Le Québec observe vendredi une nouvelle hausse des décès attribués à la COVID-19, alors que les hospitalisations et les cas connaissent une forte tendance à la baisse depuis plusieurs semaines.

Mis à jour le 13 mai
Pierre-André Normandin
Pierre-André Normandin La Presse

Les 30 nouveaux décès rapportés vendredi portent la moyenne quotidienne calculée sur sept jours à 21. La tendance est en hausse de 16 % sur une semaine.

Pourtant, le Québec continue d’observer une forte tendance à la baisse des autres indicateurs. Vendredi, la province rapporte une baisse de 67 hospitalisations. Les 1754 personnes hospitalisées présentement représentent un recul de 15 % sur une semaine. Aux soins intensifs, les 59 patients représentent une diminution de 2 % sur une semaine.

Le nombre de personnes hospitalisées devrait continuer de diminuer au cours des prochains jours, le nombre de sorties continuant de surpasser les admissions. On recense en moyenne 42 patients de moins chaque jour.

Les 900 nouveaux cas rapportés vendredi portent la moyenne quotidienne à 865 et s’inscrivent aussi dans une forte tendance à la baisse. Ceux-ci ont diminué de 33 % sur une semaine.

Ces chiffres sur les cas ne reflètent vraisemblablement qu’une partie des infections totales, en raison de l’accès limité aux tests de dépistage par PCR. D’ailleurs, la part des tests de dépistage par PCR s’avérant positifs à la COVID-19 demeure élevée, à 7,6 %.

En plus des cas dépistés par tests PCR, 350 personnes ont également rapporté ces derniers jours avoir obtenu un résultat positif à un test rapide. Les cas autodéclarés, qui ne sont pas inclus dans les cas rapportés quotidiennement, ont diminué de 31 % depuis une semaine.

Impact de Pâques ?

Ce soubresaut dans les décès observés au Québec semble survenir dans la foulée des rassemblements survenus à Pâques. Dans les 7 à 10 jours ayant suivi ce long congé, les cas et les hospitalisations avaient brièvement augmenté chez les Québécois de 60 ans et plus. Les indicateurs étaient toutefois repartis à la baisse après quelques jours, signe que les éclosions avaient été restreintes et de courte durée.

La hausse des décès se concentre principalement chez les personnes de 80 ans et plus. Un peu plus de la moitié des décès survenus depuis une semaine sont survenus chez des personnes qui habitaient à domicile. Deux victimes sur cinq vivaient en résidence pour aînés ou en CHSLD.

Suivez la progression de la pandémie en temps réel dans notre page de graphiques interactifs