(Montréal) C’est officiel : finie l’obligation de porter le masque ! Dans les endroits publics, sauf dans les transports en commun et les établissements de santé, il est désormais permis de sourire à un inconnu.

Mis à jour le 15 mai
Léa Carrier
Léa Carrier La Presse

Julia Dougall-Picard ne croyait plus voir ce jour venir. « Je voyais la date et je me disais : ça ne se peut pas, ils vont la repousser », lance-t-elle.

Pas cette fois. Depuis samedi, le port du couvre-visage n’est plus obligatoire dans les endroits publics au Québec, sauf dans les transports en commun et les endroits où l’on donne des soins, tels les hôpitaux et les CHSLD.

« Trois clients m’ont dit que j’avais un beau sourire ! », s’exclame Julia, qui travaille dans un restaurant de la rue Saint-Denis. Si elle redoutait un peu la période d’adaptation, samedi matin, tout s’est fait très naturellement. « On est rentrés dans le rush et j’ai oublié que je n’avais pas de masque », dit-elle.

Ce n’est pas tout le monde, toutefois, qui l’a oublié. Beaucoup restent prudents et préfèrent garder le masque, a constaté La Presse sur le terrain. « Moi, ça ne me dérange pas [de porter le masque]. C’est plus par principe que parce que ça ne me tente pas d’attraper [la COVID-19] », affirme Félix Rainville.

PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, COLLABORATION SPÉCIALE

Félix Rainville

Sans craindre le virus, d’autres ont adopté le couvre-visage par simple confort. « Je me suis habituée et je me sens moins consciente de mon apparence », confie Joanie Pépin, croisée à la Grande Bibliothèque.

PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, COLLABORATION SPÉCIALE

Joanie Pépin

N’empêche, pour de nombreux Québécois, la levée du masque est une bouffée d’air frais. « Ça fait du bien. C’est sûr que ça fait du bien », lance Sylvie Côté.

PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, COLLABORATION SPÉCIALE

Sylvie Côté

Le nombre d’hospitalisations encore en baisse

Les 20 nouveaux décès rapportés samedi portent la moyenne quotidienne calculée sur sept jours à 20. La tendance est stable sur une semaine.

Le Québec a également observé samedi une baisse de 63 hospitalisations. Les 1691 personnes hospitalisées en ce moment représentent une diminution de 15 % sur une semaine. Avec 53 patients aux soins intensifs, on observe une baisse de 17 % sur une semaine.

Le nombre de personnes hospitalisées devrait continuer à diminuer au cours des prochains jours, le nombre de sorties continuant à dépasser celui des admissions. On recense en moyenne 43 patients de moins chaque jour.

Les 798 nouveaux cas rapportés samedi portent la moyenne quotidienne à 826. La tendance est ainsi en baisse de 32 % sur une semaine. Ces chiffres ne reflètent qu’une partie des infections totales, en raison de l’accès limité aux tests de dépistage par PCR.

Avec la collaboration de Pierre-André Normandin, La Presse