(Québec) Le premier ministre François Legault paraît plus optimiste que son ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, quant à l’évolution de la pandémie de COVID-19. « Si ça reste dans ces niveaux-là », 1200 cas et 239 hospitalisations, « on va être capable d’avoir un beau Noël et un beau jour de l’An » selon lui.

Publié le 1er déc. 2021
Tommy Chouinard
Tommy Chouinard La Presse

Il croit que le rythme de la vaccination des 5 à 11 ans augmente les chances de porter à 20 ou 25 le nombre de convives à la maison dans le temps des Fêtes.

Lors d’une mêlée de presse mercredi dans un centre de vaccination de Lévis, il a relativisé la tendance à la hausse du nombre de cas. « C’est beaucoup chez les 5-11 ans. Donc une fois qu’ils vont être vaccinés, on va pouvoir voir le nombre de cas être réduit », a-t-il affirmé. Pour lui, « ça peut juste s’améliorer avec la vaccination des 5 à 11 ans ».

« Très peu de personnes, 239, sont hospitalisées. C’est vraiment sous contrôle », a ajouté le premier ministre qui qualifie ce nombre de « relativement bas ». Il n’est donc aucunement envisagé de resserrer les consignes sanitaires selon lui.

  • INFOGRAPHIE LA PRESSE

  • INFOGRAPHIE LA PRESSE

1/2
  •  
  •  

Il a souligné que 240 000 enfants de 5 à 11 ans ont reçu une première dose du vaccin ou ont pris rendez-vous. Cela représente une proportion de 37 % de ce groupe d’âge. « Et ça commence dans les écoles. Alors c’est un bon début, un bon lancement », a-t-il soutenu.

Ce « bon lancement » va « aider à avoir une couverture (vaccinale) dans notre société et ça va aider à ce qu’on se donne des chances que pendant le temp des Fêtes on soit capable d’augmenter à 20-25 le nombre de personnes dans nos maisons ».

  • INFOGRAPHIE LA PRESSE

  • INFOGRAPHIE LA PRESSE

  • INFOGRAPHIE LA PRESSE

1/3
  •  
  •  
  •  

« On suit la situation de proche, de jour en jour, le DArruda va nous faire une recommandation. Et je le redis à tous les Québécois : soyez prudents d’ici Noël pour qu’on se donne le maximum de chances d’avoir des moyens partys pendant le temps des fêtes », a-t-il ajouté.

  • INFOGRAPHIE LA PRESSE

  • INFOGRAPHIE LA PRESSE

  • INFOGRAPHIE LA PRESSE

1/3
  •  
  •  
  •  

« On ne veut pas aller trop loin, trop vite »

En matinée, Christian Dubé appelait à la prudence et refusait pour l’instant de soutenir l’idée d’un Noël à 25 convives.

Le premier ministre, lui, pense à Noël, pense en Québécois comme tout le monde, moi inclus. On a hâte, mais en ce moment, si on ne veut pas aller trop loin, trop vite […], il faut rester prudents.

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

« Je pense qu’il est tout à fait normal – et je n’en ai même pas parlé avec le premier ministre – qu’on ait le goût de retrouver Noël. Je pense que c’est dans ce contexte-là qu’il l’a dit », a poursuivi M. Dubé. « Par contre, de notre côté, ce que j’ai voulu rappeler avec le Dr Arruda, c’est que les mesures actuelles, parfois, on les oublie. » « En ce moment, les partys privés, ce sont 10 personnes, et c’est ça qu’on a voulu rappeler », a encore insisté le ministre de la Santé.

Henri Ouellette-Vézina, La Presse