Les hospitalisations liées à la COVID-19 poursuivent leur baisse mercredi, au moment où Québec signale toutefois 23 décès supplémentaires et 1101 nouvelles infections.

Publié le 11 mai
Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

Ces 23 nouveaux décès rapportés mercredi portent la moyenne quotidienne calculée sur sept jours à 19. La tendance est stable sur une période d’une semaine.

On observe mercredi une baisse de 54 hospitalisations, qui se traduit par 111 nouvelles entrées et 165 sorties. À ce jour, 1847 patients demeurent donc hospitalisés, dont 62 se trouvent toujours aux soins intensifs, une baisse de quatre cas en 24 heures sur ce plan (sept entrées, 11 sorties).

Les 1847 personnes hospitalisées présentement représentent une baisse de 15 % sur une semaine. Aux soins intensifs, les 62 patients représentent une baisse de 21 % sur une semaine. Selon la tendance actuelle, le nombre de personnes hospitalisées devrait continuer à diminuer au cours des prochains jours, le nombre de sorties continuant à surpasser les admissions. On recense en moyenne 47 patients de moins chaque jour.

Dans de nouvelles projections diffusées mercredi, l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS) prévoit en effet « une diminution du nombre de nouvelles hospitalisations à environ 55 par jour », avec un intervalle entre 37 et 81. L’organisme anticipe également « une diminution des lits réguliers occupés par des patients COVID », pour atteindre les niveaux 2 et 3 définis par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), soit environ 1068 lits avec un intervalle entre 974 et 1171. Aux soins intensifs, on prévoit atteindre « environ 20 % des lits du niveau 1 défini par le MSSS », l’équivalent de 35 lits avec un intervalle entre 32 et 39.

Fait à noter : environ 42 % des patients atteints de la COVID-19 hospitalisés ont été admis en raison du coronavirus. À l’inverse, 58 % des patients ont été hospitalisés pour une autre raison, mais se sont avérés positifs à la COVID-19. Aux soins intensifs, cette même proportion est de 51-49 %.

Transmission et tests rapides

Québec signale également mercredi 1101 nouveaux cas de COVID-19, ce qui porte la moyenne quotidienne à 1007. La tendance est ainsi en baisse de 28 % sur une semaine. Ces chiffres ne reflètent vraisemblablement qu’une partie des infections totales, en raison de l’accès limité aux tests de dépistage par PCR. Plus tôt, lundi, la Santé publique a réalisé 16 440 tests de dépistage, un chiffre relativement stable par rapport à la moyenne hebdomadaire.

D’ailleurs, la part des tests de dépistage par PCR s’avérant positifs à la COVID-19 demeure significative, à 7,7 % selon les dernières données disponibles. En plus des cas dépistés par tests PCR, 448 personnes ont également rapporté ces derniers jours avoir obtenu un résultat positif à un test rapide. Les cas autodéclarés, qui ne sont pas inclus dans les cas rapportés quotidiennement, ont diminué de 29 % depuis une semaine.

Quelque 206 467 tests rapides ont pour l’instant été autodéclarés sur le site du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), dont plus de 169 050 ont présenté un diagnostic positif à la COVID-19.

Jusqu’ici, environ 6510 travailleurs de la santé sont toujours absents du réseau pour des raisons « liées à la COVID-19 », soit un retrait préventif, un isolement, ou parce qu’ils sont encore en attente de résultats de dépistage.

Côté vaccination, un peu plus de 18 785 doses supplémentaires ont été administrées mardi, auxquelles s’ajoutent environ 465 vaccins donnés avant le 10 mai qui n’avaient pas encore été comptabilisés. La province a maintenant surpassé le cap des 20 millions de doses administrées depuis le début de la pandémie, en incluant les personnes vaccinées à l’extérieur du Québec.

Avec Pierre-André Normandin