Québec a rapporté 1171 nouveaux cas de COVID-19 ainsi que 3 décès supplémentaires samedi. Le nombre d’hospitalisations a diminué, puisqu’une personne de moins est hospitalisée en raison des suites du virus.

Mis à jour le 27 nov. 2021
Coralie Laplante
Coralie Laplante La Presse
Pierre-André Normandin
Pierre-André Normandin La Presse

Les cas recensés samedi portent à 870 la moyenne des nouveaux cas quotidiens calculée sur sept jours. La tendance est à la hausse de 31 % sur une semaine.

Les trois décès supplémentaires portent à trois la moyenne quotidienne. La tendance sur une semaine est ainsi en légère hausse. On déplore 11 574 morts liées à la COVID-19 depuis le début de la pandémie.

Au total, 205 personnes sont hospitalisées en raison des suites de la COVID-19. Parmi elles, 48 patients se trouvent aux soins intensifs, soit cinq de plus que la veille.

Le nombre de cas augmente rapidement tant chez les vaccinés que chez les non-vaccinés. Mais les personnes n’ayant reçu aucune dose continuent de représenter la majorité des nouveaux cas de COVID-19. Ainsi, on fait état de 502 nouveaux cas en moyenne par jour chez les non-vaccinés, contre 327 chez les personnes pleinement vaccinées. Le taux d’infection est de 289 cas par million chez les non-vaccinés contre 50 cas par million chez les adéquatement vaccinés.

En date de vendredi, 80 % des Québécois avaient reçu au moins une première dose de vaccin. Au total, 77,8 % de la population est adéquatement vaccinée. Près de 30 000 enfants de 5 à 11 ans ont été vaccinés depuis trois jours, soit 4,6 % de ce groupe d’âge.

Le virus circule toujours

La courbe de cas vient de repasser au-dessus du seuil des 10,3 nouveaux cas pour 100 000 habitants. Il s’agissait du seuil d’alerte qui marquait l’entrée en zone rouge au Québec, dans le système de paliers élaboré à l’automne 2020.

Toutefois, il est encore trop tôt pour parler du début d’une cinquième vague comme on le voit en Europe, selon le virologue Benoit Barbeau, professeur au département des sciences biologiques de l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

« On dirait que la quatrième vague s’étire », estime M. Barbeau. Le virologue souligne que des assouplissements aux mesures sanitaires ont eu lieu, mais que le virus circule toujours.

Avec le temps des Fêtes, les températures plus froides, les gens sont plus à l’intérieur. Et avec l’ajout d’un tel variant [Omicron], on peut entrevoir [un] scénario catastrophe comme étant loin d’être impossible.

Benoit Barbeau, virologue

La réponse du vaccin face à ce nouveau variant est encore à étudier, souligne Benoit Barbeau.

Le variant Omicron suscite l’inquiétude

Depuis vendredi, tant Ottawa que Washington interdisent l’entrée des voyageurs en provenance de l’Afrique australe au pays. Le variant Omicron, qui a d’abord été détecté en Afrique du Sud, est possiblement très contagieux.

Plusieurs pays ont annoncé avoir recensé des cas du nouveau variant samedi parmi leurs citoyens, dont la République tchèque, le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Italie.

Avec Lila Dussault, La Presse