Après une hausse enregistrée mercredi, le nombre d’hospitalisations liées à la COVID-19 repart à la baisse jeudi, au moment où Québec signale également 1250 nouvelles infections et 10 décès supplémentaires dus au virus.

Publié le 11 août
Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

Ces 1250 nouveaux cas portent à 1 160 337 le nombre de personnes qui ont été infectées par la maladie depuis le début de la pandémie. La tendance sur sept jours est actuellement de 1040 cas, un chiffre en baisse depuis quelques semaines déjà au Québec.

Notons aussi que ces données ne reflètent qu’une partie des infections totales en raison de l’accès limité aux tests de dépistage par PCR. Par ailleurs, la proportion des tests de dépistage par PCR se révélant positifs au coronavirus demeure élevée, à environ 10,9 %.

On signale également 10 décès, pour un total de 16 098 morts associées à la COVID-19 à l’échelle de la province. Dans le réseau de la santé, les autorités ont signalé jeudi une baisse de 46 hospitalisations liées à la COVID-19, soit 145 nouvelles entrées et 191 sorties. En ce moment, 2056 patients sont hospitalisés en lien avec le virus, dont 55 aux soins intensifs, un chiffre stable par rapport à la veille (12 entrées, 12 sorties).

Sur ces 2056 patients, 694 ont été admis en raison d’un « diagnostic principal » de COVID-19 ; les autres l’ont été pour d’autres motifs, mais ont été déclarés positifs par la suite. Aux soins intensifs, 27 des 55 patients ont été admis en raison du virus, et 28 pour un « diagnostic secondaire ».

Le nombre de travailleurs de la santé absents est toutefois en hausse depuis quelques jours. Ils étaient en effet 4346 à devoir s’isoler jeudi pour des motifs liés à la COVID-19, ce qui représente une hausse de trois dans les 24 dernières heures. Mercredi, on avait enregistré une hausse significative de 140 travailleurs supplémentaires devant s’isoler.

Zoom sur la vaccination

Côté vaccination, 9974 doses supplémentaires ont été administrées lundi, dont une forte majorité de quatrièmes doses. Selon le site VaccinTracker Québec, un peu plus de 87,1 % de la population a jusqu’ici reçu au moins une dose, 83,72 % deux doses, 53,09 %, trois doses et à peine 17,6 % quatre doses.

En tout, 274 388 tests rapides ont été autodéclarés jusqu’à maintenant sur la plateforme du gouvernement, dont 229 511 positifs. Pour la seule journée de mercredi, 251 tests ont été déclarés, dont 202 positifs. Plus tôt cette semaine, mardi, 12 145 tests de dépistage ont été effectués, un chiffre relativement stable par rapport à la moyenne hebdomadaire.

Avec ou sans masque ?

Québec a déjà confirmé que le masque ne sera pas obligatoire pour les élèves lors de la prochaine rentrée scolaire, mais seulement « si la situation demeure la même ». Le gouvernement veut acquérir 30 millions de masques en vue de l’automne, signe que la possibilité d’une huitième vague est réelle. Le réseau universitaire québécois se prépare quant à lui à l’éventualité d’un changement de mesures.

Plus à l’est, l’Université de l’île du Prince-Édouard a d’ailleurs déjà annoncé qu’elle imposera le masque obligatoire dès le 25 août, dans tous ses lieux intérieurs.

« Les masques sont fortement recommandés dans les environnements extérieurs, en particulier lors d’évènements et de rassemblements, mais pas obligatoires. Tous les masques sont utiles, mais nous vous encourageons à porter le masque de la plus haute qualité et bien ajusté que vous pouvez vous procurer », a indiqué mardi la direction de l’établissement situé à Charlottetown.

Jeudi dernier, le directeur national de santé publique, le DLuc Boileau, avait confirmé que la septième vague n’était pas derrière nous, mais précisait que la situation s’améliorait, les indicateurs étant de plus en plus encourageants. La Santé publique dit toutefois craindre une remontée des cas à l’automne. Une nouvelle campagne de vaccination contre la COVID-19 sera d’ailleurs lancée dans les prochaines semaines.

Suivez la progression de la pandémie en temps réel dans notre page de graphiques interactifs