Avec le retrait du masque obligatoire dans les lieux publics à partir du 14 mai, la grande majorité des mesures de restriction sanitaires sont maintenant levées au Québec. Mais il en reste tout de même certaines. En voici les grandes lignes, tirées de rapports gouvernementaux et de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

Publié le 13 mai
Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

Là où le masque reste obligatoire

– Dans le transport collectif

– Dans les établissements de santé (centres hospitaliers, cliniques médicales, CHSLD et CLSC, à l’exception des services en santé mentale)

– Les cabinets privés où exercent les médecins, les infirmières et les infirmières auxiliaires

– Le transport aérien et les divers ministères fédéraux

– Les personnes qui ont eu la COVID-19 doivent porter le masque après leur période d'isolement durant cinq jours.

Là où le couvre-visage n’est plus obligatoire

– Tous les lieux publics du Québec, notamment les restaurants, les commerces, les dépanneurs, les épiceries ou encore les amphithéâtres

– Les écoles, cégeps et universités, ainsi que les centres de la petite enfance (CPE), tant pour les élèves que pour les professeurs ou éducateurs

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE

Le masque ne sera plus obligatoire dans les écoles.

– L’« essentiel » des mesures sanitaires est déjà levé depuis le 14 mars dernier au Québec, soit deux ans presque jour pour jour après le début de la pandémie au pays.

– Si les banques et les bureaux de poste sont réglementés par le gouvernement fédéral, ils ne font pas partie de l'administration publique centrale et peuvent donc choisir s’ils imposent le port du masque ou non.

Des recommandations qui demeurent

– Le port du masque dans les lieux publics reste « recommandé pour certains groupes », note le MSSS. Cette recommandation vise surtout les personnes vulnérables et les personnes âgées, notamment celles qui sont à risque de complications. Il est suggéré de porter le masque en présence de ces personnes, ou encore de pratiquer la distanciation sociale de deux mètres.

– Bien ventiler les lieux de travail et offrir des masques de qualité aux personnes qui en désireraient

– Continuer d’observer une bonne hygiène sanitaire, en se lavant les mains fréquemment et en nettoyant les surfaces communes.

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

La vaccination est toujours encouragée.

– Se faire vacciner. Les rendez-vous pour la quatrième dose ont d’ailleurs été ouverts la semaine dernière pour toutes les personnes de 18 ans et plus.