Le variant Omicron risque de changer le visage de la pandémie. Près d’un mois après son identification, il se propage à un rythme inédit et semble échapper en partie aux vaccins. « Je suis vraiment inquiète », dit Roxane Borgès Da Silva, professeure à l’École de santé publique de l’Université de Montréal. Déjà, plus de 80 pays ont enregistré des cas de contamination à ce variant. « Si les cas augmentent beaucoup de jour en jour, il y a de bonnes chances que ce soit dû à Omicron », ajoute l’immunologiste André Veillette, membre de l’Institut de recherches cliniques de Montréal et du groupe de travail fédéral sur les vaccins contre la COVID-19. « Mais les pays ne testent pas tous de façon égale. Donc, je pense qu’il y a des pays qui sous-estiment les cas d’Omicron. » Le point sur la situation dans le monde.

Publié le 18 déc. 2021
Suzanne Colpron
Suzanne Colpron La Presse

Royaume-Uni

Population pleinement vaccinée : 70 %

Nouveaux cas : 93 pour 100 000 habitants

Au Royaume-Uni, les cas d’Omicron doublent environ tous les deux jours. Vendredi, le pays a enregistré pour le troisième jour de suite un nouveau record d’infections, avec 93 045 nouveaux cas en 24 heures, « un raz-de-marée » dû au variant Omicron, selon le gouvernement. Le pays déplore déjà plus de 147 000 morts de la COVID-19. « Je pense que ceux qui font le plus d’analyses sur Omicron, c’est probablement au Royaume-Uni », souligne André Veillette. À titre de comparaison, on compte 14 cas pour 100 000 habitants au Canada.

États-Unis

Population pleinement vaccinée : 61 %

Nouveaux cas : 37 pour 100 000 habitants

La proportion des cas dus à Omicron a été multipliée par sept au cours de la dernière semaine, aux États-Unis, passant de 0,4 % à 3 % des cas, selon les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC). À ce jour, 37 États ont signalé au moins un cas lié à ce variant. Les CDC ont analysé 43 de ces cas : 80 % des gens contaminés étaient complètement vaccinés, 32 % avaient reçu une dose de rappel et 14 % avaient déjà eu la maladie. Le président Joe Biden a prédit un « hiver de maladie grave et de mort » aux non-vaccinés.

Danemark

Population pleinement vaccinée : 77 %

Nouveaux cas : 129 pour 100 000 habitants

Avec le Royaume-Uni, le Danemark est un des pays dans le monde à avoir détecté le plus de cas d’Omicron sur son territoire. Pour tenter de freiner la flambée de nouveaux cas, le gouvernement accélère l’administration des doses de rappel et la vaccination des enfants. Il demande également aux habitants du pays de limiter leurs contacts sociaux. Vendredi, le pays a enregistré un nouveau record de plus de 11 000 cas et un nouveau sommet de plus de 2500 cas d’Omicron.

France

Population pleinement vaccinée : 72 %

Nouveaux cas : 76 pour 100 000 habitants

La France durcit les conditions d’entrée sur son territoire pour les voyageurs en provenance du Royaume-Uni, alors que les hôpitaux continuent à se remplir. Le but est de tenter de maîtriser la cinquième vague causée par le variant Delta et d’endiguer Omicron. Aux dernières nouvelles, 240 cas de contamination par le variant Omicron avaient été détectés.

Espagne

Population pleinement vaccinée : 80 %

Nouveaux cas : 53 pour 100 000 habitants

La souche dominante en Espagne continue d’être le variant Delta, mais le pays a recensé plus de 40 cas dus à Omicron. La moitié de ces cas étaient liés à des voyages à l’étranger et l’autre moitié à la transmission communautaire.

Italie

Population pleinement vaccinée : 74 %

Nouveaux cas : 34 pour 100 000 habitants

Depuis jeudi et jusqu’au 31 janvier, l’Italie exige un test PCR négatif pour tous les voyageurs en provenance de l’Union européenne. Les personnes non vaccinées doivent respecter une quarantaine de cinq jours.

Allemagne

Population pleinement vaccinée : 70 %

Nouveaux cas : 51 pour 100 000 habitants

Le gouvernement allemand s’attend à une « vague massive » de nouvelles contaminations liée à la diffusion fulgurante d’Omicron. Le pays, fortement touché depuis cet automne par le variant Delta, note toutefois une légère baisse du nombre de nouveaux cas depuis le retour de nombreuses restrictions.

Suisse

Population pleinement vaccinée : 67 %

Nouveaux cas : 107 pour 100 000 habitants

La Suisse a de « deux à trois semaines de retard » dans l’évolution épidémiologique du variant Omicron par rapport à d’autres pays, selon le gouvernement. Dans l’espoir de garder le contrôle, de nouvelles mesures anti-COVID-19 vont être mises en application lundi : télétravail obligatoire et preuve vaccinale exigée dans la majorité des lieux publics. De plus, pendant les Fêtes, les réunions privées seront limitées à 10 personnes, enfants compris, si l’un des invités de 16 ans ou plus n’est pas vacciné ou guéri de la COVID-19.

Eswatini

Population pleinement vaccinée : 25 %

Nouveaux cas : 93 pour 100 000 habitants

L’Eswatini, anciennement connu sous le nom de Swaziland, enregistre la plus grande accélération de nouveaux cas de COVID-19 (+ 119 % par rapport à la semaine précédente) dans le monde, selon un bilan de l’Agence France-Presse. Suivent l’Argentine (+ 66 %), l’Afrique du Sud (+ 54 %), le Canada (+ 44 %) et l’Australie (+ 43 %). Le Brésil, l’Autriche, la Roumanie, la Hongrie et la Belgique, de leur côté, observent des baisses.

Afrique du Sud

Population pleinement vaccinée : 27 %

Nouveaux cas : 40 pour 100 000 habitants

Le variant Omicron, qui a été identifié en novembre au Botswana, puis en Afrique du Sud, a fait bondir de façon phénoménale les infections en Afrique du Sud, de loin le pays le plus touché du continent africain par la pandémie. Mais, pour l’instant, les hospitalisations et les décès restent moins nombreux que lors des précédentes vagues, constatent les autorités.

Avec l’Agence France-Presse et le New York Times