Plus de 200 personnes, majoritairement des employés de Postes Canada opposés à la vaccination obligatoire des fonctionnaires fédéraux, ont manifesté dimanche après-midi.

Mayssa Ferah
Mayssa Ferah La Presse

L’évènement avait lieu devant l’établissement de Postes Canada dans l’arrondissement de Saint-Laurent, à Montréal.

Alors que la période des Fêtes approche à grands pas, ces travailleurs réticents à la vaccination contre la COVID-19 se retrouveront en congé sans solde d’ici vendredi s’ils ne changent pas d’avis.

D’autres personnes, comme le militant opposé aux mesures sanitaires François Amalega, étaient présentes pour réitérer leur opposition.

PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, COLLABORATION SPÉCIALE

Le militant opposé aux mesures sanitaires François Amalega s’est adressé aux manifestants réunis à Montréal.

« Unvaccinated lives matter », « Droit au travail » ou « Reprenons notre pouvoir » : les nombreuses pancartes brandies par les participants en disent long sur leur mécontentement.

  • Personnes réunies devant les locaux de Postes Canada, à Saint-Laurent, lors d’une manifestation contre la vaccination obligatoire des fonctionnaires fédéraux

    PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, COLLABORATION SPÉCIALE

    Personnes réunies devant les locaux de Postes Canada, à Saint-Laurent, lors d’une manifestation contre la vaccination obligatoire des fonctionnaires fédéraux

  • Personnes réunies devant les locaux de Postes Canada, à Saint-Laurent, lors d’une manifestation contre la vaccination obligatoire des fonctionnaires fédéraux

    PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, COLLABORATION SPÉCIALE

    Personnes réunies devant les locaux de Postes Canada, à Saint-Laurent, lors d’une manifestation contre la vaccination obligatoire des fonctionnaires fédéraux

1/2
  •  
  •  

« On prône le libre choix. Je n’ai pas l’intention de me faire vacciner. Le 26 novembre, je me retrouve sans job », explique un travailleur qui a requis l’anonymat par crainte de représailles de son employeur.

La marche s’est déroulée dans le calme sous surveillance policière.