie change maintenant de front. Les Penguins rendront visite aux Flyers à Philadelphie à 15 h dimanche...

Entre les lignes

Le but de Sidney Crosby en début de match a égalé un record d'équipe alors que Greg Malone - le père de Ryan Malone qui évolue à Tampa Bay - avait marqué 15 secondes après le début d'un match de série le 8 avril 1981 à St.Louis...

Quant au but le plus rapide de l'histoire de la LNH en début de match éliminatoire, il a été inscrit par Don Kozak, des Kings de Los Angeles, le 17 avril 1977. Kozak avait marqué six secondes après la mise en jeu initiale aux dépens de Gerry Cheevers pour lancer les Kings vers une victoire de 7-4 aux dépens des Bruins de Boston...

S'il n'a pu célébrer sa soirée de deux points lors du premier match, Pascal Dupuis n'a pu savourer celle de vendredi soir non plus. Se faisant complice des premier et troisième buts de son équipe, le Lavallois a prolongé à 19 sa séquence de matchs consécutifs avec au moins un point. Dupuis affiche une récolte de 11 buts et 15 passes lors des 17 derniers matchs de la saison régulière et des deux premiers de la série opposant les Penguins aux Flyers...

Les amateurs de hockey de Pittsburgh ont établi un nouveau record vendredi alors qu'ils étaient 18 626 entassés dans les gradins du Consol Energy Center. La plus grosse foule de l'histoire des Penguins...




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Festival offensif à Pittsburgh

    Hockey

    Festival offensif à Pittsburgh

    Sean Couturier et Claude Giroux ont signé des tours du chapeau, vendredi, alors que les Flyers de Philadelphie ont battu les Penguins de Pittsurgh... »

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer