La hausse des cas de COVID-19 se poursuit au Québec. La province surpasse mercredi la barre des 3000 nouvelles infections — un sommet depuis le début du mois de février — et les hospitalisations subissent encore une hausse marquée. On recense pendant ce temps huit décès supplémentaires liés au virus.

Mis à jour le 30 mars
Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

Ce sont précisément 3067 nouveaux cas que rapporte le gouvernement mercredi, ce qui porte la moyenne quotidienne calculée sur sept jours à 2207. Il faut remonter au 4 février pour surpasser la barre des 3000 infections au Québec. La tendance est actuellement en hausse de 65 % sur une semaine. Il convient toutefois de rappeler que ces chiffres sont moins représentatifs en raison des limites dans l’accès aux tests de dépistage par PCR, imposées depuis maintenant plusieurs semaines.

Par ailleurs, 2381 personnes ont également rapporté lundi avoir obtenu un résultat positif à un test rapide. Les cas autodéclarés, qui ne sont pas inclus dans les cas rapportés quotidiennement, sont en hausse de 140 % depuis une semaine.

Jusqu’ici, près de 134 000 tests rapides ont été « autodéclarés » sur la plateforme du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), dont plus de 106 780 ont présenté un diagnostic positif de la COVID-19. Plus tôt, lundi, la Santé publique a également réalisé 20 475 tests de dépistage, un chiffre relativement stable par rapport à la moyenne hebdomadaire. Le taux de positivité est présentement de 17,1 %.

Un réseau sous pression

Dans le réseau de la santé, les autorités observent une hausse de 47 hospitalisations dues à la COVID-19 aux soins réguliers, qui résulte de 148 nouvelles entrées et 101 sorties. Le Québec atteint ainsi à nouveau la barre des 1200 patients hospitalisés en lien avec la maladie. Du nombre, 60 d’entre eux se trouvent toujours aux soins intensifs, une baisse de trois cas sur ce plan en 24 heures (huit entrées, 11 sorties).

À ce jour, les 1200 personnes hospitalisées représentent une hausse de 16 % sur une semaine. Aux soins intensifs, les 60 patients représentent une augmentation de 20 % sur une semaine.

Dans de nouvelles modélisations parues mercredi, l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS) remarque d’ailleurs que « pour la première fois depuis le pic de la cinquième vague (mi-janvier), le nombre de nouvelles hospitalisations est en augmentation (18 %) par rapport à la semaine précédente (527 versus 447) », et ce, dans tous les groupes d’âge et toutes les régions.

L’organisme gouvernemental prévoit dans les deux prochaines semaines une hausse du nombre de nouvelles hospitalisations « à environ 200 par jour », avec un intervalle de confiance entre 167 et 230. Le nombre de lits réguliers occupés par des patients COVID se situerait ainsi entre les niveaux 3 et 4 définis par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). Aux soins intensifs, on atteindrait plutôt environ 50 % du niveau 1 défini par le MSSS.

Globalement, le nombre de personnes hospitalisées devrait effectivement continuer à progresser dans les prochains jours, le nombre d’admissions augmentant plus rapidement que les sorties. On observe la même tendance aux soins intensifs, où les admissions surpassent quotidiennement les sorties depuis quelques jours.

Les huit nouveaux décès portent quant à eux la moyenne quotidienne à 11. La tendance est en hausse de 30 % sur une semaine.

Côté vaccination, la campagne québécoise regagne un peu de terrain depuis quelques jours, mais demeure au ralenti. Mardi, environ 8850 doses supplémentaires ont été administrées, dont plus de 3380 étaient des troisièmes doses. En incluant les personnes vaccinées à l’extérieur de la province, celle-ci a administré plus de 18,9 millions de doses depuis le début de la pandémie.

  • Part des Québécois ayant reçu une dose : 86,6 %
  • Part des Québécois ayant reçu deux doses : 82,9 %
  • Part des Québécois ayant reçu trois doses : 50,1 %

Avec Pierre-André Normandin, La Presse

Suivez la progression de la pandémie en temps réel dans notre page de graphiques interactifs