Au moment où le premier ministre François Legault doit annoncer de nouveaux allègements aux règles sanitaires, le Québec recense mardi 85 décès supplémentaires liés au virus et une nouvelle baisse des hospitalisations dans son réseau de la santé.

Mis à jour le 25 janvier
Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

Ces 85 décès supplémentaires portent la moyenne quotidienne à 69. La tendance sur une semaine demeure ainsi en hausse d’environ 14 %, mais marque toujours un fort ralentissement de leur croissance depuis quelques jours déjà.

Après une hausse de 16 hospitalisations lundi, les autorités enregistrent mardi une baisse de 21 lits occupés pour la COVID-19 dans le réseau québécois, qui se traduit par 272 nouvelles entrées et 293 sorties en plus. À ce jour, 3278 patients demeurent hospitalisés en lien avec le virus, dont 263 se trouvent toujours aux soins intensifs, un chiffre resté stable dans les 24 dernières heures (33 entrées, 33 sorties).

Côté vaccination, tout près de 82 200 doses supplémentaires ont été administrées dans la journée de lundi, auxquelles s’ajoutent 4290 vaccins donnés avant le 24 janvier qui n’avaient pas encore été comptabilisés.

En incluant les personnes vaccinées à l’extérieur de la province, ce sont jusqu’ici 17,5 millions de doses qui ont été données à des Québécois.

La vaccination chez les 5 à 11 ans continue toutefois de progresser lentement. À peine 600 enfants ont reçu leur première dose lundi. Pour l’heure, un peu plus de 61 % d’entre eux ont reçu une dose. Rappelons que l’administration des deuxièmes doses chez ces mêmes jeunes progresse plus rondement, avec plus de 6500 vaccins donnés ce lundi. Plus de 10 % des 5 à 11 ans étaient pleinement vaccinés en date de mardi.

Les 2977 nouveaux cas que la Santé publique rapporte ce mardi portent quant à eux la moyenne quotidienne à 5017, une tendance qui est à la baisse depuis déjà un moment. Il convient toutefois de rappeler que celles-ci ne sont pas représentatives de la situation épidémiologique en raison des limites imposées au dépistage, qui est maintenant réservé à certains groupes de la population.

Dimanche, la Santé publique a néanmoins réalisé 22 818 tests de dépistage, un chiffre relativement stable par rapport à la moyenne hebdomadaire.

Ces nouvelles données sont rendues publiques alors que le premier ministre François Legault doit faire le point sur la COVID-19 à 14 h. Il sera accompagné du ministre de la Santé, Christian Dubé, et du nouveau directeur national de santé publique par intérim, le DLuc Boileau. Une série d’allégements pourraient être annoncés, selon les informations de La Presse, dont la réouverture des salles à manger des restaurants sous certaines conditions et la reprise du sport chez les jeunes à partir du 31 janvier.

La réouverture des salles de spectacle, elle, pourrait se faire la semaine suivante, soit le 7 février. En point de presse lundi, la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, avait affirmé que le feu vert de la Santé publique pourrait arriver « assez rapidement » sur ce plan, mais elle avait toutefois refusé de s’engager dans un échéancier ou même d’évoquer une date.

Avec Pierre-André Normandin

Suivez la progression de la pandémie en temps réel dans notre page de graphiques interactifs.