La tendance à la hausse de la COVID-19 se poursuit au Québec, alors que la province rapporte mercredi 1146 nouveaux cas et deux décès supplémentaires. Après une hausse la veille, le nombre d’hospitalisations diminue, pendant que la vaccination semble s’accélérer encore davantage.

Mis à jour le 2 déc. 2021
Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

Ces 1146 nouveaux cas portent en effet la moyenne des nouveaux cas quotidiens à 995 sur une période de sept jours, soit une hausse de 28 %. Les deux décès supplémentaires, quant à eux, maintiennent la moyenne quotidienne à deux, une tendance qui est plutôt en légère baisse.

Mercredi, le Québec avait recensé 1196 cas, un sommet en termes de nouvelles infections quotidiennes depuis la fin de la troisième vague dans la province. La dernière fois que le Québec avait atteint cette barre remontait en effet au 21 avril. À ce moment, on comptait environ une dizaine de décès liés au virus par jour.

Au sein du réseau de la santé, on observe toutefois jeudi une diminution de 12 hospitalisations, soit 18 nouvelles entrées et 30 sorties, repassant ainsi sous la barre des 230. À l’heure actuelle, 227 patients demeurent hospitalisés en lien avec la COVID-19, dont 53 se trouvent toujours aux soins intensifs, une hausse d’un cas en 24 heures. Ce sont les hospitalisations qui seront surtout surveillées par les autorités à l’approche des Fêtes pour déterminer les mesures qui seront en place.

Dans de nouvelles modélisations publiées jeudi, l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS) a toutefois prévenu jeudi que les taux d’occupation des lits réguliers et aux soins intensifs « pourraient connaître une légère augmentation » dans le Grand Montréal au cours des prochaines semaines. Dans le reste du Québec, ces mêmes taux d’occupation « devraient augmenter » également, selon l’organisme gouvernemental, qui précise par ailleurs que « l’effet du variant Omicron » sera intégré dans ses analyses « lorsque des estimés fiables sur sa transmissibilité, sa sévérité et son potentiel d’échappement vaccinal seront connus ».

Les cas continuent de toucher principalement les personnes n’ayant pas reçu de dose de vaccin, qui représentent plus de 530 nouveaux cas par jour. Les non-vaccinés continuent par ailleurs d’être plus à risque d’hospitalisation que les personnes adéquatement vaccinées.

État de la vaccination

Côté vaccination, les autorités ont administré mercredi un peu plus de 26 560 doses supplémentaires, auxquelles s’ajoutent un millier de vaccins donnés avant le 1er décembre qui n’avaient pas encore été comptabilisés. La campagne est toujours propulsée par la prise de rendez-vous chez les 5-11 ans, d’autant plus que la vaccination dans les écoles est lancée depuis peu.

En incluant les usagers vaccinés à l’extérieur de la province, ce sont tout près de 13,9 millions de doses qui ont jusqu’ici été données à des Québécois. Au total, 81,2 % des Québécois ont eu une dose, pendant que 78 % d’entre eux sont adéquatement vaccinés. Par ailleurs, 16,5 % des 5 à 11 ans ont eu leur première dose, et 21,8 % de ces jeunes ont rendez-vous pour être vaccinés.

Mardi, la province a réalisé 35 725 tests de dépistage, ce qui représente un chiffre relativement stable par rapport à la moyenne hebdomadaire.

En soirée mercredi, le premier ministre François Legault a soutenu que si le Québec « reste dans ces niveaux-là », soit 1200 cas et 239 hospitalisations, « on va être capable d’avoir un beau Noël et un beau jour de l’An ». « Très peu de personnes sont hospitalisées. C’est vraiment sous contrôle », a-t-il fait valoir, en réitérant qu’il n’est aucunement envisagé de resserrer les consignes sanitaires pour le moment.

Avec Pierre-André Normandin, La Presse

Suivez la progression de la pandémie en temps réel dans notre page de graphiques interactifs