Dans la foulée de la propagation de la COVID-19 à Montréal, les cliniques de dépistage ont débordé vendredi de patients présentant des symptômes ou ayant été en contact avec des personnes testées positives au virus. Pour faire face à la demande, différents CIUSSS ont commencé à utiliser des tests rapides dans les files d’attente tout en augmentant leur capacité.

Mis à jour le 17 déc. 2021
Lila Dussault
Lila Dussault La Presse

« Pour le moment, effectivement, on est très occupé, a confirmé d’emblée Jocelyne Boudreault, porte-parole du CIUSSS Centre-Sud de l’île de Montréal. Tous nos rendez-vous sont pris [pour des tests de dépistage]. On est complet à l’Hôtel-Dieu et on a distribué 400 tests rapides à 400 personnes qui étaient symptomatiques. »

La situation est semblable du côté du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal. « Nous notons actuellement des délais d’attente qui peuvent aller jusqu’à trois heures à certains moments de la journée selon le centre de dépistage », a détaillé par courriel Christian Merciari, conseiller en communication pour ce CIUSSS.

Selon les informations de La Presse, la clinique de dépistage du Stade olympique était complète en début d’après-midi vendredi. Sur la rue Chauveau, dans l’est de Montréal, la file d’attente des personnes voulant d’être dépistées s’étirait sur plus de 350 mètres. Les patients rencontrés sur place ont affirmé attendre depuis plus de deux heures et demie. Chacun d’eux avait eu un contact avec une personne atteinte de la COVID-19 ou présentait des symptômes.

PHOTO DOMINICK GRAVEL, LA PRESSE

Une longue file d’attente devant la clinique de dépistage de la rue Chauveau, à Montréal.

L’attente est moins longue dans le CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal, où des tests de dépistage rapides ont commencé à être utilisés vendredi dans les files d’attente. Une pratique que ce CIUSSS entend maintenir, a indiqué à La Presse par courriel Carl Thériault, spécialiste en relation avec les médias pour ce CIUSSS. « Le délai moyen d’attente à nos deux sites (CLSC Parc-Extension et De la Montagne, près de l’Hôpital général juif) est de 70 minutes. Lorsque le site De La Montagne atteint sa pleine capacité, nous redirigeons les gens vers le site du CLSC Parc-Extension avec un rendez-vous pour le même jour. Au pis aller, un rendez-vous est fixé pour le lendemain. »

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Des gens font la file a la clinique de dépistage à l’hôpital Douglas de Verdun.

Le site De La Montagne a une capacité de 700 tests par jour, contre 500 au site de Parc-Extension, précise Karl Thériault. Il faut compter une quinzaine d’heures pour recevoir le résultat d’un test de dépistage.

« Le CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal a normalement une capacité de dépistage de 1750 tests par jour. Actuellement, nous en réalisons environ 3000 par jour pour répondre à la demande accrue », a spécifié par courriel Hélène Bergeron-Gamache, relationniste. Ce CIUSSS prévoit déployer des tests de dépistage rapides dans les files d’attente dès la fin de la journée de vendredi. Pour les tests réguliers, les résultats sont communiqués dans un délai d’un à quatre jours.

« Nous travaillons actuellement pour augmenter davantage notre capacité et fonctionnons à plein régime pour répondre à la demande et ainsi dépister le plus possible », a ajouté Mme Bergeron-Gamache.