Le Québec repasse mercredi au-dessus de la barre des 1500 hospitalisations liées à la COVID-19, au moment où la province recense 3761 nouvelles infections et 12 décès supplémentaires. La campagne de vaccination reprend toutefois un peu de vitesse.

Mis à jour le 6 avril
Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse
Pierre-André Normandin
Pierre-André Normandin La Presse

Ces 12 nouveaux décès rapportés portent la moyenne quotidienne calculée sur sept jours à 14. La tendance est en hausse de 28 % sur une période d’une semaine.

Québec signale par ailleurs 3761 nouveaux cas, ce qui porte la moyenne quotidienne à 2979. La tendance est ainsi en hausse de 35 % sur une semaine. Ces chiffres ne reflètent toutefois vraisemblablement qu’une partie des infections totales, en raison de l’accès limité aux tests de dépistage par PCR.

Lundi, la Santé publique a néanmoins réalisé 24 249 tests de dépistage, un chiffre en hausse par rapport à la moyenne hebdomadaire. D’ailleurs, la part des tests de dépistage par PCR s’avérant positif à la COVID-19 demeure très élevée, à 17,4 %.

En plus des cas dépistés par tests PCR, 2708 personnes ont également rapporté ces derniers jours avoir obtenu un résultat positif à un test rapide. Les cas autodéclarés, qui ne sont pas inclus dans les cas rapportés quotidiennement, ont augmenté de 23 % depuis une semaine. Jusqu’ici, plus de 154 900 tests rapides ont été autodéclarés sur la plateforme web du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). Du nombre, environ 124 850 d’entre eux présentaient un diagnostic positif à la COVID-19.

Encore sous pression dans le réseau

Dans le réseau de la santé, on recense mercredi une nouvelle augmentation de 61 hospitalisations liées au virus dans les soins réguliers, qui découle de 226 nouvelles entrées et 165 sorties. À ce jour, 1540 patients demeurent hospitalisés, dont 66 se trouvent toujours aux soins intensifs. Il s’agit d’une baisse de trois cas en 24 heures sur ce plan (10 entrées, 13 sorties).

Pour l’heure, les 1540 personnes hospitalisées présentement représentent une augmentation de 28 % sur une semaine. Aux soins intensifs, les 66 patients représentent une augmentation de 10 % sur une semaine.

Selon la tendance actuelle, le nombre de personnes hospitalisées devrait continuer d’augmenter au cours des prochains jours, le nombre d’admissions continuant de surpasser les sorties. On recense en moyenne 49 patients de plus chaque jour. Dans de nouvelles modélisations parues mercredi, l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS) prévoit d’ailleurs que dans les deux prochaines semaines, le nombre de nouvelles entrées à l’hôpital augmentera à « à environ 265 par jour », avec un intervalle de confiance situé entre 230 et 304.

Le nombre de lits réguliers occupés par des patients atteints de la COVID-19 devrait se situer au niveau 4 défini par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). Aux soins intensifs, où la tendance demeure plus stable, on devrait demeurer « à environ 60 % des lits du niveau 1 défini par le MSSS », affirme l’INESSS.

Dans son rapport, l’Institut rappelle aussi que « plusieurs personnes sont hospitalisées pour une raison autre que la COVID-19, mais sont ensuite déclarées positives (diagnostic secondaire) lors de leur admission ou durant leur séjour ». Cette proportion représenterait « un peu plus de la moitié des lits réguliers et environ un tiers des lits aux soins intensifs ».

Côté vaccination, la campagne québécoise reprend un peu du galon. Mardi, 19 270 doses supplémentaires ont été administrées, auxquelles s’ajoutent 640 vaccins donnés avant le 5 avril qui n’avaient pas encore été officiellement comptabilisés. Depuis le début, près de 19,1 millions de doses ont été administrées par le Québec, en incluant les personnes vaccinées à l’extérieur de la province.

  • Part des Québécois ayant reçu une dose : 86,7 %
  • Part des Québécois ayant reçu deux doses : 83,0 %
  • Part des Québécois ayant reçu trois doses : 50,5 %

Mardi, le directeur national de santé publique par intérim, le DLuc Boileau, a confirmé qu’il donne le feu vert à l’élargissement de l’administration de la quatrième dose de vaccin aux Québécois de 60 ans et plus. Une campagne de vaccination de la population générale est par ailleurs « dans les cartons » pour l’automne.

Suivez la progression de la pandémie en temps réel dans notre page de graphiques interactifs