À compter de lundi, les garderies québécoises offriront aux parents des tests rapides de dépistage de la COVID-19 pour les enfants présentant des symptômes du virus, a annoncé Québec jeudi.

Publié le 2 déc. 2021
Florence Morin-Martel
Florence Morin-Martel La Presse

Les employés des garderies ne seront toutefois pas autorisés eux-mêmes à effectuer le test rapide. « Ces tests rapides pourront être utilisés par les parents à la maison », lit-on dans le communiqué de presse du ministère de la Santé et des Services sociaux. S’il se révèle positif, il sera nécessaire de confirmer le résultat dans un centre de dépistage, en raison d’une « fiabilité moindre » de ces tests par rapport à ceux utilisés en laboratoire.

En plus de prévenir les éclosions, cette nouvelle mesure s’inscrit dans la volonté d’amener « plus d’autonomie dans la façon de dépister les Québécoises et Québécois », écrit le ministère. Le fait de distribuer des tests rapides dans les garderies québécoises répond à une demande de celles-ci, en plus de « simplifier le quotidien des parents à l’approche des Fêtes ».

« On le sait, il y a beaucoup de désagrément à amener les enfants dans les centres de dépistage », a précisé la Dre Mylène Drouin, directrice régionale de la Santé publique de Montréal, lors d’un point de presse tenu mercredi.

Au sujet de l’utilisation des tests rapides, Dre Mylène Drouin a affirmé qu’il y avait « quand même une perspective de les utiliser dans certains contextes spécifiques et peut-être de les étendre ». Reste à voir si ces tests seront aussi efficaces avec les variants, a-t-elle ajouté.

Avec Henri Ouellette-Vézina, La Presse